80km/h sur les routes de campagne


#1

Bonjour et bonne année à tous les membres du forum.

Notre premier ministre l’a annoncé, la vitesse sera limitée à 80km/h sur les routes départementales non pourvues d’une séparation centrale, c’est à dire à peu près partout à la campagne.

L’objectif est de sauver des vies, et ce sera vraisemblablement le cas puisque la vitesse est un facteur aggravant.
Donc moins de morts mais plus de blessés.

Les principales causes d’accidents sont l’alcool, les drogues (y compris les médicaments), le téléphone au volant, la vitesse n’est pas une cause principale d’accident, hélas aucune mesure supplémentaire annoncée pour ces trois fléaux.

Bien entendu, les contrôles routiers vont s’intensifier et rapporter beaucoup plus, le gouvernement a préparé le terrain en confiant les radars à des entreprises privées.

Pour moi, ça ne changera pas grand chose, comme j’évite les autoroutes, j’ai l’habitude des routes de campagne avec un rond point tous les 2 km et sur celles là, on peut rarement dépasser les 70km/h…

Je plains simplement ceux qui ont des sportives, ils vont être bientôt obligés de rester en première…

Cdt

Gérard


#2

Bonjour
Ces c… ont raison , on risque beaucoup moins dans une voiture arrétée:yum::yum:


#3

Sauf si elle est arrêtée sur un passage à niveaux :warning:


#4

Pourquoi routes de campagne ?

La vitesse est limitée partout à 80 Km/h, sauf sur les voies rapides et les autoroutes…

Espérons que ceux qui roulaient auparavant à 100-110 Km/h au lieu de 90 rouleront à 90-100 !

Idem pour ceux qui roulent en ville à 70 Km/h au lieu de 50…:roll_eyes:

Halte à la violence routière !


#5

Bonjour Pierrot,
Pour le moment il n’est pas précisé que la vitesse limite passe de 90 à 80km/h ce n’est semble t’il, pas encore officiel.

Beaucoup roulent au GPS, c’est à dire à la vitesse “réelle”.
Pour 90km/h, l’aiguille de leur compteur est donc entre 95 et 100 km/h

Ceux là n’ont aucune marge de sécurité, ils sont à la merci d’un radar mal placé, et à moins de posséder un régulateur, ils sont à la merci du profil de la route, s’ils ne surveillent pas constamment le compteur.

Je pense être un conducteur responsable, je fais en sorte que l’aiguille ne dépasse pas la valeur limite, même si je dois rouler à moins de 85km/h réels pour 90.
Mais les nombreux automobilistes qui me doublent ne semblent pas être du même avis.

Pour 80km/h, ma vitesse réelle sera donc inférieure à 75km/h, bientôt le vélos nous doubleront…

Il faut d’urgence que les constructeurs automobile adaptent l’échelle de leurs compteurs, qui va souvent jusqu’à 220 alors que la vitesse maximale dans notre pays n’est que de 130km/h.
Cela permettrait de rendre plus lisibles les petites vitesses auxquelles nous sommes condamnés.

Gérard


#6

Bonjour.
Il me semble que ce que dit la législation sur l’étalonnage des tachymètres c’est que leur indication doit se situer entre 0 et + 6% de la vitesse réelle.
Dans la pratique, pour avoir mesuré dans les années 80, sur plusieurs voitures, le temps écoulé au kilomètre en restant à vitesse constante ( 120 km/h donne un temps de 30 secondes, 90 km/h un temps de 45 secondes… etc. ) la plupart des compteurs indiquent 6% de plus. ( Des performances pas chères pour les constructeurs ! :blush: )
Encore faut-il respecter la circonférence des pneus d’origine…
Je vais aller voir si la législation est restée la même depuis… 30 ans déjà !


#7

bonsoir

Finis les compteurs à aigiuille , gradués jusqu’ à 200 ou 220 !

Quand j’ avais 16 ans , on s’ extasiait sur les voitures dont le compteur était gradué à 180 ou 200 !

Sur ma C4 , qui a pourtant 12 ans bien sonnés ( 13 en mai prochain ) , plus d’ aiguille ! un " compteur " qui affiche la vitesse sur des cristaux liquides …

Sur la plupart des " radars pédagogiques " que je rencontre à l’ entrée ou dans les patelins par chez moi , au km/h près ils indiquent la vitesse qui s’ affiche sur mon compteur ! 49 , 50 , des fois 51ou 52 !

Quelques uns , rares , me disent que je suis à 46km/h alors que mon compteur , lui , indique 49 ou 50 … je leur dit alors d’ aller se faire reétalonner !

Pareil sur certaines nationales , des fois un radar " pédagogique " en rase campagne, m’ indique que je suis à 75 , 85 , 89 , ou des fois 92 ! et au kmh près celui que m’ indique ma voiture .
Quant à rouler à 50 , 70 ou 90 , sur route dégagée , je sais le faire et maintenir la vitesse sans regarder le compteur et sans utiliser le régulateur ( qui buggue ! ) ! rien qu ’ à l’ oreille en 5ème . et pas besoin de GPS !

Les très rares fois que j’ utilse le GPS , il indique au km/h près , des fois EXACTEMENT , la vitesse affichée sur mon compteur

ps ;: je surveille assez régulièrement la pression de mes pneus : 2.3 kg sur les 4 roues, comme préconisé par le constructeur !


#8

:plus_1:


#9

Bonjour voisins,

En Suisse, comme en Allemagne, nous roulons déjà depuis des dizaines d’années à 80 km/h sur les routes hors localités, je ne pense pas que 10 km/h de moins va vous faire perdre beaucoup de temps si vous pouvez réellement rouler à 80 km/h

Le problème ce sont ceux qui vont rouler à 70 ou 60 km/h parce qu’ils veulent être sûr de ne pas dépasser la limite ou ceux qui font 500m sur la route et ont la flemme ou ne voient pas la nécessité d’accélérer, ralentissant ainsi toute la circulation.

Je compatis à votre désespoir …
HLJ


#10


#11

Bonjour.
Pour revenir à l’idée de départ, la sécurité routière, je pense que la cause principale d’accidents est, depuis que la voiture existe, l’incapacité de certains à la considérer uniquement pour ce qu’elle est : un outil potentiellement dangereux servant seulement à aller vers une destination où l’on a quelque chose à faire en transportant ce qui nous sera utile une fois arrivé.
Tant que la voiture sera perçue, non comme un outil, mais comme un moyen de prouver, sa réussite sociale, sa virilité, sa (supposée) dextérité et que sais-je encore, il y aura des comportements entrainant des accidents.


#12

On limite la vitesse de plus en plus mais à côté de ça on impose aux véhicules des contraintes de vitesse maximale sur les pneus qui ont un impact significatif sur leur prix.
Exemple pour une Citroën Xsara Picasso, les pneus doivent être des 185R15 88H.
La lettre H est l’indice de vitesse (H= 210 km/h) alors que la vitesse est limitée à 130 km/h et que le véhicule est donné pour 175 km/h max.
En toute logique on devrait donc pouvoir monter des 185R15 88T (T= 190 km/h) mais ça ne passerait pas au contrôle technique …
La différence de prix entre des T et des H pour cette dimension va de 10 à 20 € par pneu selon la marque et le lieu d’achat, soit un surcoût inutile de 40 à 80€ pour un train de pneus.
Je ne pense pasque cette différence de prix soit justifiée mais je pense que les fabricants de pneus augmentent significativement leur marge en fonction des prescriptions.


#13

Bonjour,
Tout est fait, de la part des constructeurs, pour proposer des voitures dotées de performances et d’un équipement bien supérieurs à ceux qui permettraient une conduite raisonnable et respectueuse du code de la route.
On pourrait penser que l’acheteur qui tombe dans le panneau n’est qu’un imbécile puisqu’il paye des performances qu’il ne pourra jamais mettre en pratique, à moins de devenir un contrevenant.

Mais évidemment, il y a le marché, et il est juteux…

Alors il faudra se résoudre à voir rouler sur la même file et à la même vitesse des véhicules dont le rapport de puissance va de 1 à 5, sinon plus…

Gérard


#14

Bonjour,

Je pense que nos édiles devraient prendre exemple de la loi (peut être pas abrogée depuis) qui avait été édictée par un de nos Rois de France (Louis XV) au sujet de la circulation de la première voiture à vapeur :
Le fardier de Cugnot

Le véhicule ne devait circuler que précédé de deux gardes agitant chacun un drapeau il devait être encadré par deux gardes à cheval et suivi par un carrosse destiné a secourir les personnes ayant défailli à la vue et au vacarme de la machine.
Cela aurait l’avantage de résoudre immédiatement les problèmes de chômage et de limiter les accidents…

Quoi que la réalité a semble avoir été toute autre suite à une perte de contrôle et à l’emballement de la machine…

Que faire ? marcher a pied mais il y a les chutes dérapages et foulures…

Ne pas oublier que le plus grand risque que nous avons tous pris est de naître car on est sur de mourir.

Qu’on se le dise

Radiolo


#15

Tout à fait ! Le probléme n’est pas la vitesse en tant que telle, mais la façon de conduire des gens. A 80 limite, vous aurez toujours des imbéciles qui rouleront à 85. Et tant que les primes ne seront pas à 1.000 euros, ça ne changera pas. Pour gagner 2 mn aux 100 km, les gens préférent appuyer sur l’accélérateur et emmerder tout le monde sur la route. Et ils n’en ont rien à braire de payer 80 euros d’amendes ! Affligeant !


