Durée de vie des cartes électroniques

Bonjour,
Les cartes électroniques se multiplient dans l’habitat, volets roulants, réfrigérateurs, VMC simple et double flux, hottes aspirantes, radiateurs avec thermostat électronique, appareils électroménagers hifi, etc…
Quand le vendeur vous propose un produit, il ne dit rien sur la durée de vie, il ne vous dit pas que la carte électronique sera obsolète et en panne dans moins de 5 ans et que la rechange si elle existe, coûte le prix de l’appareil neuf.
De toute façon, seul un professionnel pourra l’obtenir dans la plupart des cas et il faudra ajouter le prix de sa prestation.
Les transformateurs ont quasiment disparu des cartes électroniques, ils sont remplacés par des alimentations à découpage ou de simple alimentations capacitives avec un condensateur X2.
Si un trasformateur pouvait fonctionner des dizaines d’années avant de rendre l’âme, il en est autrement des alimentation sans transfo qui tuent leurs condensateurs de filtrage très rapidement.
J’évalue à plus de 60% les pannes dues aux condensateurs.

Un exemple :
La plupart des constructions neuves sont équipées de volets roulants.
Le condensateur permanent du moteur a une durée de vie limitée, sa capacité décroit régulièrement et le moteur perd peu à peu de sa puissance jusqu’à ce que le volet ne fonctionne plus.
La carte électronique a aussi son condensateur MKP qui remplace l’alimentation par transformateur.
A chaque surtension, il perd lui aussi de sa capacité jusqu’à ce que la carte tombe en panne.
Les condensateurs de filtrage sont dans le même cas, ils sèchent et finissent par perdre leur capacité.
Depuis un bon moment, je ne vois que ça, des cartes en panne à cause des condensateurs.

Les installateurs de volets roulants ne proposent que le remplacement de l’ensemble moteur/carte électronique, pour un montant compris entre 200 et 600€ par volet, un marché juteux.

Je pense que la meilleure solution reste le préventif, changement systématique des condensateurs après 5 ans de fonctionnement ou le premier signe de faiblesse du moteur.
Sur les moteurs Buben…f que m’a apportés mon client, seulement deux condensateurs à remplacer, moins de 10€ de fournitures, 1/2h de main d’oeuvre max (sans compter le démontage du moteur).
L’économie pour le client est plus qu’appréciable.

Un condensateur ne devient pas défectueux instantanément, c’est très rare, il perd peu à peu de sa capacité, ça se mesure très simplement, même en circuit, et il suffit de le remplacer pour repartir pour des années.

Des installateurs peu scrupuleux le savent et réparent souvent eux-même les cartes qu’ils ont remplacées, et il n’est même pas sûr qu’elles ne retournent pas dans le circuit.

Pour les autres, les ensembles moteurs et cartes vont faire grandir l’immense montagne de déchets électroniques dont on ne sait que faire.

cdt,
gérard

He oui le condensateur est le maillon faible et de plus en plus faible de l’electronique
cela grace aux condensateurs X dit auocicatrisants
avant quand un condensateur sur le secteur devenait défectueux cela se terminait par un nuage de fumée ou une explosion, on était donc oblige de prevoir les isolants en consequence pour que cela n’arrive pas ou le moins possible. Il fallait aussi par securite un fusible pour eviter tout risque.

Puis sont arrives les condensateurs autocicatrisants miracle de la technologie, une defaillance du dielectrique etait immédiatement eliminée au prix d’une legere perte de capacite.
Qu’on fait les fabricants, comme il n’y avait plus de risque de C/C, pourquoi garder une forte epaisseur d’isolant comme sur les premiers modeles…… c’est cher l’isolant et inutile, si le taux de défaillances de l’isolant augmente ce n’est pas grave ça cicatrise……
vous avez dit le reste………

Un remède fiable: la manivelle, actionnée à l’huile de coude!..

