Ducretet-Thomson inconnu?

Bonjour à tous
J’ai acheté sur le Net un D-Thomson que je croyais être un C550, Jeu de lampes : 80, 42, 6B7, 78, 6A7.
Même emplacement des composants que sur le doc du C550, oui mais il il y a un hic : en comparant le schéma avec la réalité, je me suis aperçu que la polarisation était « moderne? », le point milieu de l’enroulement HT ne pas directement à la masse, les deux capas de filtrage n’ont pas leur - à la masse mais au point milieu, donc une polarisation différente.
J’ai bien cherché sur le GL, et n’ai pas vu de modèle qui corresponde à ce faut C550.

Bonjour,

ces procédés de polarisation n’ont rien de « moderne » et ont co-existé pratiquement depuis la généralisation des postes secteur ! (le point milieu HT aboutissant a une ou plusieurs résistances, pour produire les tensions négatives de polar, étais déjà courant sur des vieux Philips ou vieux Sonora de 1932 (Donc encore plus anciens que le Tetercud dont il est question ici ! )

Parfois, c’étais encore plus sioux ! et plus chiant pour le dépanneur :
On trouvais des bobines d’excitation de H.P électro-dynamique , inséré dans le retour H.T, et avec une prise intermédiaire sur cette bobine , sur laquelle étais prélevé la ou les tension(s) de polar !
(Ce qui est encore moins évident a comprendre pour le néophyte qui ne vois pas physiquement de résistance de polar, et pense pas qu’un H.P puisse fournir une tension de polar …Et moins évident a remplacer , car il n’ étais pas évident a l’époque , et encore moins évident de nos jours, de retrouver un tel H.P avec prise intermédiaire sur la bobine d’excitation ! Et là, soit faut être un peu doué en mécanique pour se faire une bobineuse artisanale et la rebobiner, soit faut ruser avec un pont de résistances …)

sloup

Bonsoir
Je suis persuadé après avoir épluché les deux schémas que le mien de poste est un C625, même emplacement des composants, sans doute même composants, mais les lampes différent : 6A7, 80, 42, 6D6, 75 pour le C625, et 6A7, 80, 42,6B7, 78 pour le C550.