Anecdotes durant notre carrière

Bonjour,
j’ai voulu créé ce sujet en pensant que pas mal d’entre nous dans leur carrière ont eu des situations cocasses .
par exemple au magasin où je travaillais l’apprenti était en train de rouler un câble électrique, moi je lui demande s’il avait bien secoué le câble avant pour qu’il n’y ai plus de courant dedans, évidemment il a déroulé le câble et l’a secoué.
une cliente rentre au magasin et me dit que son télé n’a plus de couleur et moi de lui demander si elle avait songé à rajouté de la couleur dans le tube, et elle de me répondre " on ne m’a pas dit ça lorsque j’ai acheté la télé, " là, c’est moi qui était plutôt mal, comment rattraper le coup sans qu’elle s’imagine que je me moquais d’elle.
Bref, voici 2 anecdotes, j’imagine que vous devez en avoir aussi à raconter et puis ça nous ramènera plusieurs années en arrière ( 0n étaient jeunes )
Bonne journée
Raymond

4 J'aimes

Bonjour Raymond,
Très bonne idée j en ai eu tellement pas mtn j ai pas le temps …a+

1 J'aime

Bonjour!
Un copain travaillant dans une grande surface d’électro-ménager m’avait raconté quelques anecdotes savoureuses.

Bonjour monsieur, je cherche une TV avec une prise spirituelle!.. :grin:

Bonjour monsieur, je cherche une TV pour quatre personnes…

Monsieur, je suis très mécontent du radio-réveil que vous m’avez vendu!
Impossible de le mettre à l’heure.
-Ah, si vous enlevez la protection auto-collante sur l’afficheur, ça ira sans doute beaucoup mieux…

1 J'aime

Lorsque je faisais de l’informatique, un collègue hilare vient me voir et me dit:
« J’avais eu une secrétaire au téléphone et je luis avais demandé de me faire une copie de la disquette »
(à l’époque c’était des 5 pouces 1/4)
Et de me montrer après récupération au courrier du matin une photocopie du disque interne (elle avait découpé l’enveloppe protectrice pour en sortir le disque et le photocopier!) :bulb: :crazy_face:

3 J'aimes

Bonjour,
Quand j’étais jeune, au siècle dernier.
Je travaillais pendant les vacances scolaires comme dessinateur technique dans une entreprise d’électricité.
J’installais l’électricité dans les futurs appartements, sur plan.
Dans, un immeuble, un jour, il fallut casser toutes les portes des salle des de bain pour faire rentrer les baignoires qui étaient trop grandes.
Dans un autre immeuble, il fallut mettre en parallèle un deuxième cable électrique du RdC à la cabine d’ascenceur sur la terrasse;
La section du premier avait été mal calculé !!
C’est la solution la plus simple qu’ils avaient trouvé.

1 J'aime

bonsoir

Une qui me revient …

Quand j’ étais en 1976/77 chez " Téléréseaux " un GIE Thomson /Sat , faisant des réseaux de Tv par câble .

Nous n’ étions qu’ une 15 aine d’ employés: un DG , un Dir technique , une comptable , 3 ou 4 cadres, 2 ou 3 techniciens , et 3 ou 4 " secrétaires " .

Tous se connaissaient donc plus ou moins et l’ ambiance de travail était décontractée et bon enfant .

Nous avions un collègue - Yves - qui avait toujours un sachet de bonbons dans son tiroir et en distribuait volontiers à qui en voulait et une des secrétaires qui n’ en ratait jamais une .

Un jour elle fait irruption dans son bureau et lui demande tout de go : dites Mr … vous n’ auriez pas quelque chose à sucer !

L’ anecdote avait bien entendu fait le tour de la petite boite et bien fait rigoler !

2 J'aimes

Bonsoir,
Un jour, j’ai donné à un jeune embauché (avec un BTS en poche quand même) de tarauder des dissipateurs pour y poser des vis de 4.
Il a commencé par percer tous les radiateurs puis il est venu avec le taraud en me disant qu’il était trop petit.
Je lui ai demandé avec quel foret il avait percé, il m’a répondu avec un foret de 4 évidemment, c’est comme le taraud, c’est écrit dessus, ça va pas ensemble ?
cdt,
gérard

1 J'aime

Une autre…
A 16 ans, j’avais été embauché pour les vacances dans l’usine où travaillait mon père, j’étais avec les tuyauteurs, j’avais appris à souder, à cintrer les tuyaux etc…
Un jour, j’avais un tuyau à cintrer au sable.
J’avais mis un bouchon à une extrémité puis rempli de sable et mis un autre bouchon à l’autre extrémité.
J’ai commencé à chauffer avec un gros chalumeau, et une explosion a retenti, et un des bouchons est parti à travers l’atelier, ça aurait pu être dangereux, heureusement personne n’a été blessé…
J’avais pris du sable mouillé !!!
cdt,
gérard

