Discussion : Poste Serret

Bonjour.

J’ouvre ici une autre discussion au sujet du poste Serret que je vais tenter de restaurer.
La rubrique “Technique T.S.F.” me semble plus juste pour parler réparation même si la discussion sur l’identification de ce poste à la rubrique “modèles et marques” reste ouverte.

Je viens de séparer le châssis de la caisse.
Bonne nouvelle : le poste est complet.
Mauvaise nouvelle : la membrane du haut parleur part en petit morceaux et quelque chose se promène dans le tube redresseur.
Visiblement ce poste a été branché sur 230 volts avec le fusible sur la position 110…
Le primaire du transformateur n’est pas coupé mais peut-être y a-t-il des spires en court-circuit ? Je comparerai avec la résistance trouvé sur le primaire d’un transformateur équivalent.
Pour les secondaires… je verrais cela plus tard.

Ma question pour ce soir est : le tube redresseur 1883 est-il équipé d’un fusible interne qui aurait fondu et se promènerait maintenant dans le tube ?

Merci pour vos réponses.

Par ailleurs j’ai trouvé le schéma du “Point bleu A866” qui a la même série de tube mais un châssis bien différent, puis-je considérer que les tensions portées sur ce schéma sont les mêmes que celles que je devrai trouver sur mon poste une fois les condensateurs et autres “trucs” changées ? Je pense surtout aux tension de polarisations.

La aussi merci pour vos réponses.

A ma connaissance, non…

Le tube 1883 est identique, à part le culot, au 5Y3GB.

Le fusible de cathode était réservé aux redresseuses tous-courants, comme la 25Z6, la CY2 et les UY41 et 42 (peut-être aussi la UY85.)

Merci.

Bonjour.

Il me semble bien que la pièce qui se promène à l’intérieur de mon tube 1883 est une petite coupelle qui devait être fixée en haut entre les deux tiges “structurelles”. Ce type de coupelles qui servent, par la combustion de la poudre de je ne sais plus quoi qu’elles contiennent, à supprimer les dernières traces d’air dans les tubes.

Le filament n’est pas grillé mais je vais hésiter à faire fonctionner ce tube avec ce “truc” qui se promène dedans.

J’ai trouvé sur la vitre une date : 1947

J’ai commencé à regarder le câblage et me suis rendu compte qu’il n’y avait qu’une seule tension de H.T. pour tout le poste, celle présente en sortie du filtre en Pi dont la self est le bobinage de l’électroaimant du H.P…
( Au lieu de deux prises en amont et en aval de la self de lisage ou de la résistance qui la remplace. )
De fait la tension d’anode, appliquée via le primaire du transformateur du H.P., doit être, sur le tube final, moins élevée que la tension d’écran…

Peut-être cette particularité de tension H.F. unique sera utile à certains d’entre vous pour identifier ce poste.

Je pense aussi, mais ce n’est qu’une idée, que c’est peut être un châssis monté dans une boite postérieure en date car certains trous ont été agrandis et que c’est un châssis avec des tubes de 1939 dans une boite au style fin des années 40…

Si quelqu’un a déjà vu cela… Merci.

Oui, ça s’appelle le “getter”

Conforme au plan de fréquences d’Atlantic City, 1947.
Donc postérieur à cette date…

Peut-être un poste “modernisé” par un artisan.
Ça se faisait beaucoup après-guerre, à l’époque des fameuses “restrictions” des années 1949-1950.

Merci Pierrot du 82.

Je pense que, vu l’aspect du transformateur et l’absence de résistance ( 0 ohms ) des secondaires 5 volts et 6,3 volts, ces secondaires là sont grillés, isolant entre fils fondu.
Le primaire et la H.T. à point milieu du secondaire ont survécu au branchement en 230 volts avec fusible sur la position 110… Même s’ y il a une asymétrie de valeur ohmique sur les enroulements de la H.T. par rapport au point milieu qui laisse supposer que, là aussi, il y a quelques spires en court-circuit. ( Le fusible amovible permettant le choix de la tension est en fil fort gros et certainement pas d’origine ).

Pour la défense de ceux qui vont ce type de chose je dirai que bien des gens sans connaissances en électricité pense qu’ainsi ils vont faire marcher le poste moins fort, une sorte de mise en route progressive en quelques sorte…

Je n’ai pas ce type de transformateur en stock mais j’en ai un avec au secondaire un enroulement 6.3 volts et un enroulement 300 volts sans point milieu : il y a de la diode 1N4007 avec résistance cachés sous le châssis dans l’air. :ange:
Parce que chercher un tube 1883 et un transformateur du même type sans l’assurance de parvenir à refaire chanter un jour ce poste…
De même pour le H.P., je pense que je vais en monter un à aimant permanent en récupérant le transformateur d’impédance sur celui dont la membrane est en morceaux.

Quand j’aurai refait l’alimentation, mis un nouveau H.P. et changé le condensateur de liaison je vous dirai ce qu’il en est du fonctionnement de ce poste.

Bonjour.

Voilà le poste Serret chante.

