80km/h sur les routes de campagne


#402

Je suis tout a fait d’accord avec les intervenants précédents, c’est gonflant !! surveiller à la fois son compteur (je n’ai pas de régulateur), les panneaux, les motards qui arrivent à vitesse supersonique, les piétons qui traversent parfois sans même regarder, les animaux, le GPS, etc.
Tout cela ne peut être fait simultanément et génère une fatigue permanente, qui finit forcément par réduire l’attention.
Et toute distraction devient accidentogène.

Déjà au niveau des limitations de vitesse, il serait bien plus efficace de changer la couleur de marquage au sol suivant la vitesse limite, par exemple blanc pour 80 (rien à changer pour cette vitesse, la plus courante) ensuite, vert pour 70, jaune pour 50, bleu pour 30 etc.
La signalisation deviendrait ainsi permanente, on serait certains de ne pas avoir raté un panneau et on pourrait d’ailleurs en supprimer la moitié.

Hélas, les fabricants de panneaux qui se frottent les mains à chaque nouvelle réglementation pondue par leurs amis (et sponsors) députés seraient sur la paille…

Comme écrit Claude, il faudrait trouver un moyen d’exprimer notre désapprobation en toute légalité, comme rouler 10 km/h en dessous des limitations de vitesse, on peut imaginer un badge pour se signaler, comme un panneau de limitation avec écrit -10 par exemple.

Attention avec les poids lourd, ils n’ont pas toujours le sens de l’humour, j’ai vu une voiture se faire pousser par un gros cul sur la rocade de Bordeaux et une autre fois sur la rocade de Strasbourg…

Ne pas oublier que tout est fait pour nous dégoûter des routes départementales, et que beaucoup d’usagers qui ne prenaient pas les autoroutes capitulent aujourd’hui.
Les autoroutes vont d’ailleurs augmenter une fois de plus leurs tarifs, le rackett continue, avec celui les carburants.

A noter que rouler à 70 permettra d’économiser au moins 10% de carburant…

cdt,
gérard


#403

Tout cela parce qu’on n’a pas encore pris l’habitude des limitations de vitesses.

Il fut un temps, pas si lointain, avant les radars, où PERSONNE ne respectait les limites de vitesses, et moi le premier. Comme le dit Claude, on adaptait la vitesse aux circonstances : rue déserte en ville, on fonce à 90, village endormi à l’heure de la sieste, on le traverse comme une fusée sans regarder le compteur, sur les nationales ou les départementales en ligne droite, on était facile à 110 voire plus si la route le permettait. Je l’ai fait, j’en suis pas fier aujourd’hui, mais je l’ai fait, comme tout le monde.

Ca c’était la vie avant les radars. Personne ne respectait les panneaux. Et on trouvait que c’était la norme. L’anarchie routière était la norme. Résultat des courses 17 000 morts par ans.

Mais ça c’était avant. Un jour, le législateur a pensé qu’il fallait mettre le “oh là” à cette anarchie, où chaque automobiliste roulait comme il lui plaisait, et a voulu forcer les automobilistes à respecter le code de la route, oui, vous savez, ce truc qu’on apprend à l’auto-école, oui, je sais c’est vieux tout ça, le mien date de 1969, c’est dire.

Résultat : aujourd’hui on apprend qu’on n’est plus seul sur la route, qu’il faut respecter les piétons, ralentir lorsqu’on approche d’une école (on vous y oblige avec les ralentisseurs, sinon tout le monde s’en foutrait), on apprend à ne plus se garer sur les trottoirs, sur les passages pour piétons, devant les entrées cochères, qu’il y d’autres usagers qui partagent eux-aussi la même route, des cyclistes, des motards, des voitures sans permis, et que tout le monde est responsable de tout le monde, que l’accident (événement fortuit et imprévisible) n’existe pas, qu’il est toujours le résultat d’une négligence, d’une erreur de conduite, d’une non observation du code, d’un défaut de maîtrise du véhicule, etc.

Bref, c’est pas qu’on avait perdu l’habitude, c’est qu’on ne l’avait jamais prise.

Si on ne s’y s’est pas encore mis, il est grand temps d’appliquer le code de la route dans toute sa rigueur, et sans rouspéter. Rouspéter sans cesse est une entrave sérieuse au bonheur. C’est la dure loi du vivre ensemble sur la route Dura lex sed lex

Après, je ne dis pas que le 80 n’est pas une mesure d’excessive prudence. On peut ne pas être d’accord, personnellement, je pense que cette mesure est excessive, mais on n’a pas le choix, elle été votée par une majorité représentative à l’Assemblée. Et finalement, en ce qui me concerne, 80 ou 90, c’est kif kif bourricot ou bonnet blanc et blanc bonnet, à quelques choses près ça ne change pas grand-chose, et ça fait économiser du carburant :grin:

Cela n’empêche en rien les motos de vous doubler à 120 dans des slaloms audacieux, ni les chauffards au volant à vous coller le train à 50 centimètres de votre pare-choc arrière, ni les imbéciles à vous doubler dangereusement lorsque vous êtes dans une file ininterrompue de voitures.

Mais attendons le résultat du test pour juger de son efficacité sur le nombre de morts.

Cordialement


#404

J’ai créé un petit dessin qui pourra être imprimé sur un auto-collant :

Sans%20titre

cdt,
gérard


#405

Salut les copains. Tout le monde connait ma position, très proche de celle de Dakota. Je roule à 80 depuis juillet, soit plus de 2 mois…Pour l’instant, pas de grands trajets ( dans ce cas, je prends l’autoroute ) sinon, c’est du 90 -150 km, donc pas très longs.Je n’ai constaté aucune différence, sauf les 15 premiers jours ou, effectivement, j’ai trouvé que c’était un peu lent. Mais quand je regarde d’une part le temps perdu ( quelques 5 ou 10 mn au plus) et l’économie d’ essence, je me dis que c’est pas plus mal. Et j’ai remarqué que, contrairement à ce qu’on peut lire ici ou là, dans mon rétro les gens se calent sur ma vitesse, se tiennent à distance raisonnable, peinards…Oui, quelques motos qui doublent comme des malades à 110 ou 120, une voiture de temps en temps…et qu’on retrouve un peu plus loin devant nous, à un feu par exemple, ou a un passage à niveau. Et quand je juge qu’un " pressé " me colle aux fesses, je donne quelques coups sur la pédale du frein, et la, plupart du temps ça suffit à augmenter la distance ( je rappelle que c’est une disposition obligatoire ). Comme dit Dakota, attendons la suite, on verra bien le résultat.


#406

Le pb c’ est pas de s’ habituer à appliquer les limites de vitesse , c’ est que ça change tout le temps le long d’ un trajet et que c’ est hyper fatigant de tout surveiller . Ça peut changer 10 fois sur 10 km !

dans le passé , quand j’ avais 20 ans , c’ était 90 sur les routes ( y avait pas d’ autoroute ) , et 60 en " agglomération " : 2 solutions sans équivoque possible .

Maintenant yaka faire 50 en agglomération et 80 sur les routes et basta ! mais pas nous faire ch…r avec 90 , 80 , 70 , etc, à changer tous les 500m avec 5 panneaux tous les 100 m !


#407

S’ il y avait des tarés , il n’ y en a d’ ailleurs encore , s’ il y a pas de radars fixes , qui traversent les patelins la nuit à 90 voire bien plus !
Mais les flics sont pas là à minuit dans les patelins dans les lignes droites ! ils n’ y sont d’ailleurs pas plus souvent dans la journée !

J’ ai toujours levé largement le pied la nuit pour traverser les patelins à la campagne , même quand la route est bien droite et que tout le monde dort. En plus il y a parfois un chien qui sort d’ une ferme en pleine nuit sans crier gare ! comme parfois aussi une laie qui traverse la route avec ses marcassins à la lisière d’ un bois à la sortie du patelin , ou un chevreuil .


#408

Bon comme dit Yves , ça sert à rien de s’ énerver , personne sera d’ accord avec personne , et on n’ y changera rien .

On vit une époque qui " marche sur la tête " avec des règlements hyper compliqués partout , chaque ministre y va de sa réforme qui s’ ajoute aux précédentes ou les annule , un code du travail de 5000 pages où les entreprises sont paumées , etc , etc, et plein de lois pas appliquées .


#409

Bonsoir.
Perso je change mes habitudes et ne roule plus que si j’y suis contraint ou en ai vraiment envie.

Un exemple, ma femme a été récemment hospitalisée (et ce n’est malheureusement pas la première fois) à 100Kms de chez moi; avant je l’y conduisais et allais la rechercher, cette fois ci elle a pris un VSL payé par la sécu et la moutouelle. De même je me suis pas rendu à certaines obsèques auxquelles je serais allé avant.

ETC… MERDE A LA fin!!!

Et marre de ce pays de cons! (oui je sais, y’a pire mais quand même…)


#410

:plus_1:

J’ ai un contrat d’ assurance moins de 10 000 km/an,

  • j’ ai fait 6098km entre 1er sept 2016 et le 31 août 2017 !

  • et 6125 km entre 1er sept 2017 et 31 août 2018 ! et l’ assurance me rembourse les km non parcourus :wink:


#411

Si les trains partaient à l’heure au moins, on aurait cette option.

Ma femme a voulu passer quelques jours chez sa soeur qui habite à 240 km, elle a pris le train, c’est pas cher, 13 euros réservation par internet.

Problème : pour un trajet prévu de 2 heures, son train annulé au dernier moment, un autre en remplacement, un omnibus, qui a mis plus de 4 heures pour faire le trajet. De quoi avoir les boules ?

Et on se plaint de la route ? On ne connait pas les trains alors.


#412

Bonjour,

C’est peut être un manque de de chance pour l’épouse de Yves car nous prenons très régulièrement sans problèmes le train (TGV) sur la ligne Paris /Poitiers et Paris /Hyères et ce qui nous concerne, Il est imbattable aux niveaux prix ,sécurité, temps de trajet et confort par rapport à la route dont d’ailleurs nous venons de descendre la puissance à 90 CV pour la nouvelle auto;en ce qui concerne l’avion sur les lignes intérieures d’Orly, je n’en par le même plus tant l’accès à l’aéroport et à celui à l’avion deviennent pour nous de plus en plus compliqués.

En ce qui concerne la conduite la nuit sur le réseau secondaire, c’est vrai qu’il faut se méfier des traversées imprévisibles de toutes sortes d’animaux surtout à l’approche des bois et forêts ;nous faisons en pleine nuit régulièrement le trajet Royan/Couhé Vérac et bien qu’il n’ ait pratiquement personne sur ces 130 km de route,le compteur de vitesse de l’auto n’arrive pas souvent vers les 80 km/h ce qui nous laisse un peu plus de marge de sécurité en cas de freinage urgent.Quand nous sommes en Ile de France, les freinages d’urgence concernent plutôt les traversées imprévisibles des piétons de jour comme de nuit ;c’est donc très rare que nous atteignons les 50 km/h et il faut avoir une concentration au maximum ce qui est très fatiguant même sur des trajets très courts;c’est d’ailleurs bien pour cela qu’ arrivé à un certain âge, une petite visite de contrôle est souhaitable.

Les statistiques mensuelles indiquent que pour le mois d’août le nombre d’accident serait en baisse de 15,5 °/° par rapport à celui de l’année dernière mais il est certain que pour l’instant l’incidence des 80 km/h n’est pas mesurable.

Cordialement.

Patrick.


#413

Bonjour,
On fait dire ce qu’on veut aux statistiques, qui ne prennent pas toujours en compte les conditions de circulation, comme la meteo, qui a été très clémente en juillet.

Le premier mois d’application du 80 a été prudemment suivi par les automobilistes, attendons la suite…

cdt,
Gerard


#414

bjr,
N’oubliez pas le bus!
Pour moi le trajet aller-retour coute 4€ par personne pour aller à Bordeaux (100Km).
J’ai l’arret à 30m de la maison et il me dépose Place des Quinconces (plein centre de Bx).
En plus il y a un bus toute les heures…Que demander de plus…La durée du trajet: OK il met 2 heures mais si on fait le même trajet en voiture on met 1H30 et apres on tourne pendant 1/2H pour trouver une place …Et le parking est hors de prix!
cdlt
domi


#415

Il ne faut pas oublier également le bateau car rien que la semaine dernière, j’étais à Royan donc j’aurais pu mettre ma voiture sur le ferry pour traverser la Gironde et me retrouver rapidement du côté de chez domi_du_33…


#416

Le Verdon - Royan , c’ est plutôt un bac qu’ un ferry !

Le ferry c’ est pour la mer … là c’ est limite …


#417

Effectivement, j’ai entendu ça. Faut-il y voir une relation de cause à effet ? Attendons !


#418

Bjr. 4 euros pour faire 100 bornes ? C’est cadeau, en tout cas ce n’est pas le vrai prix, et il y a probablement des subventions, payées par les impôts de ceux qui en paient, pour compenser.


#419

Eh bien sûr. Rien n’est gratuit, tout a un coût. C’est comme les agglos où les transports en commun sont “gratuits”.
Gratuits pour les utilisateur, tant mieux pour eux, mais pas gratuits pour les contribuables, qui, allez savoir, paient pour un service qu’ils n’utiliseront peut-être jamais.


#420

Le conseil général de la Gironde a mis en place depuis quelques années, le bus à 2€ le trajet pour n’importe quelle destination du département.
Je ne suis pas certain que ce soit le cas dans tous les départements…

Le passage d’eau de la Pointe de Grave s’appelle bien “le Bac”, notre ami Domi du 33 habite à quelques minutes seulement de l’arrivée au Verdon.
cdt,
gérard


#421

bjr,
oui, mais le BAC c’est pas donné:
une voiture et 2 adultes on est presque à 35€…et les camping-cars…c’est hors de prix notre ami "guilhem en sait quelque chose!
Par contre le bus à 2€/trajet : ça vaut le coup!