CAG SNR Excelsior 52

Bonjour,
J’ai terminé le changement des condensateurs sur un Excelsior 52.
La partie BF est parfaite.
La partie HF & FI manque de gain (reception faible).
Les tensions sont OK mais pourriez-vous m’expliquer le montage du CAG en particulier le montage de la seconde anode détectrice.
En effet, les tensions relevées au voltmètre électronique de part et d’autre de la 1,5Mo sont étranges : côté base secondaire du transfo FI (après la 50Ko), bonne variation de 0 à -3,5V selon la force du signal mais de l’autre côté de cette même 1,5Mo, une tension à +1,25V quelque soit le niveau signal… Ainsi bien sur l’oeil magique reste ouvert et c’est cette tension qui polarise l’étage HF et FI !
Le tube est OK au lampemètre.

La deuxième anode retarde le CAG par effet de charge d’espace de façon a ce qu’il ne se déclenche pas sur les stations faibles
C’est un système souvent utilise par les postes américains , notamment RCA et les Hallicrafters

Merci beaucoup pour cette réponse, je comprends mieux.
La resistance de 1,5Mo est mesurée à 1,8 mais cela reste dans les tolérances et n’explique pas le CAG positif qui bloque les grilles de l’UF et de l’UCH… alors que l’anode de détection donne bien une tension négative.
Je vais quand même essayer une autre 1,5Mo et aussi de débrancher la seconde anode.

Après de nombreux essais et beaucoup de temps… j’ai eu l’idée d’inverser la prise secteur sur ce tout courant pourtant branché au travers d’un transfo d’isolation et surprise, le CAG et l’oeil magique, tout fonctionne avec une sensibilité excellente !
Par principe f’ai re-inverser la prise secteur : marche plus, nouvelle inversion, il marche !!! Il faut dire que cette alimentation tout courant mais multitensions n’est pas banale. Il faudra que je relève son schéma car il est introuvable.

curieux phenomene , l’explication n’en sera pas evidente…….
peut etre un meilleur retour a la terre suivant le sens de branchement et un signal plus fort ?

Effectivement, ce n’est pas facilement explicable. J’ai déjà eu ce phénomène sur mes postes tout courant américains mais seulement s’ils sont alimentés par un auto-transfo 220>110.
Maintenant que la polarisation des étages HF et FI est correcte, j’ai aligné la FI sur 455 KHz et en passant à l’alignement des oscillateurs locaux, j’ai une surprise en PO (en GO c’est parfait).
En petites ondes, la bande reçue est très dilatée pour la zone CV 1/2 ouvert à CV fermé.
J’ai vérifié toutes les capas mica du bloc et elles sont OK mais la surprise c’est la valeur de la capa qui est commuté en parallèle du CV oscillateur en PO : celle qui est en place est une 470pF alors que le schéma indique une 250pF. (en GO, pas de problème 200 sur les schéma et 200 montée).
Je trouve que cela fait une très forte capacité quand on ajoute le CV = 490 et la capa fixe = 470 !.. En tout cas, ce qui est certain c’est que cette anomalie n’est pas possible à corriger, ni avec le noyau ni avec le padding.
Ce qui est certain aussi c’est qu’elle ne semble pas avoir été changée, elle est tout au fond du bloc, sous le rotacteur.
Second mystère pour ce poste déjà hors du commun pour son alimentation : il est dit sur RadioMuseum qu’il pourrait n’avoir jamais existé (en rouge) HiHiHi…
Voici

Panne trouvée : une soudure sèche au niveau du bloc d’accord. Voici donc la partie électronique du poste réparée et alignée au poil. La sonorité est excellente. Il va falloir passer à l’atelier peinture. C’est un autre sujet…