Galène à plusieurs configurations

Bonsoir.
Je m’appelle Pitagora Schorsch et je suis (relativement) nouveau sur le forum.
Me passionne la radiotechnique des années ’20 – ’30.
Je vous présente ma dernière réalisation: un récepteur à galène à plusieurs configurations.

php

Tout a commencé avec une épave de poste et son lot de pièces détachées achetées aux enchères sur un site (très) bien connu…

php

Comme le schéma sur l’épave était trop bricolé pour être vrai j’ai conçu un autre capable à émuler (au moins) neuf configurations usuelles de galène.

php

Et ça marche à merveille!
Cordialement,
Pitagora

Bonjour,

Bravo, belle réalisation!!!

Très cordialement
Jean

Bonjour

Bravo, superbe !
Et en plus vous avez eu la chance de recevoir la plaque intacte. Je suppose que l’expéditeur l’avait conditionnée en conséquence !

Jean-Michel

Bonjour,
Mais non, la plaque je l’ai reçu en deux morceaux que j’ai du coller par la suite. Puis, elle était trouée plus qu’il fallait. (pour les pièces qui s-y trouvaient). J’ai du boucher les trous à thermo –colle (noir) et poncer (trois fois) les deux surfaces. Puis j’ai fait l’erreur d’appliquer une couche de vernis (transparent) que j’ai enlevé par la suite en ponçant une quatrième fois. Le nouveau emplacement des pièces sur la plaque a du tenir compte des vieux trous: La thermo - colle (hélas) n’a ni (exactement) la même couleur ni la même consistance. Dans la photo ça ne se voit pas mais si on regarde de tout prés…
Cordialement,
Pitagora

Bonjour,
Les neuf configurations que j’ai essayées.

Je ne crois pas qu’il y a d’autres.
Cordialement,
Pitagora

Bonsoir,

Concernant les trous, je bouche si ils ne sont pas trop gros avec le brai des condos goudrons. A faire chauffer un peu dans une cuillère avec un briquet et couler le tout. En durcissant cela se rapproche pas mal de la bakélite.
François

Bonsoir,
Excellente idée (merci) je vais l’essayer la prochaine fois.
En effet, je me suis guidé d’après un livre de bricolage de 1926. L’auteur recommande cire de sceaux.

Comme même dans les papeteries les plus soignées je n’ai pas pu trouver de la cire noire, et dans le magasin de bricolage on trouve des bâtonnets de thermo - colle noire en abondance, je me suis dit que le principe est le même et j’ai essayé.
Cordialement,
Pitagora

De la cire noire :
http://www.loisircreatif.net/cire-noire-sp-laque-ferronerie-35ml-les-freres-nordin-decoration-et-loisirs-creatifs-boutique-meuble-peint,fr,4,CIRENOIRE.cfm
ctrl c sur cette ligne et crtrl v dans la barre de votre navigateur.

Les produits Nordin sont généralement de bonne facture. . . mais le brai des condos est gratuit !!
bonne journée
F

Bonjour a tous,

François,
la cire noire que tu montres, ne convient pas (c’est juste une cire “mole” teintée)

par contre, je vous donne mon “truc”:
récupéré chez les graveurs: une cire a froid (dure celle ci) qui servait a remplir de noir les lettres des plaques métal; résultat garanti rebouchage invisible
je place tout d’abord une “rustine” de bois dur en force laissant volontairement un creux d’un millimètre environ et termine le remplissage avec cette cire
img24.imageshack.us/img24/9945/pc120004i.jpg

bonnes bidouilles
philippe

Philippe à raison !! je n’avais pas fait attention la Nordin est molle. En plus de la cire pour gravure j’en ai !!! :confused: … mais où :-/

D’ou le brai, là j’en ai plein :smiley:
François

Bonjour , je suis mr Pierron . Votre est trop beau et bien étudié ,il mérite si vous le voulez bien de fonctionner avec un détecteur à cristal plus stable . Aussi , je vous propose un détecteur "Périkon " équipé d’un monocristal de Zincite “N” et d’un chercheur équipé d’une pointe en chalcopyrite “P” . Cette proposition est évidemment gratuite et ne dénature en aucune façon votre récepteur car il y aura toujours un chercheur (presque le même) et une cuvette( la même ) pour recevoir le cristal de zincite de couleur jaune . Si c’est oui j’aurai juste besoin de le cote entre les 2 perçages chercheur et cuvette pour réaliser la bonne longueur du bras du chercheur . évidemment , vous nous direz ce que vous pensez de ce détecteur ( pas de mon boulot mais de son fonctionnement par rapport à la galène ! Salutations .

