Bras de phono la voix de son maitre

Je suis en train de remettre en etat un phono dont le bras a été changé pour " l’electrifier "
Le bras est un modele la voix de son maitre qui n’a rien a voir avec le phono qui était un modele purement acoustique
la question que je me pose ;
sur ce type de bras quel type d’aiguille
un aiguille de phono est deux fois trop grosse en diametre et il n’y a aucun moyen de la fixer
juste un trou lisse ( aucun filetage)
la tete est un modele classique a bobine , aimant et palette mobile pour lecture des disques a gravure laterale
aiguille speciale saphir ?
si qq’un a déjà vu ce système et ce bras ?

Bonjour Radiolo,
En effet les aiguilles pour ce genre de tête sont identiques aux aiguilles de phono, mais beaucoup plus fines. J’ ai une quarantaine de boîtes d’ aiguilles pour phono et je pense qu’ il doit m’ en rester de ce modèle….il faut que je regarde.
Par contre je suis surpris que la tête ne soit plus pourvue d’ une vis de fixation !!!J’ ai déjà eu ce genre de bras (en Teppaz) et il était muni d’ une vis de fixation de l’ aiguille. Regardez bien à l’ avant de la tête s’ il n’ y a pas un trou permettant le passage d’ une vis.
Michel

j’ai démonté la palette mobile car les caoutchouc support avait fondus avec l’âge et elle touchait un pole de l’aimant en permanence
pas de trace de la moindre vis de fixation par contre le trou ou s’insère l’aiguille est découpé de telle façon qu’il présente une partie élastique serrant l’aiguille
je trouve que comme fixation cela fait " bricolo " on verra a l’usage, je vais rectifier qq aiguilles au bon diamètre on verra bien

Ces pickups HMV très courants dans les années 1940 utilisaient des aiguilles non standard fines et courtes pas faciles à mettre en place, même si la tête peut pivoter. Il y avait aussi des « aiguilles saphir » compatibles dont l’avantage était de ne pas avoir à changer l’aiguille, mais dont l’inconvénient était de « manger » les disques, vu que l’usager pensait (à tort) qu’elles étaient inusables ! Il n’y avait pas de vis de fixation vu qu’elles s’inséraient sans aucun jeu et ne risquaient donc pas de choir.
Et évidemment, les caoutchoucs de la palette n’avaient pas été prévus pour être opérationnels jusqu’au XXI è siècle ! :wink:
Bon amusement
Jean-Luc

bonsoir jean Luc

Dans un autre ordre de sujet , c’ est un peu comme nos freins de voitures. Depuis qu’ il n’ y a plus de plaquettes à l’ amiante , qui s’ usaient sans trop manger les disques , maintenant les nouvelles plaquettes sans amiante , nettement plus dures, s’ usent nettement moins vite mais bouffent les disques plus vite :frowning_face:

Peut être pourrais t’on réduire les aiguilles de phonos mécanique, au diamètre adéquat , comme on réduit des queue de gros forêts CM pour les monter sur une petite perceuse électrique a main de bricoleur ! Ceci en se servant d’ un tour ? (mais là, il faudra un tout petit tour, genre Lorch, Boley, Leinien…avec des pinces … )

Et il faudra sans doute refaire les caoutchoucs de palette mobile (qui doivent être secs comme les couilles à taupin !)

ben non ils ne sont pas secs mais plutôt coulants comme un fromage bien fait :stuck_out_tongue_winking_eye:
je regarde s’il y a la place de refaire une palette avec le trou idoine et une vis pour les aiguilles standard