Ampli à tubes c est mieux valve ou diodes?

Bonjour,ôter moi d un doute!deux "audiophiles"lampiste,me confirment,me certifient,sont sur à 150% à l oreille etc…,qu une alim d un ampli à lampes avec une valve{lampe} que le son et meilleur qu une alim avec des diodes…hum!moi je leurs dit c est pareil que c est même mieux pour le filtrage avec des diodes.faut savoir c est moi qui suit idiot ou eux!!!Dubitatif

Bonjour.

Pareil.

Et si vous trouvez quelqu'un qui peut, de manière infaillible, vous dire si le redressement se fait par diodes au silicium ou par tube rien qu'en écoutant et sans tricher : faites homologuer le miracle ! Sourire

Mais un tube double diode c'est plus cher et plus énergivore que deux 1N4007. De plus, c'est souvent chauffé en 5 volts, histoire d'ajouter un enroulement au transformateur.

Donc le redressement par tube c'est pour les amateurs du principe shadok : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué".

Ou alors, c'est pour ceux qui veulent rénover de façon stricte et qui aiment les tubes et les trouvent beaux...  

 

Bonsoir

 

Nos 2 cousins poilus ont peut être l'oreille absolue

bonsoir,

A choisir ... je préfère les lampes en plus à la pénombre c'est beau !

Mais des 4007 quand elles s'allument c'est beaucoup moins bien !

Concretement je pense qu'a l'oreille pas trop de différence et puis entendre une alimentation Siffle

Pour MON plaisir ! Sourire j'ai fabriqué une alimentation bien comme il le faut, suivant un schéma fourni par un forum Radio, avec un ampli mono.

Cette alimentation (j'y reviens) tout (HT, 6.3v) est filtré régulé, ou je suis sourd ... surement mais rien pas de ronflette, pont de diodes moulé et EY500, pour l'amplificateur, 6V6 et 12AT7.

Je ne peux pas vous donner une appréciation, me reste encore du cablage à finir.

je mettrai des photos sur le forum.

François

 

BonsoirMichel81, ayant monté quelques amplis a tubes,dire que le redressement a valve est meilleurs que des diodes 1N4007 par exemple soulève une fois de plus des discours d'idiophiles, su tu mais un redressement par valve certe c'est bien mais cela va compliqué un peu le montage et il te faudra rajouté une self de filtrage qu'il te faudra calculé pour lisser le courant ! Le pont de diode  sera plus facile a appliqué et le filtrage sera moin complexe a la réalisation, sur mon dernier ampli j'ai monté des 1N4007 et cela colle parfaitementClin Michel je te rassure tu as raisons et les personnes qui t'on dit le contraire ont 150% faux !!!

Dit moi qu'elles tubes vas tu employés en préampli ? Et tu montes un pushpull? n'oublie pas dit mettre une contre réaction et le pushpull a la faculté d'avoir beaucoup moins de distorsion !!! As tu une base de schéma ?

Cordiales salutations

Christophe

 

Bonjour

Lettre a un "IDIOPHILE"

http://pierreschneider.typepad.com/blog/2012/12/audiophile-tu-perds-ton-sang-froid.html

A mon avis, assez bien vu!

 

cdlt

domi64

Bonjour à tous,Christophe sa ma fait plaisir de te lire,justement je voulais t appeler si tu peux m envoyer quelques schémas{sur} d ampli PP que ta fait qui fonctionne. sur le net je me perd trop de modèle certains on des erreurs...pour les lampes j ai à peut prés tout,j ai même envie de monter simplement des ECL86 .en préampli toutes les ECC...EF...etc..transfos Millerioux et d autres ..je voudrai comparé.   Rien ne presse.je me suis fait opéré des yeux le 16 et il me faut attendre 20 jours pour avoir des verres correcteurs pour l instant je voie pas bien  pas d atelier sa me gonfle je tourne en rond...bref à part sa tout va bien j en ai vue d autres.Siffle Bon dimanche.Pouce OK

 

ps:Lettre a un "IDIOPHILE"on à pas fini avec euxSouriremais ils sont sympas et nous font travailler!Ω

Bonjour.

Dans sa lettre à un "idiophile", il a oublié le câble d'alimentation secteur qui doit être un câble extra souple de fer à repasser pour avoir un son plus "chaud"...Sourire

Peut-être est-il temps de sortir des délires et de réfléchir à ce qui fait une alimentation bien filtrée et bien stable. 

Là, l'objectivité peut revenir car un taux d'ondulation et une fluctuation de valeur moyenne cela se mesure.

Le réel c'est ce qui se mesure et c'est ce qui reste quand on a cessé d'y croire... 

