Gardez vos multimètres à aiguille!

Bonjour,
Les prix s’envolent…
https://fr.rs-online.com/web/p/multimetres-analogiques/0225993/?cm_mmc=FR-PPC-DS3A--google--Dynamic+Remarketing_FR_FR_New--Product+Abandoners--&matchtype=&aud-326142132187&gclsrc=aw.ds&&gclid=EAIaIQobChMIvrKBw6qb7QIVqBLTCh3qQAEZEAEYASAEEgIGZvD_BwE
cdt,
Gérard

Bonjour
Mon premier multimètre (et qui fonctionne toujours :slight_smile: )
image

J’avais hésité avec un Métrix 462 et j’ai choisi le Centrad car il faisait capacimètre !

bonjour,
j’utilise toujours le 462 de mon pere du debut des années 60, au début on avait eu un PB avec le commutateur de fonctions qui s’était cassé. Metrix nous en a renvoyé un neuf en échange.
j’attends un autre 205 car celui que j’avais acheté a Zizouille si je me souviens bien a un problème de galva, il y a des crasses dans l’entrefer qui bloquent l’aiguille a un endroit. il faudrait le démonter entièrement pour voir (opération délicate).

Mon premier également, je l’ai donné à un cousin, qui est un super bricoleur, mais pas en électronique, et il fonctionne ( le cousin aussi), j’avais par la suite acheté un autre Centrad plus performant, mais hélas, il a chu, et le galva a morflé!!! RIP

Il n’est pas question, de se défaire de ces appareils, d’ailleurs, pour certaine mesures, ils sont indispensables,et, dans d’autres cas,ils ont la délicatesse de ne pas nous montrer des choses que nous n’avons pas besoin de voir !!
Bien sûr, ils sont beaucoup plus fragiles,mais il nous appartient, de veiller a choisir,la bonne gamme, et le bon calibre. J’ai toujours (entre autres)mon bon vieux « Monoc »,depuis…Je n’ose plus compter (je devais avoir 14 ou 15 ans!).

1 J'aime

Bienvenue au club
Moi aussi, j’ai fait tomber le mien et le galva a morflé,mais à l’époque Centrad (bon prince) me l’a remplacé gratos car toujours sous garantie.
Mais dans l’ensemble les Centrad étaient plus fragiles que les célèbres 462 (dont j’ai plusieurs exemplaires)
Par la suite, j’ai eu celui là Metrix 478 acheté d’occasion aux Puces de Saint-Ouen :slight_smile:


Très beau multimètre avec sécurités et dont la poignée sert aussi de béquille pour le mettre en position inclinée. (bien sur le couvercle protecteur se détache) …et ce n’est pas du « plastoc » :grin:

Bonjour,

J’ai toujours celui-là dans un tiroir depuis 1984

. Je crois qu’ils ont le même à bord d’ISS :thinking: :rofl:

1 J'aime

hé oui, depuis le début des années 70 j’ai toujours mon mx202 acheté à radio-Bordeaux et un monoc acheté à « mériadeck » (les anciens Bordelais connaissaient bien cette place où il y avait à l’extérieur un marché aux puces permanent et à l’intérieur des hotels …des « dames » très acceuillantes!)

Bonsoir. Le modèle du lien donné par guilhem concerne un multimètre à aiguille présentant une résistance d’entrée de 10 mégohms.
Equivalente à celle d’un VTVM d’époque et largement supérieure a celle des multimètres metrix 462, centrad 819 … qui présentaient une R de 20 000 ohms/V.

je garde les multimètres à aiguilles! de toutes sortes… :wink:

j’ai aussi quelques 462 toujours actifs.