J’ai changé le transformateur grillé pour un qui n’a pas de secondaire 5 volts et j’ai sacrifié le redressement par tube 1883 car je ne voulais investir ni dans un transformateur ni dans un tube redresseur.

La H.T. est désormais faite par une diode 1N5408 précédée d’une résistance de 150 ohms et d’un filtre en Pi fait de deux condensateurs de 47 micro farads / 500 volts et d’un lampe à filament de 230 volts / 20 watts servant à remplacer la résistance que constituait la self de l’électro-aimant du H.P. défunt. ( Il n’y a donc plus de self de lissage mais les condensateurs étant plus gros, il n’y a pas de ronflement. )

Cette lampe s’éclaire faiblement et limite le courant de H.T. ( Le filament est de plus en plus résistif quand le courant augmente. )

J’ai posé le transformateur d’impédance de l’ancien H.P. sur le châssis.

J’ai changé le condensateur de liaison entre détection et amplification B.F. ainsi que celui de la fonction tonalité qui m’envoyait aussi une tension continu sur la G1 du tube final.
J’ai aussi changé un condensateur mica cassé dans le circuit antenne.

L’EM4 marche mais manque de luminosité…

Pour la boite, j’ai traité le bois contre les bestioles et je recollerai les morceaux quand elle sera sèche.

Ce ne sera pas une restauration à l’authentique. Trop coûteux d’acheter un transformateur avec le 5 volts en plus du 6 volts et de la H.T., un tube 1883 et un haut-parleur à électro-aimants…
Les puristes me pardonneront en considérant que ce poste a quand même été sauvé.

Je pense que l’hypothèse de Pierrot du 82 sur un poste fait en 1939 et “modernisé” à la fin des années 40 est vraisemblable car le câblage est fait à la fois avec des fils à isolants plastiques et des fils à isolants tissus.

Bonjour.

Hier mon poste a brusquement cessé de chanter et ne captait plus que R.M.C. faiblement.

Vérification des tensions d’anode et de grille et absence de tension trouvée sur la G2 du tube F.I…
Un condensateur au papier en court-circuit = grille écran à la masse.
Condensateur changé par un neuf en plastique : le poste rechante sur toutes les gammes.

Le condensateur papier qui laisse passer un peu de continu, je savais et je m’en méfiais ( je n’en ai pas vu un seul donnant plus de 10 méga ohms sous 500 volts ) mais le condensateur papier en court-circuit complet c’est la première fois que cela m’arrive.

Je relate ici cette panne et sa solution car cela peut servir à d’autres.

Je pense qu’il y a encore deux ans je serais resté sans idées de recherches sur une panne de ce type et j’aurais cherché au hasard.
La lecture des échanges sur la recherche des pannes, même s’il n’est pas toujours évident de visualiser ce qu’il y a derrière les textes, est instructive.
Merci au gens du forum.

Condo au papier claqué, c’était la panne typique autrefois, bien avant que les fuites ne prennent le dessus…

Relisez les vieux bouquins ! :mrgreen:

salut à tous

youtube.com/watch?v=2UcmtncwKJc

youtube.com/watch?gl=FR&hl=fr&v=6cI9uTD2oIA

:smiley:

Bonjour.

Drôle, la première vidéo…

Le problème avec le papier ( Sauf peut-être celui marqué du signe “infini” qui est sensé résister au temps qui passe ) c’est qu’il ne vieillit pas que dans les condensateurs : nos vieux livres aussi vont disparaître même si nous les tenons dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. :pleur4:

Bien sûr, il peuvent être scannés ( le seront-ils ) et numérisés mais aurons nous encore, nous ou ceux qui suivront, les moyens de lire ces données dans quelques dizaines d’années ?
L’administration est pleine d’archives sur bandes magnétiques désormais non consultables car il n’existe plus d’ordinateurs à bandes magnétiques…

Bonjour.

Comme expliqué plus haut j’ai refait une alimentation à ce poste Serret de modèle inconnu.
Cette alimentation n’est pas conforme à celle d’origine, le nouveau transformateur donnant comme seules tensions aux secondaires 6 volts et 300 volts sans point milieu.
J’ai choisi une lampe comme résistance du filtre en Pi pour avoir 250 volts de H.T. environ. ( En moyenne autour de 247 volts.)
J’ai fait le choix de cette tension de H.T. à partir des informations trouvées sur le net et parce que je ne pouvais plus connaître la tension H.T. du transformateur d’origine.
Mais je m’aperçois que quand je fait chuter la tension du secteur avec un alternostat à 200 volts le poste marche (presque) aussi bien.
De là à penser que j’ai eu la main un peu lourde en fixant ma H.T. à 250 volts… Peut être que les schémas de fonctionnement trouvés ou la H.T. est de 250 volts sont des schéma de “performance” mais pour courte durée des tubes ?
Quel est la valeur type de la H.T. dans les postes ayant cette série de tube : ECH3, EF9, EBF2, EL3N, EM4 ? Question que je pose à ceux qui ont déjà remis des postes semblables en état avec un schéma où les tensions sont notées.

D’avance, merci.