Coup de gueule

Je suis atterré…

J’ai écouté ce matin sur une radio bien connue, dont le niveau intellectuel ne dépasse pas la température rectale de ses animateurs, une discussion sur le sexisme dans les jouets (*)

Une invitée dont je n’ai pas retenu le nom, trouvait scandaleux qu’on vende encore des jouets sexués,
comme une Barbie avec des seins ou un Kane muni d’un slip avec poutre apparente.

De plus, la couleur rose des jouets destinés aux petites filles l’agaçait particulièrement, tout comme le bleu pour les garçons.

Je ne sais pas de quel genre était cette dame, car il m’a semblé à la voix que c’en était une, mais elle doit avoir de sérieux problèmes avec sa sexualité.

En fait, ça ne date pas d’aujourd’hui, puisqu’un rapport du sénat datant de 2014 s’attaquait déjà à ce « problème » (les sénateurs qui parlent de sexe, ça me fait beaucoup rire)

« On ne doit pas inculquer la notion de sexe aux enfants » ah bon ? et pourquoi donc ? ils n’en ont pas ?

Bientôt une loi définira à partir de quel âge un enfant aura le droit de regarder le contenu de sa culotte…
On croit rêver…

Alors on va bientôt voir arriver des Barbies complètement asexuées au corps complètement lisse (déjà qu’il n’est pas épais) et de couleur grise pour ne pas tomber dans le sexisme de couleur.

Je propose plutôt une poupée à personnaliser, avec des nibards et des testicules détachables, on pourra enlever ce qui est inutile et même tout si on veut créer un troisième sexe (quoi , ça existe déjà ?:roll_eyes:)

En outre, je propose de ramener la majorité à 4 ans de façon à pouvoir condamner tout bambin qui aurait l’outrecuidance de jouer au docteur ou à touche-pipi à la récré.

On vit une époque complètement dingue, tous les repères disparaissent au profit d’une société impersonnelle et fliquée à mort, où tout doit être réglementé, cadré, aseptisé.

On nous infantilise dans le boulot, on nous enlève toute initiative, on devient de simples exécutants qui doivent suivre une méthode rédigée par un abruti derrière son clavier qui lui, n’a aucune expérience.

Je dois être un vieux con, mais cette attaque contre tout ce qui fait la différence entre homme et femme me gonfle, j’ai même l’inquiétude que le rôle dominant que la nature a donné à l’homme pour des raisons pratiques, :blush: finisse par être remis en question.

Je l’ai compris depuis longtemps, je jour où la femme sera l’égale de l’homme, elle deviendra immédiatement supérieure. (aïe pas sur la tête)

Alors, amis phallocrates, unissons nous pour pour empêcher le triomphe des vaginocrates, il en va de nos roubignolles.

Nota : Le premier qui prend ça au premier degré ne mérite pas d’en avoir…

(*) Je sais, je ne devrais pas écouter cette émission lamentable pour décérébrés, mais je veux simplement savoir jusqu’où peut aller la connerie, et ce matin on a quasiment touché le fond.

cdt,
gérard

6 J'aimes

Ont à pas encore tout vus et entendus , encore de belles surprises nous attends :wink:

Pour ma part j’ai constatais que plus il y a de restrictions plus il y a des détraqués . :thinking:

Nous vivons et ce à une allure de plus en plus vive, un monde de fous…

Bonjour
Hé oui nous vivons un monde fous !!!
A vouloir tout réglementer, tout aseptiser, tout pasteuriser et tout et tout… Il vont arriver à détruire les êtres vivant qui n’auront plus d’immunités naturelle. Avant nous mangions du fromage ou il y avait des asticots et cela nous rendait pas malade. Maintenant , surtout pas le fromage doit être pasteurisé et donc il n’y a plus rien de bon dedans !
Phil

image
p’t etre ?

Quand on voit actuellement que le moindre propos attire les foudres de celui qui ouvert la bouche sur les « réseaux sociaux », la moindre histoire drôle sur les juifs, les arabes, les blacks… est attaquée en justice on se dit que Coluche ne pourrait pas raconter la moitié de ses sketchs. On va en arriver à la situation des USA où la moindre remarque sur l’habillement d’une femme est assimilée à une agression sexuelle!

