Ancienne lampe d'éclairage

Bonjour
Une lampe allumée depuis 119 ans .


Traduction Google
Ampoules les plus durables
Voici une liste des ampoules à incandescence les plus durables. L’ampoule électrique la plus durable au monde est la Centennial Light située au 4550 East Avenue, Livermore, Californie. Il est entretenu par le service d’incendie de Livermore-Pleasanton. Le service d’incendie affirme que l’ampoule a au moins 119 ans (installée en 1901) et n’a été éteinte que quelques fois. L’ampoule a été notée par le livre Guinness des records du monde, Ripley’s Believe It or Not !, et General Electric comme étant le …

met une lampe 220V en 110V et l’eteindre le moins possible ( pas de chocs thermiques) elle durera un siecle tout le secret est la

1 J'aime

En effet, les lampes à incandescences ont leurs filaments qui lâchent au démarrage dans 9 cas sur 10 car le courant d’appel est d’environ 25A pour une lampe de 75W, sur quelques millisecondes.

Bonjour,

oui, en effet !

  • sous alimenter une lampe à incandescence prolonge considérablement sa durée (c’est ce qui se fait volontairement dans certains cas, éclairage de sécurité, balisage de piste d’aéroport …)
  • Les allumages fréquents, et à froid , soumettent leur filament a un régime de surintensité qui en abrège fortement la durée, et qui , au bout d’un certain temps, font rompre le filament à l’allumage (c’est pour cela que tous les bons gradateurs de théâtre ont un réglage de minima, qui maintiens le filament sous tension et légèrement rouge, pour le préchauffer et éviter le démarrage à froid)

Bonjour,
Pour relancer le sujet des lampes d’éclairage, voici une pub que j’ai trouvé dans arts ménagers de 1954 :slight_smile:

Bonjour
Et voilà la lampe « Z » (non, pas Zorro :laughing:)

Pour sloup, un lustre « Ouistiti » avec contrepoids en porcelaine (rempli de petites billes de plomb)
Mon père en avait un similaire au-dessus de son atelier et je jouais à le monter et le descendre quand j’étais tout môme :slight_smile:

Bonjour,

Ah ! La fameuse suspension monte et baisse …j’en ai une aussi (démontée du plafond mais conservée )

Celle de la grande photo est une réplique , celle démontée en dessous est authentique !

Nous avons déménagé plusieurs fois mais mon épouse n’a jamais voulu abandonner sa suspension
Et moi mon bouillon Kub

Quelques lampes Z
Lampe Z _lt

:wink: Daniel

Et, contrairement a la pub

-Elle ne sont pas « incassables » (j’ai des lampes Z, la plupart sont H.S !)
-On ne peux pas dire qu’elle ne noircissent pas (la photo en montre des bien noirâtres !)

Toutes les lampes sous vide noircissaient assez rapidement par evaporation du filament
cela s’appelle l’evaporation et le depot sous vide
Ce n’est que lorsque l’on a mis un gaz inerte a faible conductivite thermique , inerte a chaud vis a vis du filament et du verre que l’on a en partie supprimé ce phenomene
ce gaz doit etre present dans la lampe a une pression correpondant a la tension de vapeur du metal constituant le filament a sa temperature de fonctionnement

… Et , en outre, on dois bien respecter la tension d’alimentation (que ce soit en excès ou en défaut) tension qui intervient sur la température de fonctionnement et la tension de vapeur du métal …
C’est ainsi que des lampes a atmosphère d’argon ou krypton, ou même (et surtout !) des halogènes , réputées ne jamais noircir , deviennent noirâtres en cas d’utilisation prolongé sous une tension incorrecte , supérieure, et même inférieure !
(c’est pourquoi , surtout pour les halogènes, telles les "crayons R7s de projecteurs, ou de lampadaires halogènes de salon, il faut toujours au moins de temps en temps, les utiliser sous pleine tension nominale ! l’utilisation prolongé a faible tension « pour les économiser » est une fausse bonne idée qui ne les économisent pas mais les fait noircir ! )

Les halogenes ne fonctionnent pas sur le meme principe de les lampes a remplissage d’argon et de krypton.
C’est plus subtil :
On met un halogene ( de l’iode en general pour les filament de tungstene) dans l’ampoule.
L’halogene se combine au tungstene pour donner un halogenure metallique.
Si ce n’est que cette combinaison se fait ou se detruit en fonction de la T°.
A faible T° l’halogenure de tungstene se fait et se presente sous le forme d’un gaz si la temperature est elevée mais pas trop.
A tres haute temperature ( voisine de celle du filament) l’halogenure de tungstene est detruit liberant du tungstene metal et de l’iode gazeux…

Le cycle l’halogenure est donc le suivant :
Des que tu tungstene metal est evapore du filament et va se condenser sur le bulbe de la lampe,
il est immediatement transformé en halogenure de tungstene gaseux qui au contact du filament et de sa tres haute temperature est detruit re-deposant le tungstene sur le filament.

Et le cycle recommence indefiniment
sauf que le depot de tungstene ne se fait pas de façon uniforme sur le filament…
il apparait des zones plus epaisses a certains endroits et le filament finit par claquer…

Pour que cela fonctionne des conditions de T° precises doivent etre respectées.
Particulierement au niveau du bulbe de la lampe qui doit etre a une T° a laquelle les verres classiques ne resistent pas.
D’ou l’utilisation de verres de quartz pour resister
sous voltage et sur voltage leurs sont particulierement prejudiciables.

Bonsoir,

Pour rester dans les lampes. D’après catalogue de 1926.

1 J'aime

Les lampes de Sloup que je préfère sont certainement les bulbes E27 néon avec des parties d’électrodes enduites du même produit que les œils magiques.

1 J'aime

Quelques « appareils de vérification ».
Lampe metre_l

4 J'aime

Intéressant, à l’époque les « lampes pour TSF » faisaient naturellement partie de ce catalogue de lampes, à l’époque il n’y avait pas beaucoup de modèles différents disponibles.

20210214_090027

Bonjour,
J’ai fait rapidement il y a peu, une fiche sur ce qui concerne la partie TSF de ce catalogue + quelques ajouts. La fiche n’est pas très pratique à consulter, pages inversées, mais a l’occasion je referai quelque chose de plus correct avec la partie téléphonie qui pourra intéresser les collectionneurs.

Surprenant ! En 1926, les lampes automobile,avaient, déjà,la forme que nous leur avons, nous-même connue ! Ces anciennes documentations,sont une mine d’or!

2 J'aime