BonsoirA tous!! Michel je te souhaite un trés bon rétablissement !!! Je te recontacte en début de semaine prochaine et je conseillerais du mieux possibles! Je n'ai pas la science infuse mais j'ai eu suffisament d'échecs pour en arriver a quelques réalisations qui fonctionnes jusqu'a l'heure d'aujourdhui d'ailleur je vais bientôt réalisé un préampli a tubes .....,rassure toi je ne te ferais pas acheté des cables SIEZAPOWER par exemple a 150€ les 2M50 Prof Si tu as pratiquement tous ce qu'il te faut c'est super !!

Cordiales salutations

Christophe

OK Merci super.des cables Aswo sa me suffitPouce OKsa presse pas quand tu veux.

Au fait Il reste quelques lampes chez Aswo.Siemens et USA  Penta laboratoire.l oeil et pas cher liquidation des stock.

ex:EM84 ...9€ {je bidouillerai un montage sur mon ampli sa fera joli }pour remplacer l éclairage de la valveClin

EL84..{HG}.11€

ECL82..86....21€

12AX7S...14€

12AU7.12AT7 etc..

EL34...25€

6L6GC...23€

6V6 GT...14€

EL504 S...20€ ETC...ETC...509 S..

J ai ces lampes en stock pour un montage ...faut voir!

Très cordialement.

Michel.

 

 

Bonjour à tous,

Ce fil est déjà ancien, mais je me permets d'y ajouter deux trois choses, vues d'un tout autre bord : l'amplification pour guitares, que je pratique comme guitariste et bidouilleur depuis 1968.

Ce qui est marrant, c'est que le son guitare est grandement défini par les défauts des préamplis, amplis et haut parleurs : bande passantes irrégulières, distorsions non seulement assumées mais souvent désirées, dynamique variable ou facteur d'amortissement médiocre faisant effet de compression... C'est d'ailleurs pour cela que les amplis à lampes restent la référence, ainsi que des schémas généralement anciens. A ce titre, on ne risque pas d'être confondus avec les audiophiles !

Il y a donc toute une alchimie des "bons défauts" dans un ampli de guitare, et l'inertie de l'alim en fait partie. Sur les modèles assez puissants à 2, 4 ou 6 tubes en push pull, les redresseuses arrivent à se mettre à genoux quand on pousse le son. La chute de tension qui apparaît alors se combine à la saturation des pentodes elle-mêmes. Ce mixte de distorsion et de compression ("sagging" en américain) est typique et rechérché dans les variantes de rock les plus grassement bruyantes.

Dans les amplis à EL84 ou EL34, dont l'entrée en saturation est moins progressive qu'avec es 6V6 et les 6L6, le sagging permet de reconstituer une dynamique plus souple et un grain saturé moins aigre. Il s'ajoute alors positivement à d'autres "vilaines" astuces, comme la réduction voire l'absence de contre-réaction globale.

En revanche, dans les styles exigeant de conserver le plus longtemps possible un son puissant et clair, les diodes redresseuses sont préférrées.

C'est pourquoi certains fabricants américains plutôt haut de gamme proposent des amplis "Dual rectifier" permettant de commuter à volonté un redressement à diodes ou à valve. Chacun y trouve sa religion.

J'ajouterais même qu'il y a des pervers qui associent des diodes, des résistances et condos en série pour reconstituer le sagging des valves tout en profitant de la fiabilité des semi-conducteurs !

Tout cela pour dire avec qu'une technique n'est jamais bonne ou mauvaise en soi, mais que tout dépend de son adaptation à la fonction qu'elle doit remplir. Je parie que tout le monde ou presque sait cela sur ce genre de site... C'est sûrement moins évident aux yeux des plus fétichistes des audiophiles ou des bourrins de la disto !

Guitar Poppa http://guitarpoppa.com

Salut Guitar PoppaClin

Assez d'accord avec toi. La seule chose qui m'a toujours gêné avec les diodes en redessement c'est l'arrivée de la HT alors que les tubes sont à peine chaud.

Peut être une vue étroite de mon esprit puisque finalement cela marche. Ceci dit les amplificateurs Fender entre autre avaient un interrupteur pour ouvrir la HT.

Bonne soirée.

JP

Salut !

Je crois moi aussi que balancer la HT sur des lampes encore non conductrices n'arrange pas les cathodes qui sont alors soumises à un champ électrique stressant pour leur revêtement. En fait, si la fonction première des valves est de redresser la HT, leur fonction seconde est de la temporiser !

C'est ce qui se passe bien dans mes petits amplis de guitare faits à partir d'amplis Merlaud ou Cibot des sixties. Tant qu'à faire, mieux vaut changer de temps en temps une valve un peu ramollie qu'un push entier. Maintenant ce n'est pas a priori parfait : j'utilise à la place des EL84 des 6P14P-EV militaires russes qui sont plus solides mécaniquement (verre épais, micas démultipliés, supports internes...) et égalent les 7189A sur le plan électronique (UAmax, PAmax). Le problème, c'est qu'elle chauffent assez lentement, et je crois bien que la valve EZ81 débite avant qu'elles soient conductrices...