Bravo,les réalisations de Gérard sont très soignées et fonctionnent bien,j’ai un de ces fameux détecteurs zincite (perikon).Avec la zincite ont peut obtenir une amplification en la polarisant,celà se faisait dans les années 25. Il fabrique aussi des transistors à pointes artisanaux sous ampoule de verre un peu comme un tube à vide.

Bonsoir á tous,
@ Philippe 30: Je ne connaissais pas la cire á froid elle s’applique comment? Peut-on l’appliquer «en douceur»? Cette plaque était déjà casée, pas question de boucher les trous «en force»
@ M. Pierron: Oui volontiers! Pour pouvoir essayer plusieurs détecteurs sans démonter l’appareil j’ai prévu une douille aussi pour le bras chercheur qui est muni d’une fiche banane. (Les détecteurs classiques ont une seule douille, seulement pour la cuvette.)


L’écartement entre les centres des deux douilles est de 30 mm.
Votre offre tombe á pic! J’étais justement en train de contacter un artisan Allemand qui fabrique des répliques des détecteurs enfichables (des perikons aussi) mais seulement avec un écartement de 19 mm.

fotoalbum.web.de/gast/gepin/gepin-detektoren

Cordialement,
Pitagora

Bonjour , C’est d’accord ,votre détecteur Périkon est en cours de fabrication ,monté avec 2 fiches de diametre 4 espacées de 30mm . je vous préviendrais lorsque tout sera fini . Salutations . pierron Gérard

Bonjour,
Dans l’attente du perikon, il a fallu que je trouve une méthode pour estimer les performances d’un détecteur ou d’une diode connectée á la galène pour les comparer. Dans les vieux livres on mesure le courant continu résulté après la détection. Comme je ne possède pas un microampèremètre j’ai bricolé un group RC (R = 2,2MΩ, en parallèle avec C = 0,1 µF) que j’ai mis en série avec les écouteurs. Aux bornes de la résistance R, on mesure la chute de tension, qui doit être (conformément à la loi d’Ohm) proportionnelle au courant détecté
php

En réceptionnant la station locale, j’ai obtenu les valeurs suivantes pour le détecteur à galène et les diodes que j’ai essayé:

php

Cordialement,
Pitagora.

Pourquoi ne pas mesurer directement la tension continue aux bornes de l’écouteur ?

Cette tension est aussi proportionnelle au courant détecté…

Bonsoir,

[quote=“Pierrot du 82”]Pourquoi ne pas mesurer directement la tension continue aux bornes de l’écouteur ?
Cette tension est aussi proportionnelle au courant détecté…[/quote]

Mon appareil de mesure peut encore (à la limite) mesurer les 75,5 mV (millivolts) qui chutent sur une résistance de 2,2 MΩ mais il n’est pas capable à mesurer les 134,31 µV (microvolts) qui chuteront (à ce courent la) sur 4 000 Ω (La résistance des écouteurs.).
Cordialement,
Pitagora

C’est une bonne raison…

J’aurais pensé que la tension était plus élevée que 134 microvolts…

Bonjour,
J’avais dans les fonds des tiroirs un lot de pièces achetées jadis sur un site d’enchères bien connu.

php

Avec un peu d’huile du coude je me suis fabriqué deux supports: le premier pour un perikon à écartement 19 mm:

php

et le deuxième pour un perikon à écartement 30 mm:

php

Cordialement et à bientôt,
	Pitagora

Bonjour,
Le Perikon à écartement 30 a été branché au récepteur:

phpphp

et j’ai mesuré la tension continue sur le group RC:

Pour avoir un point de repère, j’ai (ré) branché le détecteur à galène et mesuré de nouveau:

php

Aujourd’hui apparemment la propagation est meilleure que l’autre jour ou j’ai eu seulement 75,5 mV
Cordialement,
Pitagora