Document rare: communiqué de Radio Bucarest le 24 décembre 1989

C’était il y a 30 ans ! La révolution roumaine.Voici ce qu’on pouvait entendre sur les ondes courtes : un communiqué dans plusieurs langues, dont le français.
En ces temps anciens, les SWLs n’avaient que des magnétos à cassettes pour conserver les émissions.
Chose étonnante, ma cassette de Radio Bucarest est encore audible bien que la réception n’ait pas été fameuse ce jour là.
Et chose encore plus étonnante le magnéto Telefunken qui avait servi à l’enregistrer est encore fonctionnel, même s’il a du mal à rembobiner …

3 J'aimes

bonsoir Jean Luc

Oui , vraiment un document historique d’ archives ! :wink:

bonjour,

trés émouvant

l’importance de l’enregistrement magnétique sur bande

certainement moins volatile que du support numérique
est à demeure exploitable aprés x années

bonne journée

Très intéressant en effet.

Et d’accord pour la longévité incomparable des supports analogiques…
De plus ils ne sont pas tributaires des diverses couches logicielles, qui évoluent continuellement…

1 J'aime

Bonjour à tous, oui c’est incontestable rien de tel que la bande magnétique, quand au petit magnéto k7 il aurait besoin d’une petite révision succinct :wink:
Christophe

De l’audio numérisée et compressée à un format standard (MP3 ou autre) ne pose pas de problème de pérénnité particulier non plus, le problème vient surtout du support sur lequel est enregistré le fichier en question pour lequel on ne dispose plus du lecteur (mais cela peut aussi arriver pour un support analogique).
L’avantage du fichier numérique c’est qu’on peut le copier autant de fois qu’on veut sans dégradation, ce qui n’est pas le cas d’un enregistrement analogique.

Un autre document datant du 13 février 1990 retrouvé sur une vieille K7 :
Radio Paix et Progrès, une radio « libre » censée refléter la voix de l’opinion publique soviétique. En fait une radio de propagande du gouvernement soviétique, utilisant les puissants émetteurs de Radio Moscou. (9820 KHz)
Petit extrait d’un bulletin de (dés)information en créole haïtien. De toute façon, on n’y pige pas grand chose !

Avec cette fois-ci, un lecteur de K7 un peu plus performant …

Moi j’avais un petit magnéto portable Grundig C200 à piles, et j’enregistrais les DX que je faisais sur le 27 MHz à l’époque.

Il se produisait alors un phénomène bizarre.
La haute fréquence générée par mon TX en émission devait agir sur le magnétophone en accélérant la vitesse du moteur à l’enregistrement.

Car à la lecture, à sa vitesse redevenue normale, l’enregistrement était plus lent que les autres enregistrements. On aurait dit que je parlais plus lentement. Drôle de phénomène.

Bonjour,

C’est effectivement un drôle de phénomène;cela m’en rappelle un autre mais moins drôle pour celui que le subissait;un gars entendait parfois des émissions radio dans sa tête ce qui devait être bien agaçant;c’est en fait une prothèse dentaire qui lui servait involontairement de récepteur.Au milieu des années 70,j’ai habité à quelques dizaines de mètres d’une station de radio taxis; j’entendais parfois des appels radio lorsque je mettais en route la platine tourne disque ;c’était la cellule de lecture qui faisait office de récepteur.radio.

Les voix des ondes sont parfois impénétrables .

Cordialement.

Patrick.

Toujours en train d’éplucher mes vieilles cassettes du siècle dernier, je redécouvre plein de choses sympas que je mets en ligne sur youtube.
35 minutes de musique roumaine enregistrée en 1991 via E sporadique sur la bande OIRT, une bande qui n’est plus utilisée maintenant sauf en Russie et quelques autres pays de l’Est.
Magnifique musique malgré quelques gros coups de fading …
Et je continue de m’émerveiller de la bonne conservation de ces antiques cassettes !