Discussion : POINT BLEU

Bonsoir Jean-Michel et à tous.

Je me suis permis de scinder en 2 la fiche du A866 qui existe en 2 versions: la fiche existante étant le modèle bois :arrow_right: donc la photo #1 (modèle Bakélite) n’ a pas sa place ici et serait à supprimer’, j’ en ai profité aussi pour rectifier sa date de sortie. J’ ai créé une nouvelle fiche pour le modèle Bakélite.

Cdlt et à +.

Gilles.

Excellent !
Et cela complète le gros travail effectué par Juan Antonio sur Blaupunkt.
Reste à faire un peu le ménage entre Blaupunkt et Point Bleu, et ajouter des liens entre modèles équivalents…
Merci Gilles.

Cdlt,
Jean-Michel

Bonjour,

Mr. Bourque, ce matin en cherchant les postes ayant comme valve une AZ1 en vue de préparer une intervention sur le forum au sujet d’une causerie initiée par pommerai , j’ai constaté dans le résultat de ma recherche qu’il y avait beaucoup de postes Blaupunkt ce qui justifient ainsi l’énorme travail que vous venez de relater. Dans cette recherche j’ai eu également l’agréable surprise de trouver avec cette option de recherche “AZ1” un poste de marque Clément vraiment intéressant de part son aspect par rapport à sa série de lampes, c’est la fiche 27352.

Comme vous le dites si bien, vous avez pas mal de ménage à effectuer!

Bon courage

Patrick.

Mort de rire :mrgreen:

Comme Jacques MDR :mdr1:
Vu les énormes aberrations décrites sur cette fameuse fiche CLEMENT # 27352 :exclamation:

A +.

Bonsoir,

je viens de consulter la série des postes consacrée à Blaupunkt et en 1941 cette marque a produit deux modèles baptisés en français “nocturne” Dans le contexte de cette époque il fallait oser! Je possède un nocturne 48 et un nocturne 52 et rien que leur nom me fait rêver.

Cela me rappelle aussi qu’il m’a été précisé que le gros défaut des “nocturnes” c’est qu’ils ne fonctionnent que la nuit!

Bonne nuit à tous.

Patrick.

J’ai corrigé vite fait la fiche 27352 à partir de la photo. Manifestement le contributeur a mélangé deux modèles.
Il y a encore du boulot, oui, mais heureusement il y en a qui corrigent les erreurs qu’ils voient. Tout seul ce serait impossible…