2 J'aimes

une autre,
le patron nous appelle, et demande qui a posé quelque chose sur le lave linge qui a fait une rayure, l´apprenti (le meme que plus haut) dit « c´est vous patron, vous aviez posé un bout de bois dessus » le patron va chercher le bout de bois et tape sur la machine et demande à l´apprenti " tu vois des rayures ?) non répond l´apprenti mais maintenant il y a des bosses sur la machine.
j´en ai encore d´autres, mais faut que ca me revienne
en attendant, bonne soirée
Raymond

Ca me fais penser à une pas mal également, authentique bien sûr. C’était pas au boulot mais au collège, mais elle mérite aussi!
C’était en 4ème, en cours d’anglais. Le prof questionne une fille de la classe:
« Do you smoke? »
et elle lui répond::
« Yes, just a bit »

1 J'aime

J’ai même fait de belles conneries…
Un jour je travaillais dans le sous sol technique de l’appontement de la raffinerie Shell de Pauillac, je testais un câblage et je venais de faire un court-jus malencontreux.
J’en cherchais les conséquences quand j’entends l’interphone de la salle de contrôle « coupez », répété plusieurs fois de manière insistante.
J’ai testé à toute vitesse tous les fusibles, en ai trouvé un coupé, basculé mon Monoc en mode ampèremètre pour rétablir le circuit et j’ai entendu « ah, quand même!.. »
Une péniche était en cours de remplissage à l’appontement…
Pour un peu j’aurais été responsable d’une marée noire…
Inutile de préciser que je me suis fait engueuler par l’opérateur, qui avait compris que j’étais responsable de l’anomalie.
cdt,
gérard

1 J'aime

Bonsoir.

A propos de disquettes, du temps de l’Apple II, les fournisseurs n’hésitaient pas à envoyer
des échantillons pour promouvoir leurs produits.
Un jour je reçois une enveloppe avec quelques disquettes dedans et surprise en ouvrant, la « brave »
secrétaire, chargée de l’envoi, avait agrafé la carte de visite du commercial en plein dans les disquettes.
Faut le faire !

crilemans.

1 J'aime

Bonsoir,

Celle-ci me concerne
Dans la petite imprimerie de mon père il y avait un mécano qui refaisait les pièces pour les machines quand c’était nécessaire l’histoire de mes 10 ans comme j’aimais bien bricoler en dehors de l’école et mon père me laissait prendre des bouts de ferraille par-ci par-là et un jour je décidais de faire un chariot le mécano m’avait donné 4 roulements à billes un peu usé et il me fallait un axe je récupère donc un grand bout de tige j’en fait 2 morceaux et la le problème se pose les diamètres ne correspondent pas j’en parle à mon père qui me donne la permission de faire ajuster les embouts pour emboiter mes roulements.
Je questionne donc le mécano qui me dit : donne moi les cotes que tu veux que je réalise avec mon tour…
Il me prête le pieds à coulisse en m’expliquant le fonctionnement j’arrive à comprendre et je lui donne ma cote ( on va dire 12 m/m ) .
Il exécute et me rends mes 2 tiges j’essaye d’emboiter mes roulements et macache pas possible ( oui je vous voit rigoler vous avez deviné) donc je vois mon père et je lui dit papa le mécano s’est trompé ça ne va pas.
C’est pas grave fiston on va le dire au mécano( j’avais pas vu le sourire dans la moustache de mon père.
Et devant le mécano celui-ci mesures le dia. des tiges et des roulements et me demande ce qui cloche … et bien Mr. ça ne rentre pas
Bien sur petit maintenant tu saura que juste dans juste ça ne rentre pas il faut du jeu…!!

Bonne soirée
Guy

Et bien sur tu as fait " taraud sur le baudet " ! :smile:

Fallait mettre la tige au congelo :wink:

C’est vrai je l’ai fait pour changer les axes de fusées de ma Ford A

bjr,
dans les années 70 j’avais un patron qui travaillais (entre autre) pour la Camif et on avais une clientèle du corps enseignant souvent assez « difficile »!
c’étais les début de la tv couleur et il arrivais que ces appareils présentaient des taches de couleur désagréables!
Alors il allait chez le client avec ce qu’il appelait sa « poele à frire » (démagnétiseur) et apres quelques mouvements circulaires les taches disparaissaient.
Un jour, chez une cliente « difficile » il lui explique avec détails qu’il fallait faire 10 tours dans un sens puis 10 tours dans l’autre sens pour que les couleurs soient parfaites…

quelques jours plus tard la cliente vient a la boutique:
-oui, bonjour il faudrait faire
un tour pour ma télé car les couleurs ne sont pas aussi bonnes qu’avant…
-un tour?
-oui, j’ai bien compté la dernière fois vous avez fait 9 tours au lieu de 10…
On est tous parti dans un éclat de rire général et la cliente est partie furieuse!

c’est la même qui un jour téléphone à son mari et lui dit: Chéri je suis en panne j’ai un pneu à plat «  »" complètement lui demande son mari «  »" non répond 'elle deulement en bas :joy: