Ancienne lampe d'éclairage

Bonsoir,
Un ami m’a donné cette lampe d’éclairage ancienne.
Le filament semble en carbone et fait environ 960 ohms (à froid)
Sur l’étiquette, il est écrit 10 et 115 (volts ?)
Sur le culot on distingue l’inscription « Gabriel & Angenau… » ?
Patrick, alias Sloup, saura sans doute nous en dire plus :blush: ?

Amicalement,
A-Y

Bonjour,

Je connais ! et j’ai la même a la maison, parmi les nombreuses lampes de ma collection !

C’est une lampe domestique « normale » (sous entendu « lampe normale pour éclairer les maisons » pas une lampe a usage spécial …ni une régulatrice, ni une lampe ballast, ni une lampe chauffante, ni une lampe didactique pour T.P d’école )
… Mais à filament de carbone, et vieille de plus de 100 ans (elle date de 1900 a peu près rond )

Le constructeur est : Gabriel & Angenault
(un de ces nombreux constructeurs de lampes d’éclairage d’une époque révolue ou il y avais de nombreux petits constructeurs ! )
la tension est : 115 V
(classique, les réseaux de cette époque étais en 110-115V continu, ou 110 x 190 V alternatif tri .)
la puissance est : 10 bougies
(la puissance n’étais pas encore marqué ni en watts, ni en lumens, mais encore en bougies pour ne pas dérouter l’usager qui n’avais connu que la bougie …Avant d’acheter ces lampes )

Le rendement (très mauvais !) de ces lampes est d’environ 3 lumens par watt …

Le constructeur de ces lampes étais situé en France, à Comb-la-Ville (village de la région parisienne, ou j’avais participé a d’assez nombreux marathons ! ) Il a été « absorbé » par Philips, puis a disparu, entre 1915 et 1920 …

sloup

4 J'aimes

Merci Patrick pour toutes ces informations très précises, une pièce assez intéressante donc.
Ca ne doit plus courir les rues ces lampes et je vais la mettre avec mes tubes radio les plus fragiles.

Je prépare un second sujet sur une lampe genre TM mais « bizarre » (vous avez dit …).

A-Y

Bonsoir,
j’ajoute que le filament de carbone à un coefficient de température négatif .

la souplesse du filament permet de vérifier l’influence du magnétisme sur un conducteur sous tension.

voir photos

Daniel

lc2_lt

lc1_lt

Effectivement, c’est une « pièce de musée » assez intéressante …Et vous en savez maintenant un peu plus !

Evitez de vous éclairer avec ! (elle n’est peut être plus étanche ! et même si elle l’est encore, des lampes comme ça, ben ça n’éclaire pas grand chose et ne dure en principe pas longtemps …)

Il a existé des lampes a filament de carbone, bien plus récente années 1960…1980, et a filament libre et très souple , mettant en exergue l’effet du magnétisme d’un aimant sur un conducteur sous tension , a des fins didactiques (expérience de physique) ou a des fins récréatives (lampes « jerk » )

Il est préférable, pour ce type d’expérience, d’utiliser ces lampes a filament de carbone récentes …

sloup

rebonjour,

a propos de lampes d’éclairage, j’en profite pour joindre quelques vues des miennes

dont une avec la lampe « jerk » en haut a gauche

j’en profite aussi , a propos , non pas de cette lampe, mais du village d’ou elle provient , pour dire que Comb-la-ville (dans le 77) fait partie du parcour du marathon de Sénart , c’est un marathon très bien organisé , assez connu

depart%20marathon%20senart%20red

Tout en étant bien moins cher que celui de Paris …Et assez facile (du moins pour les sportifs se sentant en mesure de courir 42,195 km …)

En outre, et a propos de verrerie (mais pas celles des ampoules !) ils distribuent de très jolies médailles, qui ont la particularité d’être en cristal de Lalique , ce qui en fait une différence par rapport a bien des marathons !

sapin%20d%C3%A9tail%20m%C3%A9daille%20jour

(Les miennes servent, entre autre, a décorer le sapin de noël ! )

