Émetteur EF184

Bonjour
Il faut s’occuper c’est en ce sens que j’ai planché sur un nouveau montage avec une EF184
Le problème la modulation par la grille écran !
J’ai donc tenté de moduler par la dernière grille
Certain vont crier à l’hérésie !
J’ai ouvert un sujet sur le forum Radiofil
J’attends vos commentaires
On peut alimenter cet émetteur directement sur le secteur la modulation étant isolée de la masse ,il suffit d’un transfo pour le chauffage ,je pense que la BF peut-être issue d’un petit poste FM sur la prise écouteur
Salutations Jean-Luc

Règle no1: En modulant directement un oscillateur, on obtient autant d’AM, que de FM.
A éviter impérativement!.
De plus, la fréquence va se promener joyeusement, dès que vous allez approcher la main ou un quelconque objet métallique de l’antenne.

Sans parler qu’une modulation par le supressor demande que celui -ci soit polarisé par une tension négative.

Bonsoir
Je n’ai rien inventé, l’EF184 est utilisée dans l’émetteur decrit dans l’encyclopédie pratique de la radio !
C’est vrai c’est sensible à la longueur d’antenne celà modifie un peu la fréquence mais si l’on s’en tiend à une longueur definie et une position déterminée !
Après si celà émet même en FM!
Pour ce qui est de la tension négative c’est une idée, elle se trouve en général à la masse où connectée à la cathode qui est en général positive par rapport à la grille de commande !
Merci pour vos commentaires !
Salutations Jean-Luc

L’encyclopédie de la radio ne publie manifestement que des schéma exempts de reproches!
Tout est parfait donc!

2 J'aimes

Bonsoir
J’ai réalisé le montage décrit dans le livre çà fonctionne mais je le trouve un peu compliqué
Je ne suis balaise en théorie et je prends en compte vos observations, j’ai modifié le schéma au niveau de l’oscillateur ,il faudrait que je retourne au schéma d’origine entre cathode et grille de commande,jil y aurai peut-être moins de variation de la fréquence suivant la longueur d’antenne, je vais essayer et ne manquerai pas de vous tenir au courant
Je vous remercie
Salutations Jean-Luc

Le problème vient du fait que vous n’utilisez qu’une penthode.
On fait dabord un oscillateur avec une quelconque loupiote, et on transfère ensuite une faible fraction de cette énergie sur la grille d’une penthode, laquelle peut facilement être modulée par l’écran.
Les tubes ECF80 se prêtent particulièrement bien à ce genre de modulation, et génèrent une AM d’excellente qualité.

1 J'aime

Bonjour
J’ai essayé avec une ECF80 çà fonctionne mais à un endroit bien déterminé des PO en diminuant où augmentant la fréquence le signal de sortie decroit !
J’ai relevé le schéma, j’utilise la triode en oscillatrice le signal HF est appliqué sur l’écran de la penthode ,sur la G1 la modulation par le même système à travers un transfo BF , si vous avez un schéma à me proposer !
J’ai déjà remonté un poste de radio avec cette lampe qui remplace l’ECH81 en reliant l’anode triode à la grille écran de la penthode
Merci pour vos infos
Salutations Jean-Luc

Voici le schéma avec ECF 80
Salutations Jean-Luc

Voici le schéma que j’utilise.
Il ne couvre que 100 Khz, mais c’est volontaire.
Le but est de faire un engin stable, sur une petite partie des ondes moyennes.
La couverture totale n’offre aucun intérêt.
Il faut privilégier les fréquences hautes au maximum, question d’antenne.

La HF de l’oscillateur est envoyée sur la grille de la penthode, via un étage tampon qui sert de buffer/isolateur, et la modulation BF dans l’écran.
L’oscillateur est très isolé de l’antenne, et n’est donc pas sujet au dérapage par effet de main.

Bonsoir
Je pense que L1 et L2 sont couplés ?
Salutations Jean-Luc

Non, pas du tout!
L2 ne sert que de choc de cathode, et n’a pas d’utilité dans la fréquence d’oscillation…

On doit même pouvoir remplacer L1 et la capa du CV par un quartz…
On peut, chef ?

Bonsoir
J’ai besoin de comprendre comment celà oscille !
Je joins des photos de l’oscillogramme
Salutations Jean-Luc

![ef184 sans modulation|666x499](upload://a7N7

Oui, en réduisant les 2 capas de réaction.

Simple comme tout!
La cathode envoie du courant au milieu du diviseur capacitif, et le circuit LC transforme joyeusement le courant en tension.
En gros, basse impédance sur la cathode, élévation d’impédance par le LC, donc tension grille supérieure à celle de cathode.
Plus simplement, un auto-transfo accordé.

Le sigla HF passe de la cathode triode à la grille de la penthode
Comment expliqez vous la faible valeur de la capacité entre antenne et anode ECF 80 (22pF) ?
Salutations Jean-Luc

Ca permet de na pas charger trop le circuit oscillant avec l’antenne, et de garder un accord correct sur le circuit LC.
Vous pouvez aussi utiliser une simple choc en lieu et place, et sortir en apériodique via une dizaine de nF sur l’antenne.(suppression de l’accord)
Avec une VRAIE antenne digne de ce nom, le circuit de sortie serait conçu différemment.

En principe oui, puisqu’un quartz est électriquement équivalent à un circuit RLC.

Ça oscille comme dans tout oscillateur constitué d’une boucle comportant un ampli, ici la lampe (en montage anode commune pour l’oscillateur), et un réseau de réaction comportant des composants passifs (R, L, C), ici le circuit LC avec les deux capas de 680 et 3300 pF. Ce réseau de réaction renvoie à la grille une fraction du signal apparaissant à la cathode (sur L2). On a donc une boucle fermée: signal à la cathode ==> réseau de réaction ==> grille ==> retour à la cathode par l’ampli (la lampe). Selon le type de montage, l’ampli déphase de 180° ou pas, ce qui est le cas ici (déphasage de 0 ou 360°) . Le critère de Barkhausen ( critère de stabilité Barkhausen - Barkhausen stability criterion - qwe.wiki ) dit que le système oscillera à la fréquence pour laquelle le gain total de la boucle est = ou > à 1 et le déphasage total = à 0 (ou 360°).

Dit d’une manière plus simple, c’est le principe du serpent qui se mord la queue!