Comment mesurer le courant de sortie d'une valve avec sur l'anode une tension continue

bonjour
J’ai besoin de tester des valves, 1883, CY2 et autres. Mais mon TV7/ ne connait pas les transcos. Metrix 310, donne comme infos, une tension alternative sur l’anode et quasiment le même débit, pour chaque type de lampe.
Je sais que je peux tester ces valves avec des tensions continues sur la plaque : y a -t-il une valeur standard de tension et de’intensité ?
Merci

les lampemetre ne testent pas correctement les valves pour le plupart
je sais que ça va en faire hurler certains……
le mieux est de connecter la valve a un transfo de BCL et de lui faire debiter de la HT filtrée par un condensateur ayant la valeur maximum admissible pour la valve en question et de charger par une resistance pour lui faire debiter son courant nominal.
on mesure la HT ainsi produite au voltmetre et on verifie si c’est conforme a ce que dit la datasheet.

explication du pourquoi

quand une valve redresse un courant altenatif elle debite des pointes de courant au moment de la charge de la capa de filtrage bien supérieures ( de 5 a 10 fois) au courant continu demande par la charge.
quand vous la testez sur un lampemetre vous l’essayez en faisant passer dans le valve un courant continu correspondant a son debit nominal ( courant bien inferieur a la realite du redressement)

donc une valve a la cathode un peu epuisée passera ce test mais sera incapable de fournir les pulses de courant demandes en redressement

Bonjour,

un moyen empirique, mais généralement assez fiable et assez parlant, pour juger de la bonne santée d’une valve , lors d’un test au lampemètre, est de
-faire la mesure sous tension nominale
-refaire la mesure en “sous-voltant” de 20 à 30 % le filament

Une valve en bonne condition verra son débit ne varier qu’un peu lors de la mesure en “sous-volté”
une valve en fin de vie , mais qui semblais encore bonne, verra son débit s’effondrer de manière flagrante lors de la mesure en “sous-volté”

Merci à vous deux.
Je pensais utiliser le lampmètre Duovac de chez Radioélec, qui fonctionne nickel pour tout ce qui n’est pas valves.
J’ai consulté Alain Ducrocq ingénieur, et père de l’appareil. il m’a dit qu’il fallait utiliser les datasheet des valves, et mesurer l’intensité anodique de 10 V en 10 V par exemple., en CC bien sûr.
Mais certains datasheet ne sont pas bavards, comme celui de la 1883 …
D’où mes interrogations.

Pourquoi pas bavarde la 1883? Y’a ce qu’il faut… https://bms.isjtr.ro/sheets/020/1/1883.pdf

bonsoir
avec un +
http://www.mif.pg.gda.pl/homepages/frank/sheets/096/1/1883.pdf

A part le support (et on peut faire un adaptateur octal --> transco) on peut tester la 1883 comme une 5Z4 et la CY2 comme une 25Z6 sur un lampemètre USA…

On peut vérifier si la lampe a des équivalent qui sont présent dans la notice de test et faire des adaptateurs (culot, brochage, tension filament, etc). La 1883 est par exemple l’équivalent de la 5Y3GB 1883, Tube 1883; Röhre 1883 ID2000, Full-Wave Vacuum Rectifi

Des données de test supplémentaires ont également été produite, très pratique car celles ci couvrent des lampes qui postérieur a l’élaboration de la notice. A voir ici Untitled

La 5Y3GB est une lampe 100% française qui n’existe pas sur les lexiques des lampemètres US…

C’est pourquoi j’ai proposé d’utiliser les datas de la 5Z4 qui est une 5Y3 à chauffage indirect !

Merci à tous. J’ai fait, il y a longtemps les adaptateurs, via le support octal. Je vais l’utiliser et tester mes tubes.

Cela fonctionne impec. !

J’ai vérifié Pierrot, mais je ne crois pas que ce soient les bonnes correspondances : la 1883= la 5Y3GB
la CY2 ?? dur, dur