Bon, avis aux sportifs ! je ferme cette parenthèse …

2 J'aimes

Idéale pour stabiliser un oscillateur BF en pont de Wien :blush:

« Le rendement (très mauvais !) de ces lampes est d’environ 3 lumens par watt … »

Oui mais terriblement performant au tout début ou Edison avait m^me expérimente un poil de barbe de son assistant comme filament ! :joy::joy:

Bonjour,

oui, c’est sur, ces lampes, et leur rendement de 3 lumens par watt, c’étais déjà bien, et un peu « magique » même ! a l’époque !
( comparé a une bougie ou une lampe à pétrole qui avait un rendement encore pire et qui nécessitais, en plus, de craquer une allumette …Ou aux toutes premières expériences d’éclairage électrique, en faisant passer du courant dans des matériaux improbables , et avec un bocal retourné en guise d’ampoule … )

Bonjour

@bellancourt_guy :

A propos de lampes d’éclairage ancienne ; j’ai bien recu le colis, qui semblais contenir un répéteur wifi…Et en fait qui contient une ancienne lampe (qui semble être la soeur jumelle de celles dont il est question ici !)

@tout le monde :

On attribue a tort l’invention de ces lampes a incandescence a Thoma Edison et uniquement lui …
En fait , et a peu pres a la même époque, plusieurs personnes ont tenté des expérimentations de lampes a incandescence , dont principalement deux personnes :
-Joseph Swan
et
-Thoma Alva Edison

Ces expériences, mené parallèllement, on conduit a essayer chez l’un ou l’autre tout un tas de matériaux…
(papier, bambou, poils de barbe, mine de crayon, fil métallique de tampon à récurer , fil de cuivre fin comme en radio…Et peut être d’autre que l’histoire n’a pas révélé …je ne sais pas si ils ont essayé les poils pubiens de prostituée !? )
Le filament a base de fil de coton carbonisé, et traité chimiquement , a été retenu par Swan …Et le filament de bambou carbonisé retenu par Edison .

Ceci a donné, un peu plus tard et par contraction des deux noms, la marque de lampes « Ediswan » , une ancienne marque ayant fabriqué industriellement et a grande échelle , des lampes a incandescence !
Les filament a base de carbone (coton carbonisé, bambou carbonisé ) ont cédé la place a des filaments métalliques d’osmium, de tantale, et finalement de tungstène …Universellement utilisé jusqu’ a nos jours !
(et il n’y a guère que les lampes à LED , et plus exactement les lampes a "filament LED , très récentes, pour les détroner , avec la même beauté et la même lumière ! )

sloup

Bonjour.

Je viens de tomber sur votre sujet.
Je suis un descendant de Henry angenault.
Je recherche une de ces ampoules pour l’anniversaire de mon père.
Sériez-vous m’aiguiller dans ma recherche ?

Je vous remercie par avance.

Baptiste.

Bonsoir et bienvenue sur le forum doctsf
je pense que vous souhaitez entrer en contact avec l’ami Sloup
pour cela faites preceder votre message d’ une adresse directe comme ci dessous
@slouptoouut

Magnifique @slouptoouut ! :heart_eyes: De jolies pièces en effet dans cette collection ! Je vois même les grosses lampes au mercure (? il me semble) qui donnait ce teint blanc si particulier aux routes communales.
Ici sur l’ex RN43 devenue RD943, on avait un éclairage à basse pression de vapeur de sodium, qui restait rouge à l’allumage pendant presque 10 minutes, avant de passer au jaune, tout à été remplacé il y a quelques mois.

Et sur la RN16, bd de Paris, comme dans d’ autres rues de Lillers , j’ ai connu un fil tendu d’ une façade de maison à celle d’ en face, tous les 150 ou 200 m , avec au milieu du fil tendu un " abat jour " en acier émaillé, qui ballotait au gré du vent , et une simple ampoule à filament !

Sur la gd place - qui était pavée à l’ époque " , j’ ai même connu des " becs de gaz " et l’ allumeur de réverbères !
Quand j’ avais 8/10 ans il y avait encore de l’ éclairage au gaz dans certains bistrots de la ville :wink:

1 J'aime

@claude_du_27 Dans Lillers tout est passé à la LED et par conséquent la place Jean Jaurès dont l’éclairage était si peu performant (1 seul tri-bec au centre) est désormais bien agencé. Le centre ville a toujours été réputé peu lumineux de nuit.
Ici l’ancien éclairage.
unnamed
Si vous sortiez tard des cafés, vous ne retrouviez pas votre voiture…Mais même avec un bon éclairage…:grin:

Le secteur le mieux éclairé est celui de la place de l’Eglise.

C’est amusant de parler entre Lillerois ici :grinning:

Bonjour,

Au sujet des très anciennes lampes G. Angenault : je n’en ai que deux, différentes, que je garde précieusement …Et n’ai pas vraiment d’idée pour en trouver ( si ce n’est faire les vieux stock d’anciens artisans électricien locaux , mais il faut que ce soient de très vieux … Ou faire les brocantes et vide grenier, mais il n’y en a plus a cause du coronavirus …)

Au sujet de ma collection, il y a en effet des lampes à vapeur de mercure d’éclairage public (j’ai toute la gamme normalisée courante : 50, 80,125,250,400,700, et 1000W ) et au sodium (pas toute la gamme, j’ai 70,150,250 et 400W, manquera la 600 et la 1000)

Ainsi que quelques modèles décoratifs assez curieux , comme par exemple , des lampes « pere-nöel »

Ou lampes crucifix

Ou de toutes petites lampes à culot E5 (encore bien plus petite que les lampes de cadran de T S F )

j’ai aussi quelques lanternes ou armatures d’éclairage public ou industriel entières …Dont de très vieilles

Ou un peu moins vieilles …

Ou des grand classiques de l’éclairage de routes

sloup

2 J'aimes

Dans la gamme des lampes SHP il y a aussi la 100W.

Une seule Gabriel & Angenault dans ma petite collection.
C’est une grosse poire verre dépoli, culot à baïonnette 115 V.

Bonjour à tous et plus particulièrement à sloop,
je voudrais juste savoir pourquoi Slooop s’est lancé dans une telle collection et s’il pense en ouvrir un musée. Dernièrement j’ai fait la connaissance de quelqu’un qui collectionne les sucres emballés. décidément tout se collectionne peut-être verra-t’on un jour des collectionneurs de TSF…

1 J'aime

Bonjour,

d’abord, c’est sloup, pas sloop …

Sloop, c’est un nom d’un modèle d’enceinte hifi de chez cabasse
(Enfin bon, initialement, c’est un nom de bateau à voile…)

Quand à la collectionnite de lampes d’éclairage, difficile de donner d’explication précise et logique …Vu que ça m’avais pris quand j’avais l’âge de 3 ans, lorsque mes parents fréquentais des amis électricien qui avaient de vieux stock .
( c’est maintenant bien lointain , bien vague , et c’étais sans réels arguments techniques , car on ne peux pas en avoir a cet âge là …Disons que c’est un peu comme « Obelix » , que je suis tombé dedans quand j’étais petit …)

Ca a commencé par les lampes d’éclairage domestique classiques (les bonnes vieilles « ampoules » rondes ou piriforme pour éclairer les maisons) puis s’est étendu a toute autres sortes de lampes
-Lampes d’éclairage industriel
-Lampes d’éclairage public
-Lampes d’éclairage scénique
-Lampes d’éclairage et signalisation pour véhicules
-Lampes pour applications médicales
-Lampes pour applications scientifiques
-Lampes pour l’élevage et l’agriculture
-Lampes émmettant des rayonnements non destiné à l’éclairage(I.R; U.V ; Rayons X )
-Certaines lampes de radio ( par ressemblance avec celle d’éclairage ou par curiosité technique)

Le sujet est bien plus vaste qu’il y parait en incluant toute ces sortes de lampes …

sloup

2 J'aimes