1 J'aime

Il s’agit dans la majorité des cas des électrochimiques .

bjr,
les condensateurs défectueux: vaste sujet!
Sur les écrans de pc: j’en ai réparé des dizaines!
Sur les TV à écran plat: principal souci de pannes:
J’ai vu ces condensateurs sur certains TV bien positionnés contre les radiateurs des transistors de puissance, histoire d’abréger un peu plus leur durée de vie…
Pareil dans les chargeurs de téléphone où miniaturisation oblige les composants sont de plus en plus serrés !
Vive la société de consommation!
cdlt
domi

les chimiques le probleme est un peu different
il y a d’abord la perte d’electrolyte du aune etancheite plus que douteuse des tout petits chimiques modernes
pour cela malheureusement rien a faire au niveau du civil et du particulier
pour la "fatigue " due aux alimentations a decoupage ( principalement cote fort courant) utiliser quand on en trouve le modele gold cap un peu plus resistant a ce probleme et surtout ne pas tenter de remplacer par du tantale sec pas du tout fait pour ça.
leur eviter les coins chauds ils n’aiment pas beaucoup sauf s’ils sont specifies haute temperature > 150°C
si la place est disponible le mieux est de mettre en // sur le chimique un 1 ou 2 micro ceramique cables directement aux bornes du chimique

on ne peut malheureusement pas faire mieux
domi a tire plus vite qu moi……

Bonjour a tous
Le sujet m’interpelle,J’ai fabriqué un volet roulant,bien obliger car la fenétre était dans un arrondi et celle ci était cintrée (pourquoi faire simple?)Depuis 1981 celui si fonctionne:deux petits réducteurs dont un avec moteur tri modifier mono (avec un bon vieux condo de machine a laver,trois fin de course de pont roulant ,un bouton inverseur et un de commande ;Celui ci fonctionne 2 X 365 X 37 ans. Pas de carte électronique.Il en ait de méme sur les nouveaux moteurs de perceuse sans charbons mais avec une bonne carte électronique,quelle durée ?Avec charbons durée selon les constructeurs 200 a 1200 heures

Cordialement

Luc

le principal interet des moteurs sans charbon c’est que l’on peu les faire tourner tres vite plus de 10000 T/mn sans problèmes
avantage augmentation de la puissance massique donc plus leger ( comme le 400Hz dans les avions)
pour les aspirateurs augmentation du rendement de la turbine d’aspiration
je pense que si la carte est bien conçue le probleme sera dans les palliers du moteur

Beaucoup de réponses se trouvent dans le film « Mon oncle » de Jacques Tati, repassé récemment :grinning:

le jour où la domotique aura envahi les maisons, je me réfugierai sous une tente; ou bien je tirerai sur les lampes qui s’allumeront sur mon passage

mais si le sujet concerne la durée de vie des cartes électroniques, j’ai peur qu’on n’y puisse pas grand chose! tout est sujet à vieillissement et pannes… les tuiles de la maison voisine, garanties 30 ans, se sont feuilletées au bout de 20 ans… quand j’ai voulu remplacer quelques unes des miennes d’un autre modèle, on m’a annoncé qu’elles ne se faisaient plus… et je suis donc rassuré que le moteur de mon store qui a 18 ans, fonctionne toujours! mais peut-être parcequ’il a 18 ans… de toute façon ,j’avais exigé la manivelle

Bonsoir,

Pour nous qui conaissons les points faibles de tous ces systèmes, la solution et d’installer et d’utiliser le moins possible ces gadgets.

Tous les fabricants changent au bout de deux à trois ans leur matériel qui n’est alors plus compatible ou de manière restreinte avec la genération précédente, la musique est connue …

Bonjour,
Le problème d’aujourd’hui est une consequence directe du choix de la technologie, essentiellement dans un souci d’économie.
Remplacer un transformateur par un condensateur et trois composants est tout bénéfice pour les fabricants, pour eux, peu importe si la durée de vie du matériel s’en trouve réduite, l’essentiel est de vendre et de traire la vache à lait que constitue le con-sommateur.
On sait faire des cartes électroniques qui durent 20 ans et plus, j’en ai conçues et fabriqué des centaines qui sont encore plus vieilles que ça et qui tournent toujours, ce n’est qu’un choix de schéma et de composants.
Cdt,
Gerard

A l’époque du film Mon Oncle, il parait que certains dépanneurs TV à l’occasion d’un dépannage faisaient avec leur tournevis un petit C/C au niveau du filament du tube cathodique afin de rentabiliser au maximum la panne…

Déjà, à l’époque (années 60), quand le dépanneur venait à domicile réparer la télé familiale à lampes (Ducretet Thomson), à fréquence répétée, c’était encore et toujours, un condensateur, qu’il nous laissait en cadeau comme un dentiste vous laisse la dent qu’il vient de vous extraire.

Le notre était honnête et n’a jamais provoqué de panne pour rentabiliser la visite. Il devait déjà gagner confortablement sa vie rien qu’en remplaçant des condensateurs.