Ampli a tubes fait maison


#21

Re
Effectivement j’admire les mesures au pifometre et à l’oreilloscope , et puis il y a longtemps qu’on n’avait pas fait le coup de la dissipation écran !


#22

les montages ont été mis au point sur mon ancien oscilloscope Philips PM3230.
aujourd’hui j’ai un circuit mate 9020 beckman industrial.

pour ce qui est d’un GBF sur un téléphone avec android c’est devenu chose aisée et ca remplit parfaitement son rôle! :relaxed:

pour ce qui est de la résistance de grille écran : on peut mettre une de 470 Ohms et la mettre entre plaque et grille pour un fonctionnement dit “triode”. J’ai essayé mais je suis moins convaincu.


#23

:bonjour:
un son riche et très expressif pour résumer, loin d’être “bouché”

C’est un langage un peu id…, à moins que ça ne soit de l’humour!

Mais si le son vous plaît, c’est l’essentiel!

ON5WF


#24

j’ai comparé avec mon ampli présent en photo d’avatar avec des EL34 et une 12AX7.

“le jour et la nuit”

pas du tout pareil…je préfère amplement mon fait-maison de A a Z :heart_eyes:

il as tournée une fois 4H non stop…pas de dérive constatée :v:


#25

Les mesures à l’oreilloscope MDR022…finalement la seule qui prévaut à toutes les autres ! 96

Alain


#26

Avec un géné BF correct et un oscillo, on peut faire des relevés de bande passante…


#27

“Avec un géné BF correct et un oscillo, on peut faire des relevés de bande passante…”

Avec un oreilloscope, c’est plus compliqué!

ON5WF


#28

C’est sans espoir :blush:


#29

Bâ,

ce que j’ai particulièrement aimé, indépendamment des jugements d’ordre “électroacoustique” , c’est ce coté “recyclage informel des déchets ménagers” :heart_eyes:
(activitée que je pratique aussi dans d’autres cas !)


#30

bonjour ,

une réalisation à en faire pâlir les grosses têtes de l’écologie

et techniquement un redressement en pi super avec self capa de 100mf et sa marche sa boom boom et c’est du el 84 la
bonne mémére final bf bien rencontrée dans les radios et les électrophones qu’elle est la valeur de +a +b ?


#31

a+ = 275V
b+ = 260V

anode EL84 : 260V
grille écran : 250V
cathode : 8V

anode 12AT7 : 130V

je fais avec les moyens que j’ai a ma disposition.


#32

Bonjour.

Pour que la grille 2 de la EL84 remplisse bien sa fonction d’écran ne faut-il pas mettre un condensateur aux bornes de la résistance de 4K7 ?
Sur beaucoup de montages la grille 2 des EL84 est directement reliée à la H.T. sans résistance. Avez vous mis cette résistance pour éviter de faire surchauffer cette grille en cas de rupture du circuit d’anode ?

De même, il n’y a pas de condensateur aux bornes de la résistance de cathode de la 12AT7 : oubli ou contre-réaction pour augmenter la bande passante ?

Très belle réalisation utilisant des choses de récupération.


#33

bonjour,

le schéma est inspiré d’un electrophone barthe super schola et master IV. (présent dans le GL : c’est moi qui l’as mis).

le condensateur aux bornes de la 4K7 est utile dans le cas ou l’alimentation manque de stabilité…ce qui est pas mon cas.

il est possible de connecter G2 directement a l’anode via une résistance de 470 Ohms pour avoir un fonctionnement “triode”.
j’ai essayé et la sonorité cotée rendu me plaisait pas.
de plus, cela entraîne une légère sur-dissipation…selon le datascheet, il faut 250V grille G2.

un condensateur peut-être mis aux bornes de la résistance de cathode de la 12AT7 : cela auras pour effet de relever les aigus simplement.
je m’en suis passé car je cherche quelque chose d’homogène en matière de sonorité.
ça peut être utile dans le cas ou l’entrée est un peu faiblarde en aigus.
ce n’est donc pas un oubli, j’y ais pensé a sa conception.

en résumé un montage simple et qui peut etre remaniée selon ce que l’on désire en tirer :+1:


#34

C’est vraiment désespérant!..:pleure:

Vous devriez sincèrement vous documenter sur le fonctionnement des lampes, en vue d’atténuer l’effarement dû à la lecture de vos propos!

Je n’ai rien compris, mais je dirai tout! :nerd_face:


#35

j’ai fait ça sur mon barthe super schola et master IV…ma constatation est tel que cela relève le niveau d’aigus.
intéressant dans le cas ou le mien était un peu “faiblard”.


#36

Si ça ne relève que les aigues, c’est que la valeur du condensateur est bien trop faible.

Il existe pourtant de bons bouquins sur le sujet :horse:


#37

Bon , on ne va pas épiloguer éternellement , mais voir de telles inepties en si peu de lignes et navrant même s’il est très louable de fabriquer son matériel il vaut mieux d’abord comprendre son fonctionnement


#38

Bonjour.

