Diodes en série

Bonsoir,

Simple question (je n’ai pas trouvé de réponse sur le web …).
Je voudrais redresser une tension alternative de 1kV avec des diodes 1N4007
(1k*1.4=1400V). Sachant que ces diode ont comme tension d’isolement 1kV, si l’on en met 2 en série, alors la tension d’isolement s’élève donc à 2Kv ?!

Si oui, je peux donc faire un pont de diode comme ceci ? : Faut-il des résistances d’équilibrage ? si oui, comment les dimensionner ?

Bonne soirée,
Seb

Comme les diodes n’ont pas exactement la même résistance interne (laquelle varie avec la tension aux bornes de la diode), on ne sait pas d’avance comment les tensions vont se répartir aux bornes des diodes. Les résistances d’équilibrage servent justement à équilibrer ces tensions (comme dans le cas de condensateurs électrolytiques montés en série).

On prend des valeurs de résistances suffisamment élevées pour limiter au maximum le courant qui les traversent. Il suffit de calculer la puissance qu’elles devront dissiper et les choisir en conséquence.

Il faut aussi évidemment que ces résistances supportent la tension à leurs bornes (± la moitié de la tension max à redresser).

1 J'aime

Bonsoir
On peut aussi utiliser des condensateurs , bien isolés :v:

1 J'aime

Est-ce que ces précautions sont bien nécessaires ?

Les diodes GA5005 GA 5005, Tube GA5005; Röhre GA 5005 ID41505, Solid-State-Dio utilisés à l’époque comme diodes de récupération (booster) dans les téléviseurs couleur Barco étaient constituées de diodes BA159 en série, sans aucune forme d’équilibrage de quelque sorte.

On est dans la caractéristique inverse de la diode, la résistance interne n’intervient pas ici il me semble.

N’est-ce pas plutôt pour les condensateurs en série que l’on applique cela, je n’ai pas vu cela sur des diodes …

1 J'aime

C’est cela même, des condos! >>>
Ce serait sympa que tu nous dises ce que tu comptes faire avec ton kilo de volts…

1 J'aime

Et si on est timide, on peut mettre les deux :upside_down_face:
https://www.daenotes.com/electronics/basic-electronics/diodes-in-series

1 J'aime

Il y a quand même un courant inverse correspondant à une résistance interne qui n’est bien sûr pas celle qui intervient lorsque la diode est utilisée dans le sens passant.

les 1N4007 on une caracteristique inverse controlée ce qui permet de les mettre en serie sans grande précautions
les notes d’application conseillent de les utiliser en ce cas aux 2/3 de leur tension inverse .
J’avais sur une machine d’usinage laser CO² l’alimentation 30KV 60mA redressées par un doubleur a partir d’un transfo 15KV. Chaque « diode » du doubleur était constituée par un chaine de 60 diodes 1N4007 et on n’a jamais eu une panne de redresseur en 20 ans de fonctionnement

1 J'aime

Tip top ! merci beaucoup pour les réponses et liens :slight_smile:

Pour répondre à @Totolagalene, en réalité j’ai pris 1KV à titre d’exemple (1Kv ça m’va bien pour d’éventuels calculs à comprendre, et pour illustrer le fait que je travail en « THT » )

J’ai réalisé une partie d’un montage qui se trouve dans le numéro 46 de Radio-Pratique, mais aussi chez CFP-RADIO (attraction publicitaire). (Je ferais sans doute un message sur le forum pour montrer ma réalisation à partir de ce schémas :slight_smile: )
C’est une sorte de truc bien bourrin qui balance à la pelletée des tonnes de merdouilles CEM, qui fou mon pc portable et mon ampli en carafe quand l’appareil fonctionne pas trop loins d’eux :sweat_smile: Mais qui permet d’allumer un « tube néon » à distance … et ça c’est fun !

Et c’est que j’suis fier de mon machin inutile en plus ! « inutile et donc indispensable … »

Ce que je veux faire c’est ajouter un galva qui affiche la THT « alternative » (Parce que plus c’est inutile et plus c’est indispensable !)

En me basant sur les informations du site web de F5ZV : Réalisation d'un voltmètre simple

J’ai normalement toutes les clefs pour arriver à ce que je veux faire.

Hors, j’imagine que ce type de voltmètre fonctionne très bien en continue, moins en alternatif …
D’ou mon idée de redresser une partie de la THT pour le galva (En prenant en compte le *1.4 )
(J’ai déjà trouvé les infos suivante sur mon galva : Rg = 1200 Ohms Ig = 200µA )

Mais peut-être existe-il une méthode plus simple ?

(PS, il est inutile de préciser que, si je fait la description de cet appareil « à la rigolade », la réalisation pratique de celui-ci est à faire avec la plus extrême prudence. Coucou la phase du secteur pouvant être directement sur la carcasse … transfo d’isolement oblige, mais ça ne fait pas tout …)

Alors tu fabriques de la HF, que du bonheur!

Vi ! à 30MHz m’sieur :grin:

1 J'aime

il y a qq années on avait un specialiste de cela qui frequentait épisodiquement les forums avec des engins creant des etincelles HF de l’ordre du metre de long
son pseudeo était electron190
ELECTRON 190

1 J'aime

Bonjour à tous, j’ai visité cette année un musée de l’énergie électrique à Fribourg ( suisse), c’était super intéressant, à la fin de la visite guidé nous sommes allés dans une salle où l’on crée des arcs électriques, très impressionnant, j’ai voulu prendre des photos avec mon téléphone et touts les photos et vidéos de ce moment ont toutes été louper, le son décalé avec l’image, ou photos noir… Je pense que l’énergie étant tellement forte que cela a du influencé le téléphone portable.
Christophe

1 J'aime

Bonjour S3b, il va falloir que tu fasse une échelle de Jacob :wink:

1 J'aime

Bonjour,
Avec mes machines de Wimshurst, j’allume sans problème un néon tenu à la main.
Une petite bobine de Tesla trouvée Chez Ali Ex… fait le même effet, en musique s’il le faut…
Pour fabriquer de la HT, un doubleur ou un multiplicateur de tension permet d’utiliser des 4007 ordinaires.
Cdt,
Gerard

1 J'aime

Moi ? Faire une échelle de Jacob ? Non, non, ce serait bien trop dangereux et pas sérieux du tout !
Et puis, comme je n’ai pas récupéré de transformateur THT de micro-ondes d’un amis qui n’a pas jetter son micro-ondes… :roll_eyes::relieved::wink:

(C’est d’ailleurs assez jolie et bien curieux l’intérieur d’un magnétron ! J’voulais voir comment c’était fait :slight_smile: )

Ah ouais carrément ! On par sur une centrale inertielle, un plotteur laser CO2, une horloge atomique ou encore … un réacteur :relieved:

Je crois bien avoir fini de lire tout les articles, chapeau ! J’admire son travail c’est vraiment balèze !!!

Tiens au passage, j’aime beaucoup les petits tubes qui brillent la ! C’est quoi, ça fait quoi, ça ressemble à quoi quand ils ne sont pas alimentés ?
Ça me fait penser aux 0A2 … ^^

redresseurs a vapeur de mercure les tubes a la lueur bleu violacée