Greenpeace m’a envoyé il y a peu un questionnaire dont une question était : « Vous définissez-vous comme homme, femme, autre. »
Consternant…
J’ai failli répondre que mon labrador ne savait pas utiliser mon PC…

Quelques parlementaires courageux ne suivent pas ce mouvement stupide.
Cette après-midi sur la chaine parlementaire, sur les sujets de bioéthique, il a rappelé l’importance pour la construction d’un enfant de la notion de sexes et de parents.
D’après lui l’ouverture de la PMA aux « couples » de femmes ne peut qu’ouvrir à d’autres évolutions, comme la multi-parentalité (=la polygamie, pourquoi refuser aux groupes de femmes ce qu’on accorderait à un « couple » de femmes), et la GPA pour les « couples » d’hommes.
On n’a pas fini…

Je voudrais ici saluer la prose de notre ami Gérard. Non seulement ce qu’il dit est tout à fait exact, mais la façon dont il le dit me réjouis au plus haut point. Garde ton humour, Gérard, il nous fait du bien.

2 J'aimes

Attendez que les féministes regardent la dernière pub NANA

Chacun son corps, et c’est bien ainsi.

Mais c’est vrai que le monde est en train de devenir fou. Je ne reconnais plus le monde dans lequel j’ai vécu et grandi.

Je ne regretterai pas celui que la jeunesse active et intellectuelle d’aujourd’hui est en train de bâtir. Contrairement à ce que certains disent, je ne pense pas que notre génération soit responsable de ce monde qui devient schizophrène.

Non nous n’avons rien compris il va falloir porter la gampette à l’envers la visière dans le dos, la nouvelle mode dans le vent , le couvre chef vissé sur le crâne, ça permet de ne plus se découvrir par politesse , ce geste est maintenant ringard , nos enfants, mais surtout les petits enfants dont la majorité se branche sur le « ouèbe » toute la journée et n’utilise certainement pas les mêmes sujets que nous et sans smartphone ils sont paumés et sont sous l’emprise de ce qu’ils voient et entendent

On crée des problèmes qui n’ont pas lieu d’être ou sont complètement disproportionné puis on trouve des « solutions » qui consiste a nous enlever des libertés, donner plus de pouvoir a l’état et normaliser les choses les plus folles et les plus malsaines, tout ça pour les intérêts de certains. Ce qui ne sont pas d’accord? Ce sont des sexiste, raciste, homophobe et autre -isme et -phobie.

Le plus marrant ce sont ces personnes influentes dans les médias qui nous présentent un futur dystopique sans réaliser qu’on vis en plein dedans. Imaginez qu’on revienne 60 ans en arrière et qu’on montre des images et des vidéos de notre société aux gens. Ils seraient sans aucun doute horrifié.

image

1 J'aime

Bonjour,

Effectivement la prose de Guilheme vaut un détour grâce à son humour.

Cette dame à la radio,qui est tout de même un cas assez isolé, devrait être rassurée car depuis pas mal de temps les ventes de la poupée Barbie sont en berne.Cela me rappelle certains sujets sensibles de l’émission « aujourd’hui madame » d’il y a presque une cinquantaine d’années.De tous temps la plus part médias Radio/TV ont relatés plutôt le sensationnel avec des invités qui doivent « êtres à la hauteur » car il est normal que le quotidien ordinaire avec des gens ordinaires ne soit pas intéressant à diffuser.

Pour ma part,je me trouve aussi bien dans le monde actuel que dans celui du passé et chaque génération à sa part de bon et de moins bon chez ses jeunes et également chez ses moins jeunes…

A chaque instant,j’ai envie de découvrir l’avenir alors j’espère que cela va durer encore très longtemps.

A bientôt.

Patrick.

Haha ça me fait toujours rigoler les extrêmes ! Entre les extrémistes vegans, les extrémistes féministes, les extrémistes bidule chose, …
Heureusement qu’ils ne sont qu’une poignée :rofl:

Bon, par contre, un individu a le droit de ne pas se sentir concerné par le genre féminin et masculin (ou encore, de cocher la case « autre » pour « « l’anonymat » » sur le net.)
Cette option n’est en rien ridicule …

M’enfin, quelque soit le bord politique, les extrêmes se rejoignent toujours …

1 J'aime

Bonjour,

Merci pour vos commentaires.

Effectivement chaque nouvelle découverte suscite curiosité et admiration, surtout pour celui qui cherche à comprendre comment ça marche.
Si nos grands-pères voyaient passer un individu juché sur une roue qui trouve son équilibre et avance toute seule, ils seraient sans doute surpris et se demanderaient s’ils ne rêvent pas.
Et pourtant, hier en longeant les quais de Bordeaux, j’en ai vu passer deux, plus un certain nombre de gyropodes à deux roues…

C’est ainsi, la technologie s’ingénie à créer des engins surprenants dont on pourrait aisément se passer, mais qui font forcément des envieux.
Pire encore, tout est fait pour qu’on devienne dépendants et qu’on ne puisse se passer de son téléphone portable par exemple, les jeunes en sont complètement accros.

