Echange contre tube Tela

Bonjour
Pour un RC4 GMR (ou Tela) je suis à la recherche d’une 4me lampe type Tela argentée à filament intact. Il s’agit d’une lampe sphérique à pointe et à culot nickelé dont le diamètre est un peu plus petit que celui d’une TM (49 mm pour la Tela contre 55 mm pour une TM, R5, Philips E…) L’inscription TELA est gravée sur le verre mais peut être plus ou moins effacée.
Elle est à gauche sur la photo comparée à une TM.
Je propose en échange, au choix:

Bonjour
Peut être aurai-je plus de chance avec la référence exacte du tube : TELA F4.
Je peux aussi acheter ce tube bien sûr.
Cdt
Marc

Effectivement cela ne cours pas les rues, j’ai aussi un Tela (GMR) RC4, mais je le fais fonctionner avec des TM Réplica Walz …

https://www.doctsf.com/tela-rc-4-rc4_i16002M1

Bel appareil ! il y a encore du travail sur le mien avant qu’il ne soit à ce stade mais j’ai bon espoir. En fait je possède depuis longtemps 3 lampes Tela F4, j’ai trouvé le poste Tela il y a 1 an et j’aimerai bien l’équiper de ces lampes, mais ce n’est pas gagné!

Le mien je l’ai acheté (cher) à Riquewihr dans les années 90, mais en parfait état esthétique et de fonctionnement, je ne l’ai d’ailleurs jamais ouvert il me semble, je connais par ailleurs ses deux propriétaires précédents …

Le mien, je l’ai acheté en salle des ventes. Pas trop cher, mais il y a beaucoup de travail, l’appareil a séjourné à l’humidité, il manque la base et 2 boutons, les transfo sont coupés. De quoi passer le temps…

Ah oui effectivement il y a encore du travail …

Bonjour
La restauration du RC4 est terminée. L’appareil, équipé de 4 A409 Philips, m’a permis d’écouter les Grosses Têtes cet après midi sur le HP Gaumont.
Je suis toujours à la recherche du 4ème tube Tela F4. J’ai mis à la place ce joli tube en forme de poire. Il ne porte aucune inscription. Quelqu’un saurait-il l’identifier?

2 J'aimes

Très beau boulot :+1:
Félicitations
Fernand

la lampe en forme de poire serait ce celle ci
!

Bonjour,

Non Paul, il y a eu des dizaines de types différents de lampes « micro » avec filament thorié et à pointe (avec queusot au sommet) vers le millieu des années 20.

En les mettant côté à côté on peut constater les différences de forme et de hauteur :

D’ailleurs @Jean-Michel_Bourque les informations relatives à cette lampe DE6 ne sont pas correctes, la feuille fait référence à une équivalence avec la AZ1 redresseuse bi-plaque des années 30, ce qui ne correspond pas, car il s’agit ici d’une triode des années 20, feuille à supprimer dans la fiche.

Tout à fait: + 1.

A +.

Ok je vire ce document de cette fiche, ainsi que l’équivalence dans la base de données.
S’agit-il d’un accident, ou cette source donne-t-elle des infos fantaisistes ?

Bonsoir Jean-Michel,

Comme expliqué dans un autre post, les lampes européennes avant 1935 devraient être renseignées par le type et par le fabricant.

Cette lampe notée DE6 dans la liste correspond à un équivalent de AZ1 chez un fabricant abrégé Oxt. (Il faut consulter la table des abréviations du livre pour les avoir en entier ou plus « simple » sur Rmorg DE 6_Oxytron, Tube DE6_Oxytron; Röhre DE 6_Oxytron ID20691, pour voir qu’il s’agit de Oxytron) et ce type existe également pour cette triode « micro » à pointe des années 20 dont on ne connaît pas le fabricant.

bonjour,
Marconi peut etre


Patrick

Bonjour,

d’une manière plus générale, et pour ces lampes des années 1920 ou tout début années 1930, il n’y avais (hélas !) aucune normalisation ! chaque constructeur faisais ce qu’il voulais, et les immatriculais « comme bon lui chante » !

résultat : il n’étais pas rare (le cas de la DE6 est loin d’être le seul !) de trouver énormément de lampes avec des marquages n’obéissant a « aucune logique » , parfois produites pendant très peu de temps et détrônés par un nouveau modèle avec une nouvelle immatriculation … Et on pouvais rencontrer chez deux constructeurs différents , des tubes portant une immatriculation très voisine, voir identique, mais ayant des fonctions et caractéristiques très différentes ! ou l’inverse, tubes techniquement équivalents et directement interchangeables avec des immatriculations totalement différentes (il fallais donc bien faire attention a la marque, et a l’année !) quand aux équivalences, et justement parce rien n’étais normalisé, ce n’étais pas évident, et les équivalents étaient parfois bien approximatifs !

En fait, et pour la base de donnée concernant ces lampes de cette époque là, il faudrais toujours préciser la marque et l’année en plus de l’immatriculation …Et émettre des réserves sur les équivalences, surtout si le fabricant est inconnu ou illisible .

Merci pour votre aide et vos suggestions.
Marc

ou peut etre une E1
!