La nouvelle version du moteur du forum est incompatible avec certains navigateurs anciens. Des solutions sont proposées. En savoir plus

Découverte d'un électrophone Reela

Vu à la ressourcerie, cet électrophone Rééla.
Très bonne qualité de son, 4 vitesses.
Sa facture me dit quelque-chose…

Il me semble qu’il est équipé d’une platine Mélodyne.

1 « J'aime »

La position du saphir est très troublante : très déportée à gauche, ce qui n’est pas évident pour viser quand on place la pointe au début du disque…

Peut-être pour corriger l’erreur de piste avec ce bras très droit.
Normalement, le bras devrait être légèrement en « S ».

Bonsoir,

Si j’en crois ma doc… et radiomuseum… la platine est une France-Platines M490.
https://www.radiomuseum.org/r/reela_electrophone_m490.html
https://www.radiomuseum.org/r/france_pl_platine_manuelle_m490.html

Je fouillerai demain pour voir si le modèle de l’électrophone complet a une référence…
Comme rien n’est marqué dessus, on le trouve souvent sur internet sous la référence Reela M490 (ainsi que d’autres électrophones, dont certains stereo, utilisant la même platine), ce qui est donc erroné.

amicalement

Certes, mais France Platines c’est un autre nom de Mélodyne, ils ont dû reprendre leur fabrication…

J’ai ajouté à la fiche quelques photos de l’intérieur…
Pas trouvé d’autre référence que celle de la platine (M490) sur le plateau

Alimentation par le moteur qui fait transfo, électronique minimaliste…

amicalement

Excellent merci.
En tous cas il fonctionne à merveille, sans même un coup de KF.

A la ressourcerie où je donne un coup de main, je l’ai mis en vente à 20€, avec un 33 t des Beatles sorti de la benne car sans pochette.
Quitte à le baisser à 15€ s’il ne trouve pas preneur.

Doc de la platine M490 de France-Platines (radiomuseum) :

https://www.radiomuseum.org/dsp_picture.cfm?Image_Id=2088675&model_id=289393&imgtyp=2

@Pierrot_du_82 : tu es sûr que Mélodyne et France-Platines sont la même marque ?
France-Platines était un GIE regroupant Thomson, Brandt, Radiohm…

Merci mais je ne suis pas membre.
Si quelqu’un peut récupérer la doc, se serait sympa.

(Pour info, les docs n’appartiennent qu’à la marque, pas aux sites…)

Certes, mais les docs sur radiomuseum sont informatiquement protégées, celle-ci on peut la lire mais pas la copier :woozy_face:

On n’a décidément pas la même philosophie…
:cold_sweat:

C’est un euphémisme :roll_eyes:

Mais on peut quand même jouer :wink:

1 « J'aime »

C’est une platine Mélodyne avec sa cellule mono , ex Pathé Marconi puis Thomson , ce sont les 2 constructeurs et monté sur de nombreux appareils, pourquoi chipoter sur les marques, France platine n’était qu’un distributeur

On peut dire que Mélodyne était la division"platines TD" de Pathé-Marconi, lequel s’est retrouvé dans le groupe Thomson, qui a plus tard rebaptisé cette division « France Platines ».
Donc la production est la même seul le nom de la marque a changé !

Bonjour
Une petite question ? Ne serait-il pas possible de faire la synthèse de vos connaissances sur ces diff boîtes, leurs rachats leurs filiales et mettre ça sous forme d’article sur ce site?

1 « J'aime »

Je serais bien incapable de faire l’historique du groupe Thomson, c’est un boulot pour historien à plein temps !

Tout ce que je sais, avec ma petite expérience de dépanneur dans ma jeunesse, c’est reconnaitre une platine Mélodyne à son look, même si elle a été commercialisée comme France Platines…

A propos du bras droit, il est parfaitement normal que la cellule soit oblique vers la gauche, tous les bras (sauf les platines Clement) avaient leur tête oblique selon un angle bien défini afin de corriger l’erreur de piste sans quoi l’aiguille appuirait plus sur un flanc du sillon que sur l’autre.
Donc on trouvait soit des bras droits avec une cellule déportée, soit des bras coudés avec la coquille déportée, soit des bras en S, variante du bras coudé.
Pour supprimer cette erreur de piste certains constructeurs ont opté pour le bras tangentiel… mais autrement plus fragile.
Et, sauf erreur, il y a même eu une platine avec un bras spécial qui corrigeait l’erreur de piste au fur et à mesure que le tête se déplaçait vers le centre du disque (me demandez pas la marque :frowning: )

1 « J'aime »

En 1960 a l’agence régionale Thomson de Rezé les Nantes où j’ai travaillé, c’est l’époque où Pathé Marconi est rentré dans le groupe et à Moulin devait se trouver leur usine qui a été ensuite la production radio et HIFI et les platines TD, il ne devait y avoir d’autre que l’ancienne Ducretret rue de Vouillé à Paris , la TV c’était à Angers pour plusieurs marques

bonjour,

la cellule serait bien une mélodyne MC78 ? :slightly_smiling_face: