Impossible à trouver ?

Bonjour. Pratiquement impossible, mais je tente quand même ! Je dois changer le CV d’ un Philips A48U. Les lames se touchent par endroits, et c’est pratiquement impossible a remettre en état…Il faudrait trouver quelqu’un qui aurait ( improbable ? ) cette pièce en stock, ou une épave qui traine dans un coin ??

bonjour,

j’ai le même CV dans un de mes postes de fabrication artisanale et qui possédait le même soucis.
j’ai pu le réaligner en forçant avec modération sur la cage mobile et en se servant d’une carte de crédit entre les lames.

ils sont démontables.

A mon avis, il s’agit du même CV qui équipe toute la gamme des petits Philips de l’époque : A42U, A43U, A49U, et même A448U d’après guerre.
Ce genre de CV doit donc se trouver assez facilement sur des épaves.
Il faudrait une photo et les côtes pour fixer les idées…

A48U , le GL dit " connais pas " !! :thinking:

Suis donc allé voir dans la crémerie d’ à côté !

image

image

Presque tout est démontable! Mais le remontage .??? :grinning:

bon , c’ est ma faute ! il est au GL , comme souvent , j’ inverse les cases " marque " et " modèle " ! :frowning_face:

image

Bonjour

Il y a 2 cas: lames déformées où la poussière avec des particules métalliques , une méthode pour éliminer le second cas , avec un condensateur de 50µF en série avec une résistance de minimum 200Kohm où plus , la résistance à la haute tension et le chimique à la masse, à la liaison RC souder un fil avec une pince croco et connecter sur la partie du CV incriminée en la débranchant auparavant du bloc et tourner les lames , les étincelles pulvériseront les particules, le refaire après le rechargement du condensateur, avec ce procéder on peut aussi voir les lames en C/C et les réajustées , toujours démarrer lames ouvertes … !
Ce procédé je l’ai plusieurs fois utilisé avec succès

Cdt

Il y a beaucoup plus simple pour les poussières-particules métalliques : un bon coup d’air comprimé en bombe sous haute pression; ça ne prend que 10 secondes, et c’est très efficace.Mais quand ce sont les lames qui se touchent mécaniquement, c’est une autre paire de manches. C’est pour ça qu’avant de démonter, je voudrais être sûr d’en avoir un qui fonctionne bien, car ce n’est pas évident sur ce modèle. D’ailleurs, le mien a un capot, pas du tout conforme à la photo de Claude

1 J'aime

il y a les docs ici si ca vous interresse

https://www.doctsf.com/documents/afficher_document.php?num_doc=47514&num_fic=1

Une solution souvent préconisée dans les manuels de dépannage:
électrocuter le CV en le branchant sur le réseau avec une lampe à incandescence en série,cela brûle les particules et micros contacts.Méthode assez dangereuse malgré tout!
Olivier

J’ ai ce poste A48U , et je veisn de l’ ouvrir …

il est conforme aux photos du GL etd e radiomuseum Mon CV n’ a pas de capot

C’est vrai que l’aspirateur est le truc le plus simple pour éliminer la poussière , je n’y avais pas pensé , la bombe sous pression non plus , :grin:, en fait mon astuce est moins radicale que mettre le secteur avec une loupiotte, aux grands maux les grands remèdes

OK Claude. Voila que le doute m’habite ( non, non, ce n’est pas un gros mot ! :grinning: Je termine le poste que je suis en train de restaurer et je rouvrirais le mien pour vérifier et faire éventuellement une photo.

Bonjour,

les bombes d’air sec en aérosol reviennent vite cher, font peu de pression, et ne contiennent pas que de l’air (mais d’autres gaz dont on ne sais pas vraiment l’innocuité)

si on a souvent du matériel électrique ou électronique ancien a nettoyer, je conseillerais vivement d’acquérir une soufflette et un compresseur (même un “petit” de 50 litres en 230V mono )
En plus, le compresseur permettra aussi de gonfler les pneus de la voiture, ou d’actionner d’autres outils intéressant, petite meuleuse, pistolet à peinture, etc …Et deviendra vite un engin “indispensable” (qu’on se demandera comment on faisais avant pour s’en passer )

sloup

Ne sont pas données, c’est sûr. Mais pas d’accord sur le reste : il y a bombe et bombe ! Il en existe qui contiennent de l’air sec, neutre ( c’est à dire sans adjuvant ) et pressurisé, donc de puissance confortable. Ces bombes sont prévues pour de l’horlogerie, du materiel informatique etc…Impeccable pour nettoyer les CV ( sans les lames en CC !).et aussi dépoussiérer les claviers de changement de gammes avant de les desoxyder au KF .J’utilise également un compresseur. Il va bien pour des travaux de soufflage qui ne nécessitent pas de grandes précautions, le gonflage des pneumatiques ou autres. Mais ne convient absolument pas pour le nettoyage minutieux comme un ordinateur, ou il va envoyer un air chargé d’humidité, le meilleur moyen de tout bousiller !!

Presque aussi ancien que le touret à meuler , mais lourd à déplacer pour dépoussiérer les radios … :unamused:

Très utilisé pour la voiture et le vélo ! :slightly_smiling_face:

image

En complément , j’ ai opté pour cet engin sans réservoir , certes , donc qu’ on doit maintenir en fonction et qui fait un peu de boucan … mais plus facile à déplacer pour nettoyer les radios et les vieux Tvs ! :wink:

image

Tous les CV ne sont pas avec des lames en C/C où avec des poussières , si les lames pivotent parfaitement le système que je préconisais n’est pas dans les usages , il est pour moi le seul qui m’ait donné de bons résultats , il est toujours difficile de trouver le même CV et de le remplacer …

Bonjour,

certe, le bon vieux compresseur, ça ne va pas pour l’informatique … Mais comme j’exècre l’informatique, et souhaiterais presque qu’une éruption solaire ou une catastrophe les fasse tous tomber en panne en même temps ! ( bref, c’est pas le truc qui m’intéresse …et le jour ou ils seront tous en panne, ça paralysera tout, et ils verront l’erreur d’avoir fait confiance à l’informatique !)

quand a un chassis de TSF ou d’ampli à tubes, ça craint pas grand chose ! même si l’air est souillé et la pression est hectométrique !

Je fais donc quand même attention quand je souffle près du cône en carton du HP , d’ autant que parfois le compresseur envoie de l’ air un peu … humide !

Bonjour,

j’ai bien dit “le chassis” , pas le cône du haut-parleur ! et en purgeant la cuve au préalable dans le cas de petits-compresseurs (petits compresseur mobiles, à piston, pour bricoleurs ) ou en utilisant le gros compresseur du boulot dont l’air est filtré et asséché (gros compresseur à vis , avec déshuileur, assécheur d’air, et purge automatique)

je ne passa jamais le cône d’un HP électrodynamique a l’air comprimé avec un compresseur (a la rigueur, on peut le faire sur un tweeter piézo en plastique , ou une chambre de compression à pavillon bouyer …)

sloup