#16

Juste pour info : En Suisse, la mortalité a été divisée par 5 ( Vous avez bien lu : X 5 !! ) Voici les vitesses autorisées :

Les cas généraux

Le cas le plus simple, en absence de toutes indications, sur les routes suisses, les vitesses maximales sont :
En localité : 50 km/h
Hors localité : 80 km/h
Semi-autoroute : 100 km/h
Autoroute : 120 km/h

Vous devez connaître par coeur ces limitations de vitesse maximale

Personne ne peut croire que c’est un hasard. Mais je pense qu’en France, la mentalité des gens n’est pas la même


#17

bonsoir

Le problème n’ est pas " la vitesse " , mais l’ excès de vitesse " , c à d une vitesse non adaptée aux circonstances : la voiture , son état , le conducteur , son état ( fatiguè , alcoolisé , drogué , en forme , jeune avec une bonne vision et des réflexes , mais téméraire , homme plus âgé avec une mauvaise vue , moins de réflexes , la pluie , le vent , le brouillard , je ne parle pas de neige ou verglas , la tombée de la nuit ( entre chien et loup , avec des voitures foncées , qui roulent pas éclairées ) , les phares la nuit , route droite ou sinueuse , largeur de la route , bordée d’ arbres ou pas , état du revêtement , etc , etc …
Il y a également le téléphone et les SMS en conduisant … , les rentrées de bordée de jeunes la nuit de samedi à dimanche à 5 ou 6 dans la voiture et ayant bu, fumé du canabis ! ça fait 5 morts de plus dans les stats d’ un seul coup … Un bus qui passe devant un train : 6 morts de plus dans les stats de 2017 ! et rien à voir avec 80 ou 90 !!!
Je pourrais en mettre encore 10 lignes.

Donc tout est question d**’ adapter sa vitesse** à toutes ces circonstances , ce que ne savent pas faire ou ne veulent pas faire certains conducteurs .

Après , c’ est évident et mathématique , moins on roule vite, moins les chocs éventuels ou sorties de route sont violents , et moins graves sont les blessures et moins il y a de morts morts ! et plus on a de temps pour réagir en cas d’ évènement imprévu ( comme la traversée de sangliers en forêt sur la nationale près de chez moi entre Louviers et Pont de l’ Arche !! )

Si le commandant du Titanic avait faire réduire sa vitesse , quitte à ne pas remporter le ruban bleu - qu’ il n’ a pas remporté et pour cause - la machine aurait eu le temps de réduire sa vitesse quand la vigie sans jumelles eut annoncé " iceberg droit devant " , le choc du à l’ anergie cinétique aurait été moins violent , les rivets n’ auraient peut être pas sauté , ou moins , et il n’ aurait peut être pas coulé !

Diminuer la vitesse autorisée est une preuve d’ impuissance ou d’ incurie des pouvoirs publics devant les vraies causes des sinistres et des morts : l’ homme qui se veut toujours supérieur à l’ autre en dépit des circonstances !

Quant à la comparaison avec la Suisse …

La Suisse est un petit pays ( en surface ) essentiellement de routes de montagnes sinueuses ( à part les autoroutes ) et n’ est pas du tout comparable à la France en majeure partie .

Quant au " suisse" individu , il est surement plus discipliné que le français , c’ est pas contestable ! comme l’ anglais est sans aucun doute plus discipliné que le français .également évident pour d’ autres peuples " nordiques " .

Contre exemple de la limitation de vitesse à 80 sur route secondaires ou nationales , le Danemark vient de la relever de 80 à 90 !!! va comprendre !


#18

Ah oui , et il y a interro écrite tout les combien de temps pour vérifier si le conducteur a pas oublié ! MDR!


#19

Bonsoir à tous.On a tendance à oublier que notre pays,de part sa situation (geographique)est traversé par un nombre incroyable de camions en tous genres,en plu ou moins bon état,pilotés par des types très biens ou très moches,qui respecte ou pas les règles de vitesses de temps de conduite de… de…Bref,dans une bonne moitié des problèmes,un PL est impliqué.Pourtant,leur vitesse est limitée à 80 sur route à deux sens(on ne pourra même plus les dépasser)chagrin en perspective!Si on rajoute le téléphone ,l’alcool,la “moquette”(j’ai le sentiment que ce sont nos dirigeants qui la fument)on est mal comme dit l’autre.en réalité,sur la route,ce n’est pas la vitesse qui tue,c’est LA CONNERIE!! Il y a des endroits ou l’on peut ,d’autres ou c’est impossible.
On en discutera encore bien longtemps.


#20

Toujours la même rengaine: encore une loi pondue par des technocrates qui ne connaissent rien à la réalité et qui d’ ailleurs se font trimballer par des chauffeurs à l’ arrière d’ une berline.

Sur les 400000 km de routes concernées par cette loi, une bonne moitié sont souvent des routes de campagne ou de montagne très sinueuses où il n’ est pas possible d’ aller plus vite que 60 ou 70 km/h (comme dans le Limousin que je connais bien !). Par contre, pourquoi vouloir diminuer la vitesse sur des axes en ligne droite à deux, trois ou quatre voies sans séparation là où le danger est moindre !
Il aurait été plus judicieux de limiter que certaines portions de ces routes reconnues comme accidentogènes (comme certaines portions de la fameuse “route de la mort” de Mâcon à Poitiers, hors 2 x 2 voies)
donc de cibler tous ces endroits à travers la France et de les soumettre aux 80 km/h.

A +.