Confinement

Pour le confinement, la ville c’est tellement mieux.

Rappelez vous, les citadins, que la campagne ce sont des mauvaises odeurs, le bruit des tracteurs, des vaches qui meuglent, le coq qui chante très tôt…

1 J'aime

Ou ça
(j’habite maintenant en forêt…)

Photo prise vite fait : devant le toutou, un chevreuil.
Rencontres quotidiennes ici…

bonjour à tous

Ce n’ est pas une chance , mais un choix , assumé depuis 40 ans !
Mais payé au prix de plus de 25 années à prendre le train chaque jour de travail pour aller en RP ! 1 heure de train de GL , puis changement et 1/2 h de train de banlieue + bus ! au total 2 h le matin et autant le soir , avec les grèves , les retards , les intempéries , les suicidés , etc , etc parfois rentré à 23 h le soir !
par contre les week end , la nature , le jardin , l’ eau , les petits oiseaux , les cloches de l’ église toute proche , etc , etc .
nota pour Nicolas : y a pas de coq ni de vaches à proximité, que le renard , les ragondins , les sangliers ( très discrets ), les pies , les corneilles , le pic vert, les cygnes , les canards , etc , etc , mais le coq et les vaches ne me dérangent pas , j’ ai vécu toute mon adolescence dans leur entourage ! :wink:

" vu du pont ", à l’ entrée du village , un bras de la rivière côté Eure amont

" vue du pont ", un bras côté aval

Je pense que c’était de l’humour…

Bien entendu … je l’ avais parfaitement compris , mais fait semblant que … :wink:

Car il y a bien sur , et malheureusement, des " citadins " qui venant une fois par w e , ou arrivés à la campagne pour on se demande qu’ y faire, " y vivre " ? ou plutôt à mon avis y végéter !, le coq et les cloches du village dérangent , font un procès à leur voisin, ou au maire , etc etc …

1 J'aime

Une petite ville à la campagne est tout ce qu’il y a de mieux ! Les commerces à proximité, et le calme du jardin autour de la maison… Voici les miennes @claude_du_27

2 J'aimes

OH , les murets et les pilastres en briques , ça sent le 59/62? vrai ou faux ?

Un peu plus au Sud, dans le 80 :wink: mais je fais mes études dans le 62 alors on peut dire que oui :grinning:

:bonjour:

J’ai passé toute ma jeunesse (jusqu’à 23 ans) dans un petit village de Gaume (Lorraine belge) et je suis comme toi énervé par ces citadins qui viennent vivre à la campagne en n’en supportant pas les « soi-disant inconvénients »!

Maintenant, on habite en ville, à Mons, sur le boulevard de ceinture, avec un beau jardin.

IMG_0705

Vue satellite:

Pareil quand ils ont une mare à proximité , ils ne supportent pas les grenouilles au moment des amours !
J’ ai un voisin pas loin qui les tire à la carabine …

ou ceux qui ayant acheté au bord de la rivière et ne supportent pas les canards qui viennent "salir " leur terrasse ! :slightly_frowning_face:

chez nous il y a les canards , les poules d’ eau , les cygnes , les ragondins , etc c’ est la nature et ils sont chez eux …

à Mons , il y a 10 ou 12 ans , en rentrant de Charleroi , avec un meuble radio dans la voiture, j’ y ai récupéré pour 10 euros un second superbe meuble Grundig :wink: je mettrai des photos plus tard j j’ retourne au jardin ! émoussage de printemps !

Dans ce domaine comme dans tous les autres, Il faut bien se garder de généraliser. d’amalgamer, de catégoriser, d’étiqueter tout le monde sous le même terme honni : « le citadin »…

Je suis personnellement un citadin, né à la ville, ayant grandi à la ville, vécu à la ville, y vivant encore. Ce qui ne m’empêche pas d’aimer les collines de Pagnol, et d’avoir une maison de campagne loin du tumulte des villes et d’en profiter régulièrement le plus que je peux.

J’apprécie par ailleurs le chant des cigales l’été, le tintement de la cloche du village annonçant les demi-heures et les heures. Quand je trouve une grenouille chez moi, je la ramasse délicatement pour la ramener dans la pièce d’eau du voisin, et j’adore les entendre coasser le soir tombé, en ayant le sentiment d’avoir fait une BA. Je nourris les oiseaux l’hiver, etc… et il ne me viendrait nullement à l’idée de chercher querelle à quiconque pour le bruit d’une tronçonneuse, d’une tondeuse, d’un motoculteur ou autre engin bruyant, ou même d’un poulailler, ou du chien qui aboie, car je sais que moi-même suis une source de bruit lorsque le besoin s’impose et que je ne puisse pas faire autrement. Encore que je prenne bien soin de choisir des heures pour le faire, loin des réveils tardifs du matin, ou des siestes l’après-midi.

A aucun moment, il ne me viendrait à l’idée de déranger la nature, bien au contraire, j’essaie de la préserver tant la faune que la flore.

Voilà, donc ne pas généraliser. Le terme « citadin » englobant tout le monde ou presque vivant à la ville, soit la majorité de la population française. Parmi eux, il y a évidemment un taux irréductible de crétins, comme dans tout groupement d’individus, qu’on aimerait virer à coups de pieds au cul, vite fait bien fait, c’est incontestable.

Mais il y a une majorité de gens, heureusement qui font ce qu’ils peuvent pour s’intégrer sans déranger l’organisation du monde rural.

Ceci dit, il faut bien savoir quand même que si des citadins ont des résidences à la campagne, c’est qu’elles leur ont été vendues par des campagnards, résidences et terrains, des campagnards qui ont empoché l’argent des citadins en question. Quand ils ont encaissé l’argent, ils ont été contents que des citadins leur achètent leurs biens dont personne ne voulait, surtout au prix qu’ils en demandaient.

Les Rétais ne décolèrent pas contre ces parisiens qui viennent envahir leur île, quitte à leur vandaliser leur voiture pour bien leur faire comprendre qu’ils ne sont pas les bienvenus, se comportant ainsi comme les loubards de banlieue. Mais qui a vendu à ces mêmes parisiens leurs maisons, leurs résidences, leurs baraques à prix d’or ? Quand ils ont empoché le pognon, ils étaient moins rétifs (si je peux me permettre ce jeu de mot :blush:).

Il faut savoir ce qu’on veut. Si on veut vivre entre soi, il faut conserver son bien.

Cordialement :wink:

1 J'aime

Quand vous allez à New-York c’est votre montre qui n’est plus à l’heure, et pas celle des new-yorkais.
Comprenne qui voudra. :wink:

Bien sûr! C’est pour cela que j’ai dit: « énervé par CES citadins qui viennent vivre à la campagne en n’en supportant pas les « soi-disant inconvénients »

Pas de souci ami, j’ai juste donné mon point de vue, mais c’était sans aucune colère contre personne ici, ni toi, ni Claude bien entendu :wink:

Mais tu as raison de dire que certains migrants sont insupportables et qu’on a parfois envie de leur botter les fesses pour les renvoyer chez eux. Ceux qui veulent faire régner leur loi évidemment. Le problème existe c’est hélas une réalité. :sleepy:

Mais pas ici. A la campagne, je suis la seule résidence secondaire sauf une, du quartier. Mes voisins sont tous des résidents permanents sauf une.

Mais si on regarde de plus près, qui est vraiment du pays ? Les uns sont des migrants savoyards, les autres sont marseillais. D’autres sont venus de Toulon, le chef lieu du département. Une autre, de Paris, il en faut, un autre est Niçois , et enfin un autre, Charentais. S’il fallait renvoyer chez eux les étrangers au village, il ne resterait plus grand monde.

Cordialement

1 J'aime

Bjr.je suis en appart .en ville 10 minutes du centre mais un immense espace devant moi.avec tous les avantages du jardin sans les inconvénients !25 minutes de bus pour le boulot!!!

:bonjour:

1 J'aime

Salut Yves , bonjour à tous

Bien entendu il ne s’ agit pas de mettre au ban de la communauté et de vouloir renvoyer d’ où ils viennent tous les " horsains " de la région . Moi même j’ en suis un là ou je réside depuis bientôt 40 ans ! Mais il s’ agit de modérer et faire comprendre aux arrivants que à la campagne il y a d’ autres coutumes ou habitudes de vie que là d’ où ils viennent , d’ une autre " campagne " ou de la ville , et qu’ il ne faut pas vouloir s’ imposer avec ses " à priori " , et vouloir empêcher ou supprimer tout ce qui semble les déranger dans leurs habitudes.

Quand on débarque dans une communauté on doit faire en sorte de s’ y intégrer sans heurter et sans vouloir tout casser ou interdire tout ou partie de ce qui s’ y fait ou s’ y trouve sous prétexte que " ça dérange " ou que d’ où l’ on vient " c’ était pas comme ça " ! .

2 J'aimes

Bonsoir Claude et tous,
C’est tout à fait ça : « Si tu es à Rome fais comme les Romains, si tu es ailleurs, vis comme on y vit » (Ambroise de Milan).
Cordialement :wink:

1 J'aime
1 J'aime

https://www.actu-environnement.com/ae/news/confinement-covid19-biodiversite-repit-35259.php4#xtor=ES-6