Je ne pense pas que le condensateur du circuit de G2 ( qu’il vaudrait mieux placer entre G2 et masse plutôt qu’aux bornes de la résistance de G2 comme je l’ai écrit plus haut ) soit inutile, même quand l’alimentation est bien stable ( Et, à la vue de sa conception, elle doit l’être ! ) sinon la tension d’écran risque de fluctuer en fonction de la B.F… ( Cet écran sert à réduire la capacité entre G1 et plaque et donc à augmenter la bande passante. )

Quand au condensateur aux bornes de la résistances de cathode de la 12AT7 il doit être assez gros pour ne pas réduire les basses.
Il peut être bon, avec un simple commutateur, de placer aux bornes de cette résistance de cathode, soit rien du tout ( Plus faible gain mais peut-être plus grande bande passante ), soit un condensateur de faible valeur ( Pour favoriser les aigües ), soit encore un condensateur de forte valeur pour avoir une forte amplification sans perdre les basses. Il me semble que ce principe était appliqué sur certain poste Ondia…

Maintenant si des membres de ce forum peuvent m’instruire sur le fait suivant, je leur en serai reconnaissant: : Pourquoi la tension de G2 qui était fixée à la moitié ou au deux-tiers de celle de l’anode dans les années 30, a atteint, au final, une valeur un peu supérieure à la tension d’anode sur les EL84 ? ( G2 directement à la H.T. et tension d’anode inférieure de quelques volts du fait de la résistance de l’enroulement du primaire du transformateur de sortie H.P. )


#39

Bonjour,

pour ce qui est du fonctionnement, et des principes, on va dire que c’est pardonnable , si il s’agit d’une première réalisation d’un p’tit jeune , et que ça doit faire plaisir que “ça marche” … Même si on ne maitrise pas tout !
(et en proportion, c’est mieux , a mon sens, que monter un kit articulé autour d’un arduino , ou un raspberry, ou un PIC , sans avoir aucune connaissance en électronique …chose qui , certe fonctionne , mais se traduit souvent par des déboires et problèmes incompris dès lors que on veux modifier ce genre de kit autrement qu’en ne touchant qu’au programme ! )

a propos du potentiel auquel est porté la G2 d’une pentode , ça dépend fortement de la construction du tube, de la géométrie et du pas de la dite G2 !
Si on applique la même tension a la G2 qu’a l’anode d’une E444 (tube assez tatillon sur la tension de G2 au passage !) tous les électrons vont sur la G2 et plus rien sur l’anode , le récepteur sur lequel est monté ce tube devient muet et le tube semble ne plus fonctionner !

Si on fait de même avec une EL41 ou EL84 , ça ne pose aucun problème, et ces pentodes là se satisfont de valeurs de tensions assez hectométriques sur la G2 (il peut y avoir un peu plus, ou un peu moins, ça fonctionne quand même tout a fait correctement ! )

Ceci parce la G2 d’une E444 n’a pas du tout les mêmes formes , la même géométrie…Et n’a pas du tout le même pas que celle d’une EL41 ou 84 !

sloup


#40

bon la j’en est sérieusement marre si on n’est pas foutu de m’écouter ça devient problématique et la prochaine fois je partage plus rien.:tired_face:

je suis pas la pour qu’on se tire dans les pattes a chaque fois.
dommage d’avoir un esprit fermé comme ca…:pensive:

je connait la technologie a tubes depuis un long moment.
le seul frein est que ce n’est pas de ma génération. :smirk:

je suis en BTS SN je le rapelle tout de même c’est pas pour décorer ! :roll_eyes:
si je l’ai fait c’est qu’il s’en est suivi une batterie de tests, des datascheets ont été vues et revues, des schémas sur internet…ect.

je veut bien être gentil , cela n’est pas le probleme, mais il y as des limittes. :hushed:
les lampes sont passées au lampemetre de temps a autre, les étages ont été testés un par un.
l’ampli as subi pas mal de remaniements afin de trouver ce qui me plaisait.

je précise que j’ai certains livres philips et tout une pile énorme des revues électronique pratique sans compter les revus le haut parleur et les livres ESTF…

j’ai fait un PP une fois…a titre d’expérimentation ou visiblement aucun schéma “commercial” existe. :face_with_raised_eyebrow:

la premiere version de cet ampli as été fait il y as déja 4 ans et était mauvaise :neutral_face:
il as subi 4 remaniements dont la lettre D dans la cartouche.
j’ai connu de très près une personne qui a l’'heure d’aujourd’hui n’est plus parmi nous et qui ma aidée de nombreuses fois.

@coyote : pour G2 : la variation en réel est négligeable si on reste hors saturation.

pour ce condensateur je suis d’accord, juste pour le gain j’ai ajustée la R a 470 Ohms (avant 2.7K apres 1K…)

@slouptoouut : je maitrise effectivement pas tout, j’observe ce qui as été deja faits, suis des datascheets, fais des petits montages en réel pour conclure quels en sont les réactions diverses (parfois complexes).

je touche a de l’arduino et du raspberry…pas évident et effectivement des-fois on ne comprends pas.

il m’arrive de visualiser les vieux documentaires sur les fabrications des tubes, peut importe le type/marque.
allez, peace :v:

:fleurs: