La nouvelle version du moteur du forum est incompatible avec certains navigateurs anciens. Des solutions sont proposées. En savoir plus

Certaines marques plus fiables que d'autres ?

J’ai constaté que plusieurs fois ( après tests) j’avais réussi à faire chanter sans soudures des Philips, d’après guerre, et non réparés.
Y aurait-il des marques plus fiables, et des époques ???

Il est vrai que les PHILIPS étaient des postes fiables même si on peut dire que souvent, leur démontage peut être quelque fois folklorique et surtout souvent des câblages fouillis voire “usine à gaz”.

Les DUCRETET étaient aussi fiables mais + faciles à réparer.

A +.

bjr,
dans le années 70 je bossais dans une boutique à Pessac qui vendais du Philips et du Panasonic:
le taux de pannes sur le Panasonic etait infiniment plus faible que le Philips, et en plus coté esthétique on avais de très beaux produits!
cdlt
domi

Bonjour,

Oui, mais dans chaque époque il y a eu des productions fiables et moins fiables, la production japonaise des années 70 était très fiable comne le dit domi, particulièrement dans les grandes marques et la HiFi, et Philips dans les radio portable était aussi très fiable.

Pour les appareils avec de la mécanique, la fiabilité baisse immanquablement, les magnétophones à bande ou à cassette, les baladeurs, les électrophones et platines tourne-disque et plus près de nous les magmétoscopes, lecteurs CD et caméscopes à cassettes ont tous une fiabilité moindre quelle que soit la marque, avec encore des points faibles particuliers, par rapport à des appareils qui ne comportent que de l’électronique.

Bonjour,
Les produits japonais des années 70 (électroniques comme automobile) étaient particulièrement fiables, beaucoup plus que leurs équivalents américains ou européens pour une raison très simple: ils n’avaient pratiquement pas de réseau de SAV aux USA et en Europe.
Ils ne pouvaient donc pas se “payer le luxe” que ces produits tombent en panne.
C’est eux qui ont introduit la notion, révolutionnaire à cette époque, de “zéro défaut” en ce qui concerne les composants électroniques en remplacement de la notion d’AQL (acceptable quality level) venue des USA qui était en vigueur jusque là pour les composants industriels et grand public.
Cet AQL était de 0,25% généralement, ce qui signifiait qu’un client ne pouvait refuser un lot ou émettre une réclamation que si le lot comprenait plus de 0,25% de produits défectueux ou hors specs…

Début des années 80, quand j’ai débuté dans le métier, heureusement qu’il y avait les marques européennes pour faire tourner notre SAV.
Quand un TV Sony (made in Japan) rentrait à l’atelier, c’était le plus souvent pour finir à la benne avec un tube “pompé”…mais après une quinzaine d’années de bons et loyaux services sans aucune trace d’intervention(s) précédente(s). C’était des appareils d’une fiabilité incroyable.
Par la suite la qualité avait beaucoup baissée mais restait quand même un cran au dessus des Philips, Thomson ou bien Grundig.

Bonjour
Pour bien connaitre l’évolution de la radio j’ai pour habitude de fractionner en décennies les modèles, de l’origine à 1930 les câblages à fils nus et les premières lampes ,de 1930 à1940 et 1945/50 les lampes européennes et américaines, 1950/60, les petites lampes (rimlock, les 7 broches,novales) câblage industriel traditionnel et ensuite les montages toujours à lampes sur circuits impimés 1960/70…en majorité de fabrication française dès l’origine . .
Les japonais nous ont après ça inondés avec les transistors …! .

Je pense que la fiabilité dépendait surtout du choix dans la qualité des éléments qui constituaient le poste à l’origine (qualité des condos par exemple)

Il n’y a pas de marque plus fiable que d’autres! Mais il y avait le savoir-faire des anciens (ingénieur)

Pour la fiabilité des postes fallait il que les composants le soient et ce n’est pas en qq années qu’on puisse juger, la majorité des condos goudron de toutes marques même les philips n’ont pas résisté, c’est 1958:59 que sont apparus les condos enrobés de plastique , rendus hermétique et sans fuites, ces condos papier 60 ans après sont encore utilisables, ce qu’on ne sait pas des nouvelles fabrications

En ce qui concerne la fiabilité je ne sais pas mais pour leur première télé fin des années 50, la meilleure pour mes beaux parents c’était Schneider et pour mes parents c’était Ribet Desjardins…

C’était déjà une prouesse pour l’époque! Dieu ces combien de tsf fonctionne encore avec des condensateurs goudrons ;
même si cela devient critique (donc à changer) pour leur dérive de +/- 10%…