Après le " Charles de Gaulle "!

Mais mise à l’ eau en …2038 ! où serons nous ??? :thinking:

Au mieux: on ne sera pas frais :older_adult:, au pire: on mangera les pissenlits par la racine ! :skull:

A +.

salut Gilles

Bien sur , il vaut donc mieux que je demande à aller voir la maquette , c’est à deux pas de chez moi !

Mais pas évident d’ accès le bassin des carènes de la DGA , sauf à l’ occasion des journées du patrimoine , journées portes ouvertes chaque année en octobre .

.

Bonjour,
Je ne savais que c’était au Vaudreuil que l’ on y concevait le PANG dont j’aime bien ce nom provisoire qui « pète » un peu comme BANG et il serait judicieux de lui laisser ce nom. Je me demande quel nom aura ce porte-avion en 2038 et à quoi il pourra bien servir. Par ailleurs, la dernière fois que j’ai entendu parler du Charles De Gaulle, c’est au sujet de la contamination à bord du Coronavirus car à l’époque cette épidémie débutait et les nouveaux clusters étaient encore d’actualité.

Merci pour l’info.

Patrick.

salut Pat

Bien sur qu’ une partie du bateau !
Au bassin des carènes , c’ est la coque , et les hélices que l’ on étudie , pas l’ ensemble du bateau je suppose ! :wink:

C’est comme si on ne pouvait pas fabriquer d’autres choses bien plus utiles que des porte-avions de merde !!! :bomb:

1 J'aime

Les " porte avions " ce sont des aérodromes flottants qu’ on peut disposer partout à volonté , ou presque, sur les mers !
On pourrait aussi se passer d’ aérodrome terrestres et aussi d’ avions !
Se passer aussi de sous marins , de chars , etc , etc :thinking:

Bonjour,
Quoi, par exemple ? :thinking:
DG

Par exemple des navires " hôpitaux ", porte hélicoptères , disposés partout autour " du monde " dans des ports, au plus près des zones où on a l’ habitude de déplorer des catastrophes naturelles ( seïsmes, ouragans , tsunamis , etc ), prêts à prendre la mer et à intervenir au secours des victimes :wink:
Nos " grands chefs dirigeants " n’ y ont pas encore pensé .
A quoi pensent ils donc de bien et d’ utile pour l’ humanité ? :thinking:

1 J'aime

Vendre des armes est bien plus rentable et important.

D’un point de vue économique, pour la dépense d’un hôpital flottant , l’on va construire plus d’une dizaine d’hôpitaux en dur.

Quand à l’utilité d’avoir une armée et des moyens de défense ou de dissuasion, c’est un tout autre débat.

La bienveillance n’est pas la valeur la plus partagée de part le monde et si l’on ne souhaite pas subir le sort de certaines populations/ethnies, il n’y a peut être pas d’autres moyens efficaces que la défense armée,
Certains dirigeants ne sont pas des bisounours.

2 J'aime

C’est fort humaniste mais pourquoi la France, puissance moyenne, consacrerait, seule, autant d’argent pour secourir le reste du monde, en cas de catastrophe, plutôt qu’à sa défense ? :thinking:
DG

Je n’ entendais pas , bien sur, que la France puisse investir seule dans un tel projet .
Ce projet devrait être mis en oeuvre à l’ échelle mondiale , par l’ ONU par exemple et financé par tous les pays qui en ont les moyens !

C’est déjà une grande partie du bateau qui est étudiée au Vaudreuil. Il faut espérer que le département chargé de l’étude de la piste d’ aviation ne fasse pas la même bourde qu’avec le Charles de Gaulle qui était un homme de grande taille portant le nom d’un porte- avion avec une piste trop courte …

Oui mais si les hôpitaux en dur sont construits dans les zones à risques où on en aurait besoin , mais qu’ ils sont détruits , en entier ou partiellement ou rendus inopérationnels par la catastrophe naturelle , quel avantage ? :thinking:

Il vaudrait mieux que l’ hôpital flottant soit amarré à Miami et prêt à lever l’ ancre par ex , que construit en dur à Haïti ! n’ est il pas ??

un hôpital flottant est mobile ,et peut se rendre dans la zone où on en a besoin !

Pour les catastrophes naturelles, il y a des hôpitaux de campagne aéroportables qui ont une capacité de traitement en nombre de malades bien supérieur à tout ce que flotte.
Mais pour faire fonctionner tout cela, il faut du personnel formé et disponible : encore des « fonctionnaires qui ne font rien » diront certains…

Un bateau c’est très lent et les catastrophes naturelles n’ont pas forcement lieu au ras des cotes

1 J'aime

Qu’est ce qu’un bateau Français ferait à Miami pour attendre au cas ou?

1 J'aime

C’est fort louable et déjà en partie ce qui se fait sous la houlette des instances internationales auxquelles nous, via nos finances publiques donc nos impôts, contribuons déjà beaucoup !
En matière de défense, les risques d’affrontement armés sont de moins en moins négligeables, les dividendes de la paix, espérés en 1989, suite à la dissolution du pacte de Varsovie, ayant été un leurre, il est donc nécessaire de prévoir, sur le long terme, le renouvellement d’un tel système d’armes qu’est un PANG !
DG

A Lampedusa par exemple.

N’ importe quoi !!!

Qui a parlé d’ un bateau français ancré à Miami ! faut pas inventer ! .

J’ ai parlé de navires hôpitaux sous égide de l’ ONU, basés à proximité des pays sujets aux catastrophes naturelles à répétition , et pris l’ exemple de Haïti . Et bien sur on ne va pas laisser ancré un bateau à Port au Prince …

de Miami , exemple il pourrait appareiller pour aller aller intervenir et porter secours n’ importe où au besoin dans les Caraïbes , ou dans le nord de l ’ Amérique du sud .