Du coup, l'interrupteur de Standby reste un bon moyen, et je l'installe sur tous les "grands frères" 40W à EL34... Il m'est arrivé aussi d'installer un circuit de délai commandant un relais. C'est bien pour les étourdis.

Cordialement, à JP et à tous les habitués de ce forum. Guitar Poppa

Bonjour.

 

Dites moi: votre pseudo Guitar Poppa a t' il quelque chose à voir avec l' excellent Bluesman Poppa CHUBBY ?  Clin

 

A +.

Bonjour

j'ai un peu de mal avec la fameuse temporisation avant d'appliquer la haute tension

sur de gros tubes d'émission à chauffage indirect dans lesquels on exige un débit important  rapide, il faut que la cathode soit prete , soit , mais sur ce genre de tubes j'ai du mal a comprendre

n'oubliez pas que les  premières valves  comme les 80 , AZ1, autres 506 et 1883 étaient à chauffage direct , donc démarrage immédiat, que la grande majorité des récepteurs  Allemands utilisaient un pont au sélénium . Bon si la tension du premier chimique est limite , il y a danger, mais à part ça...

d'un autre coté je suis toujours étonné par les Fender et autres amplis Américains dont le fameux "Stand-by" est un inter tout à fait ordinaire en série dans la haute tension

qioiqu'il en soit, des gouts et des couleurs ........

Bonjour 

A un chiffre prêt la 1883 est à chauffage indirecte comme la 506K et la 5Y3GB , c'est la 1882 a chauffage directe et la 5Y3.

Bonjour !

F6CER a écrit :

(...) N'oubliez pas que les  premières valves  comme les 80 , AZ1, autres 506 et 1883 étaient à chauffage direct , donc démarrage immédiat, que la grande majorité des récepteurs  Allemands utilisaient un pont au sélénium . Bon si la tension du premier chimique est limite , il y a danger, mais à part ça...

D'un autre coté je suis toujours étonné par les Fender et autres amplis Américains dont le fameux "Stand-by" est un inter tout à fait ordinaire en série dans la haute tension

qioiqu'il en soit, des gouts et des couleurs ...

Quelques éléments incertains de réponse : A l'époque des 80 et AZ1, on ne se posait peut-être tout simplement pas la question...  Par la suite, dans les réalisations commerciales, l'enjeu était avant tout de réduire les coûts. Je me rappelle avoir quand même , pendant le début de la chauffe, mesuré des tensions peu prudentes aux anodes des lampes ou sur la chaîne d'alimentation des électrophones bon marché redressés au sélénium. Et encore, les transfos d'alims utilisés n'avaient plus les tensions de primaire qu'on trouvait dans les radios de 1935-50...

Pour ce qui est des amplis de guitare, Fender et Vox en particulier avaient l'habitude de pousser les lampes de push pull à leur dernières extrémités question tension d'anode, et parfois au-delà. Cela passait aux USA car les fabricants de lampes proposaient des modèles sur-dimensionnés à cet égard. N'empêche, les lampes souffraient beaucoup. Un Vox AC30 rince très vite les EL84 : tout juste 1000 heures pour un usage juste un peu bourrin. Par ailleurs les séances en studio sont très longues en heures de présence, mais souvent entrecoupées de discussions et séances d'écoute. Hors, un ampli à lampe n'a son son qu'après un quart d'heure de chauffe. On se trouve dès lors dans une problématique disponibilité / économie, et c'est là que l'interrupteur de stand by prend son intérêt : non seulement il permet de temporiser la mise sous tension du push, mais il économise sa durée de vie - et coupe les bruits ou autres ronflettes quand on a besoin de se vider l'oreille, tout en permettant une remise en route instantanée...

Tout ceci n'a rien d'hyper rationnel, mais se combine sur le plan pratique. Et on ne pourra jamais reprocher à nos collègues ricains de ne pas être pragmatiques.

Cordialement Guitar Poppa

Bonsoir

Par rapport à cet interrupteur HT, j'ai le souvenir du Fender Deluxe qui l'avait derrière ce qui était très utile pour celui qui mettait sous tension les amplis.

Bien que cet ampli était assez suralimenté (22 W en sortie avec un push de 6V6), je n'ai jamais eu de problèmes avec. Je l'ai remplacé en 68 par un Vox AC50 et les ennuis ont commencé ...

JP

Bjr,

Et avez vous regardé la tension alimentant certains amplis TEPPAZ: on peut dire que Mr Teppaz ne doutait de rien et était, plutôt, borderline!

La tension appliquée à certains tubes de "puissance" excédait quelque peu(!) ce que le fabricant desdits tubes avait prévu!!!  

Ce sont les vendeurs de tubes qui étaient contents: pompés... on change.