Daniel

Bonsoir, j’utilise toujours les metrix 462 et mx202b de mon père… Envoi en cours : IMG_20201121_160549.jpg…






Ps : les photos sont celles du lot acheté récemment sur le forum

J’en suis à mon enième multimètre analogique : Centrad1, Centrad2, puis le Métrix MX2 (?) qui me sert acheté chez Conrad à Lille, dans les années 1990, il me sert constamment, et les numériques défilent, par manque de fiabilité, 3 de morts, jusqu’à l’achat du Fluke…

Bonsoir
Ce sont les analogiques qui me servent plus souvent que les numériques dont les électroniques à lampes le 744 Métrix et d’autres que je collectionne comme l’Eurotest qui est le jumeau du 312 Centrade , comme le 517 A fabriqués tous les deux en Italie à Milan Eurotest

J’aime mon MX202, ergonomique avec le cadran occupant toute la face avant et un mouvement à bande de torsion, plus robuste et sensible.
Il y a sur eBay un Monsieur qui vends un kit pour le remplacement de la pile à mercure, plus disponible.


Pour une gamme de valeurs plus large, j’utilise une Ferisol A206 qui mesure jusqu’à 3000V et vers 5GΩ. Il a l’avantage d’un détecteur de polarité donc pas besoin d’inverser les fils.

Simon

1 J'aime

J’ ai eu des problèmes de blocage d’ aiguille il y a qqs années sur mon 460 acheté quand j’ avais 15/16 ans .

Il y a ( avait ) un joint mousse autour du cadran joint d’ étanchéité à la poussière ?

Ce joint s’ étant déssèché et délité , des petits bouts de mousse s’ étaient éparpillés derrière la vitre autour du galva et de l’ aiguille et bloquaient également .en certains points du débattement .
démontage , élimination des ces débris et tout refonctionne parfaitement , sans joint !

bonjour,
ici il semble que ce soit du vernis rouge que l’on mettait comme symbole de controle de serrage sur les vis.
en retournant et secouant il en est tombé plusieurs petits bouts mais il y en a un qui résiste ou c’est une particule métallique. il faut tout démonter!

J’ ai aussi un 462 acheté à Bonneval à la ramballe , déclaré " en panne " et vendu " pour pièces " qui fonctionne parfaitement une fois nettoyé , et un MX001 , un peu comme le MX202, dans son étui cuir .

Bonjour
En 1953 j’ai travaillé chez Lemouzy , c’était plusieurs années avant qu’ils sortent l’Eric un appareil destiné aux laboratoires et considéré comme unique par ses performances Voltmètre 0,5 V à 2000 V ,
Micro-Ampèremètre de 0,5 Mµ à 2000 Mµ et Ohmètre.
Par curiosité j’en ai trouver un il y a une dizaine d’année en panne et je l’ai désossé pour le remettre en état , l, toutes les lampes d’origine étaient bonnes dont les 2 EF86 recouverte d’une peinture noire et appairées , le problème venait des résistances carbone miniature de forte valeur dans le « tripole » , 4,7 et 6,8 Még , je les ai comme les autres toutes remplacées par des 1/2 W métal 1% et euréka comparer avec mes Métrix Volt et Ohm et le zéro ajustable ne varie pas après quelques minutes de fonctionnement , défaut de la majorité des électroniques à lampes…


Cet énorme appareil prend beaucoup de place et le rend difficile à utiliser mais je le conserve dans la collection et vérifie de temps en temps son état

Je viens de restaurer un voltmètre Ferisol A201 qui date de la même époque. Il contient des résistances variables pour l’étalonner. Les résistances variables sont bobinées et une est déroulée à deux endroits, peut être l’œuvre des bestioles. Lorsque je l’ai reçu il était plein de toiles d’araignées et araignées mortes. On ne trouve plus ces bobines et j’ai mise une résistance fixe dont la valeur était établie par tâtonnement avec une tension connue sur les bornes d’entrée. Je ne sais pas si l’on peut les trouver aujourd’hui, elle est marquée 12kΩ.


Simon

Bonjour,
C’etait le premier appareil de mesure que j’ai eu … dans les années 1975 je pense. It était chaque mois dans les pub du Haut Parleur …

Jean-Louis