Dépenaillage d'une lampes à LED

DEPENAILLAGE D’UNE LAMPE A LED.pdf (612,0 Ko)

1 J'aime

— Au vu de la constitution de cette lampe, la couronne d’alu avec les ailettes est justement un dissipateur thermique.
— Le schéma me dit que la lampe est en 220/230V direct, par culot E14. On en trouve aussi en culot GU10.
— Je soupçonne fort une absence de compound silicone entre la platine de LEDs (montée sur plaquette d’alu) et la carcasse alu munie d’ailettes qui assure le refroidissement… Me trompe-je ?
— Alors :

  • pourquoi ne pas enlever le circuit PWM et alimenter la platine de LEDs seule directement en 14V (Certaines alimentation universelles pour ordi portable descendent en effet même jusqu’à 12V ! Et avec une puissance de ~90W, on en alimenterait des platines de LEDs !) ? On pourrait déjà éliminer une éventuelle surtension légère dans le circuit qui fait clignoter les LEDs !
  • Ou mettre une résistance de faible valeur entre le secondaire du transfo et la platine de LEDs afin de réduire quelque peu la luminosité de la lampe ?
    — Mais déjà voir la présence du compound silicone de refroidissement entre la platine de LEDs et la carcasse à ailettes ! Si ça persiste à clignoter, alors faire une des modif’s proposées…
    — Quand je disais que les constructeurs “forcent” des LEDs qui ne sont pas tellement prévues pour pour aveugler l’acheteur…
    *** Pour le datasheet du BP9022A, je l’ai trouvé ici :
    https://datasheetspdf.com/pdf-file/906168/BPS/BP9022A/1
    — Document confidentiel ! ***
    *** Ah ouais ! Pas étonnant qu’il faisait clignoter les LEDs : il “sort” 15V ! Et à 14,51V, les LEDs clignotent !!! ***
    — Cordialement !

Quel gaspillage, tous ces composants pour abaisser la tension autant de fois qu’on a de loupiottes à la maison…
Je rêve d’une prise base tension dans chaque foyer…
Est-ce que cela a été imaginé, évoqué ?

Bonjours,
J’ai prévu ça dans mon atelier « TSF », en cours d’aménagement !
Pour ça, il y a quelques années, en vide-grenier, j’ai acheté un très gros transformateur d’isolement « Legrand » (240V/12 et 24V), neuf.
DG

Bonjour,

a propos de ces « ampoules LED » , et de leur emploi sur courant continu basse tension :

c’est précisément ce que je fais, dans un terrain avec des cabannes , alimenté en électricité photovoltaïque, et servant de « résidence secondaire » en été :

Tout l’éclairage est en 12 ou 24V, avec des « ampoules LED » en 12 ou 24V (du type pour caravane/camping-car/camions) ou des « ampoules LED » classiques E27 ou B22, en 230V, mais modifiés apres suppression de l’alim 230V a découpage (lampes dont toute l’alim a découpage a été virée par mes soins, et remplacé par une électronique de limitation de courant en basse tension)
ainsi
-On utilise le courant continu "brut de production, sans perte de rendement dans des convertisseurs à découpage (12 ou 24V issu de panneaux solaires + batteries)
-On évite de trimballer des tensions dangereuses , surtout si c’est de plein air (fréquent lors de soirées estivales)
-On évite les scintillements à 50 ou 100 Hz ( puisque tout travaille en courant continu)

Il y a également , sur place, divers petits appareils ménagers fonctionnant en 12 ou 24 volts courant continu (frigo, TV, ventilateur …Ces appareils existent dans ces tension la pour le camping, ou pour l’usage en cabine dans les camions de chauffeurs routiers faisant de longues distances )
ainsi qu’une sono (en 12 v basée sur des amplis de « car-audio » et une mixette en 12V )

Il y a un onduleur desservant des circuits prises en 230v , pour les rares appareils n’existant qu’en 230V , sans équivalent en très basse tension continue (mais il n’est allummé qu’au cas par cas, et ne sert que rarement )

Tout ce qui est chauffage et cuisson est , bien entendu, pas électrique, mais au gaz butane, en bouteille …
(Avec toujours au moins une bouteille pleine en réserve …)