Il y a 30 ans, on téléphonait quand on avait quelque chose à dire, aujourd’hui on appelle simplement pour montrer où on est, envoyer des photos volatiles qui seront perdues puisqu’on ne sait généralement pas sauvegarder.
On remplit son mobile d’images et de vidéos, puis un jour on en achète un autre, et on oublie le contenu du précédent…
C’est une des caractéristiques de notre siècle, on photographie à tout va, on étale sa vie privée sur les réseaux sociaux, tout en protestant contre le flicage, mais il ne restera rien, faute de support fiable.

Et tout cela consomme de l’énergie et des ressources naturelles qui ne vont pas tarder à manquer, des métaux comme le cuivre, qui n’étaient pas rares mais vont le devenir, les stocks mondiaux seront épuisés dans 30 ans.

Bien sûr, on peut toujours faire confiance à l’intelligence humaine pour trouver un métal ou un autre matériau de remplacement… sur une autre planète.

On nous rabâche a longueur de journée que la Terre ne pourra pas supporter indéfiniment les outrages que l’homme lui inflige, que le réchauffement dû à l’activité humaine va provoquer des catastrophes, qu’il en provoque déjà, que la montée des océans, va priver des populations de terre, c’est déjà commencé…

C’est très inquiétant, et cela devrait inciter les humains à prendre des mesures drastiques pour tenter de freiner cette dérive.
Hélas, il n’en est rien, la plupart des pays riches continuent à consommer d’une façon irraisonnée, le président de l’Amérique va jusqu’à mettre en doute les rapports du GIEC…

Donc on y va, et à une vitesse qui dépasse les prévisions les plus pessimistes…

Je suis désolé pour les aficionados, mais je n’ai pas trouvé le moyen d’écrire ça avec humour, je n’ai rien trouvé là dedans qui me fasse rire…

Cdt,
Gérard

2 J'aimes

bonjour à tous. oui la prose de guilhem est remarquable et avec l’humour, c’est encore plus savoureux. tous cela est tellement vrai j’ai fait la meme constatation depuis longtemps comme tout les gens de notre génération.ce texte mériterais d’etre publié sur les réseaux « dit sociaux » mais ce ne serais pas prudent à cause des fous furieux et autres pisse froid pour qui l’humour est un gros mot ,tout ceux qui composent ces associations qui pour la plupart devrais etre dissoutent. bonne soirée à tous Michel

Bonjour,
Je suis simplement d’une autre époque, je m’en rends compte à chaque événement, et je crains de ne jamais pouvoir m’adapter à cette société gesticulante et incompréhensible que les merdias veulent nous imposer.
À mon époque, on n’étalait pas sa sexualité en dansant dans la rue avec une plume dans le fion, la sexualité était une affaire intime.

Aujourd’hui, il y a la « marche des fiertés » comme si on avait des raisons d’être fier d’avoir une sexualité différente de celle que la nature nous a donnée.
On peut en conclure que celui qui est hétérosexuel n’a pas de quoi être fier?

Je suis bêtement traditionnel, et respectueux de la nature, à l’évidence, il faut deux individus de sexe opposé qui s’aiment pour fonder une famille et procréer, la nature est intransigeante là dessus.
Bien sûr, on peut avoir des sentiments differents, et aimer une personne du même sexe que le sien, mais il faut alors en accepter les inconvénients, à commencer par celui de ne pas pouvoir se reproduire.

À partir de là, tout le monde doit avoir les mêmes droits et devoirs.

Je sais que je vais passer au minimum pour un ringard aux idées étriquées, mais pendant les 70 années qui ont précédé, j’ai eu le temps de faire le tri dans mes idées, je n’ai retenu que celles qui m’ont paru vraisemblables et pérennes.

Je précise que je ne suis pas croyant, ni adhérent d’un parti fasciste, je crois à la nature, à Darwin, à l’évolution.

Je ne suis pas certain que l’humanité aille aujourd’hui dans le bon sens…
Cdt,
Gérard

1 J'aime

Il y a une chose bien plus grave , a force d’être politiquement correct , on perd la majorité des repères qui font la base d’une société avec ses différences entre les individus , et une société monolithique ne dure jamais très longtemps, l’histoire l’a montré maintes fois

Bonjour,
Je crois qu’il faut prendre de la distance avec les infos que l’on nous délivrent au quotidien , elles ne reflètent qu’une petite partie de la réalité que nous partageons . Il faut du sensationnel et du croustillant pour vendre du coca-cola… :wink:

1 J'aime

Bonjour
Je viens de recevoir une copie d’une « lettre à Macron » et vous en fait part
Phil
Lettre à Macron.pdf (182,2 Ko)