De retour de brocante

Bonjour, Hier à la brocante de ANGLE SUR L’ANGLIN (86) j’ai récupéré les deux seuls postes de la brocante.
Un magnifique SEBT Roland 43GL (1933) et un DUCRETET THOMSON C852 (1938)


2 beaux postes des années 30: bonne pioche !
Peut on savoir combien ça a coûté si ce n’ est pas indiscret bien sûr ?

A +.

Bonjour,

En Suisse, ce Seibt Roland a été construit sous licence par Autophon, c’est avec ce modèle que Autophon a commrncé sa production radio.

Attention si c’est un modèle 43GL il est à courant continu, s’il n’a pas été modifié par la suite il faudra le modifier pour le courant altermatif ou lui construire une alimentation externe.

Bonjour, c’est bien le modèle 43L

Bonjour, pour le prix rien d’indiscret, le type en voulait 60 euros les deux, il me les a laissés a 40 euros les deux. Bonne affaire, je pense.
Par contre je n’ai pas trouvé les plans du 43L.

Excellente affaire pour sûr :wink:

A +.

Celui-ci est un modèle pour courant alternatif, normalement le type serait 43WL, W pour “Wechselstrom” => courant alternatif et L pour “Lautsprecher” => haut-parleur, car à cette époque les fabricants Allemands proposaient toujours les deux versions des poste: avec ou sans haut-parleur intégré.

Mais comme vous avez écrit plus haut 43 GL, j’ai pensé qu’il s’agissait d’un modèle pour courant continu, le G sur les postes allemands signifiant “Gleichstrom” => courant continu, à l’époque pas de postes “tout-courant” non plus, il fallait acheter la version G ou W en fonction du type de secteur à disposition.

C’est vrai, désolé je me suis planté sur la référence.

Bonjour,

A ce prix effectivement, c’est une très bonne affaire et j’espère qu’il y en aura encore quand je serais de retour dans ma maison de campagne de la Vienne car ces dernières années comme d’ailleurs ici en Ile de France, ce n’était pas terrible au niveau des trouvailles radio.

Bonne continuation.

Patrick.

Bonjour, non ce n’est pas terrible, le peu qu’il y a, les gens croient détenir le truc exceptionnel et en veulent une fortune, mais déjà les vieux postes sur les brocantes ne se vendent pas facilement il n’y a que des gens comme nous que ça intéresse.
Quand j’ai repéré ces deux la, le type me certifiait qu’ils étaient des années 60, bien sûr je n’ai rien dit, mais c’est la que l’on s’aperçoit, et c’est dommage pour eux , que la plupart des vendeurs n’y connaisse strictement rien, par contre c’est tant mieux pour nous. En tout cas, en cherchant bien il y a encore quelques merveilles à sauver de la déchetterie.