Tout ceci marche bien depuis plusieurs années …Et sans électronique compliquée pour tout alimenter en 230v alternatif …Ni compteur, ni facture d’électricité (Une fois, et pour anecdote , des gars de chez ENEDIS …qui se sont sans doute égaré lors d’une campagne de pose systématique de compteurs Linky …Ont été jusdqu’a ce terrain et y ont vu une installation électrique, puis ont cherché en vain si il y avais un compteur ! )

Il y a jusque quelques petits inconvénients :

-La nécessité d’une grosse section pour tous les câbles entre la partie production (panneaux solaires, batteries) et le tableau électrique (analogue a un tableau électrique d’habitation normal)
-L’entretien des batteries (niveaux d’électrolyte , contrôle de tensions ; nettoyage des bornes ) et le nettoyage et la vérification des panneaux ( nettoyage des vitres, retrait d’éventuelles feuilles mortes , vérification des fixations ) rien de bien sorcier, mais a faire environ 2 à 3 fois par an au moins …

Il existe des ampoules LED en 12V (culot GU 5.3).
J’en ai acheté au début de l’année une boite de 3 (5W / 345 lumens) en déstockage pour 1€ chez Castorama.
Elles fonctionnent en alternatif ou continu.

c’est marrant, j’ai eu cette même idée depuis longtemps. un circuit 12v, ou le standard USB 5v.
le seul petit défaut ça serait peut être les pertes, à cette TBT ? ça me rappelle quand il y a longtemps , ou j’ai installé des halogènes 12v pour l’éclairage d’un magasin, les câbles étaient en 16mm2 !

Du « compound silicone » est présent entre le dissipateur et le bloc de LED fixé sur de l’alu, Hervé !
Patrick est en grande forme !! :weight_lifting_man:

Ces LED en GU5.3 sont faites pour remplacer les mêmes en halogène, mais elle consomment 7 ou 8 fois moins, on pourrait donc réduire la taille des fils et surtout elles ne risquent plus de cramer les connexions à la douille !

— Ces petites lampes 3 LEDs avec leurs 2 pinouilles un peu pointues :


!?… En ayant récupéré quelques unes dans des bacs de recyclage (en blanc chaud 3000k), je les ai branchées sur des prises d’alimentation de cartes-mères d’ordinateur (même écartement de broches) et alimentées en 12V, mais elles chauffent “un max” ! Plutôt les alimenter sous 9/10V~ ou = si on a le transfo qui va bien : elles chauffent beaucoup moins !
— Mais ATTENTION : ne PAS les alimenter avec le bloc électronique prévu pour les halogènes ! La haute fréquence “flingue” les diodes de redressement 1N4007 CMS ! Préférer le bon vieux transfo 50Hz !
— Et puis, pour les cabanes alimentées en panneaux solaires 12 ou 24V, pourquoi ne pas prévoir un abaisseur de tension à découpage, rien que pour l’éclairage, à partir du bon vieux 34063 et un MOS-FET, disponible en RQP dans de vieux chargeurs de téléphone portable automobile !? Ces lampes 12V MR16 ont une puissance de 6W et, sous 9V, moins. Une “centrale” d’éclairage ~3/4A pour au moins 6/8 lampes serait tout indiquée, avec des interrupteurs automobile pour les commutations !

— Les lampes LEDs à condensateur, sans module électronique, ne scintillent pas car elles ont un condensateur électrolytique de quelques 10zaines de µF/63V à100V en // sur les LEDs en série, juste après le pont de diodes : en ayant démonté quelques-unes, je suis certain de ce que je dis !
— Cordialement !

Bonjour,

Oui, je sais, normalement le courant est redressé et filtré , par un condo de quelques dizaines de µF , et ça ne scintille pas , mais :
j’en ai eu qui scintillais …soit par sous dimensionnement ou omission du dit condo (économie volontaire pour tirer les prix vers le bas ) soit parce, avec la chaleur et l’ âge , le condo n’avais plus sa capacité et ne filtrais plus rien ( condo « sec » , comme souvent sur les vieux postes …)