Discussion : Petites ondes.

Bonjour.

Dans un de ses romans, Saint Exupéry fait dire à l'un de ses personnages : "Une chose est parfaite non pas quand, pour une fonction donnée, l'on ne peut plus rien y ajouter mais quand on ne peut plus rien y retrancher".

C'est un jeu auquel j'aime beaucoup jouer : faire un appareil le plus simple possible mais qui remplisse cependant sa fonction.

C'est un jeu difficile car il est difficile de faire simple et plus simple de souscrire au principe des Shadoks : "Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?". Vous me suivez ?

J'ai donc perfectionné, au sens " Saint Exupéryen" du terme, mon émetteur P.O..

L'antenne est toujours la bobine du circuit oscillant de plaque et le rayon d'émission de l'émetteur dépend donc de l'ampleur que l'on donne à cette bobine.

Les deux voyants néons sont optionnels. Celui aux bornes du circuits oscillant de plaque indique la force de la H.F. et donc l'accord, sa luminosité est proportionnelle à la force de la H.F.. Celui aux bornes de la résistance de 1 kilo ohms indique la consommation de courant de plaque et donc aussi l'accord, mais sa luminosité est inversement proportionnelle à la force de la H.F..

Vous pouvez donc n'en monter qu'un seul, même si la lecture des deux renseigne mieux sur le point exact d'accord.

Vous pouvez aussi n'en monter aucun et ne vous guider qu'à la force du signal reçu.

Le coté plus épais des C.V. indique où doit être relié les carcasses et donc les lames mobiles des C.V. pour éviter les "effets de mains".

ATTENTION : vous devez repérer la phase de votre installation électrique et faire très attention car ce montage n'est pas isolé du secteur !