Jargon : 600 ohms

ça fait plusieurs fois que je vois cette annotation le 600 ohms pour le portable mais d’ou vient elle ? :thinking:

Le 600 ohms, c’est le fixe avec ligne PTT

Porte-voix

il est la
topic : Des lampes a incandescence en 120V

C’est un mot du jargon des radioamateurs, qui trafiquant en morse on trouvé au fil des ans depuis 1920, toutes sortes d’abréviations pour raccourcir la transmission des mots et expressions dans les messages et discussions.

Une grande partie des abréviations utilisées sortent du « code Q » normalisé par la première conférence internationale radiotélégraphique de Londres en 1912

D’autres se sont ajoutées qui font partie d’un jargon international des radioamateurs.

600 Ω est l’impédance caractéristique d’une ligne téléphonique analogique fixe en câble symétrique de cuivre, reliant le central téléphonique public au domicile de l’usager.
Dans le cas présent c’est une abréviation du mot « téléphone ».

1 J'aime

merci @Jeanmonod_Henri-Louis pour la source de cette abréviation et pour m’avoir appris l’impédance d’une ligne :nerd_face: :+1:

Bonjour,
Voilà l’occasion de poser la question qui m’intrigue depuis toujours quand on parle d’impédance d’une ligne ou d’un câble coaxial. Quelle est la définition de cette impédance et comment se calcule t-elle?
Est-ce en lien avec la capacité parasite du câble, et son inductance?
Devrait-on parler d’impédance au mètre, je suppose que cette impédance est fonction de la longueur du câble utilisé?
L’impédance nominale d’un câble (75 ohms par exemple) est-elle donnée pour une fréquence bien précise?
Quand on parle couramment de câble 75 ohms, je pense qu’on omet de dire « par mètre et à la fréquence de xx Hz ».
J’ai cherché une définition claire sur le net, je n’ai pas trouvé.

Bonjour
Une ‹ définition › de l’impédance d’un cable qui me semble assez claire : Impédance caractéristique d'une ligne

C’est l’ impédance des câbles de lignes téléphoniques cuivre !

Comme le coax TV est du 75 Ohms asymétrique , ou en Allemagne du câble méplat symétrique pour la FM du 240 Ohms , ou du 300 Ohms en France :wink:

comme on peu le voir dans la formule de calcul de l’impedance donnée par Jeff03
L et C sont independants de la frequence
L est proportionnelle a la longueur ainsi que C donc le ratio L/C en est independant de la longueur
un coax est defini seulement par son impedance caracteristique

il faut tout de meme savoir qu’il a une limite en haute en frequence.
aux tres hautes fréquences lorsque la longueur d’onde tres courte devient de l’ordre du diametre du coax, il se passe des choses anormales et une propagation des ondes en mode mixte apparait ( de type coaxiale et guide d’onde pour expliquer simplement ) et commence a coexister dans la dielectrique et cause des pertes tres elevées, c’est ce que l’on appelle la frequence de coupure du coaxial.
mais nous ne travaillont pas a ces fréquences la ( plusieurs dizaines de GHz ) donc pas de soucis.
mathématiquement parlant sans entrer dans la formule complete cette frequence de coupure est une fonction du produit L*C

Merci pour ces explications, les formules données dans ces documents sont claires, mais il s’agit de formules simplifiées, et au niveau de l’homogénéité des unités, je suis un peu perdu. Intuitivement, on a du mal à faire le lien entre les différentes grandeurs de la formule : d’un côté, des ohms, de l’autre, des rapports d’inductance et capacitance, ou bien un logarithme (sans dimension) et une racine de coefficient de permittivité… :thinking:

:bonjour:

Une petite explication pour montrer que racine(L/C) (impédance caractéristique de la ligne) donne bien des ohms.

bon rappel des équations des équations aux dimensions
cela me rappelle des pb de calsse prepa du style demonter que cette formule ( contant un peu de toutes les grandeurs physiques , et plus c’était compliqué mieux c’était) donne des volt….
de vrais casse tete

Oui, je me doute que ces formules ont une logique au niveau des dimensions, mais quand on n’a que le résultat final, on ne comprend pas d’où elles viennent.
Je vais bien trouver un site qui donne leur démonstration complète.
Merci encore pour ces explications.

Si je comprends bien, vous voulez savoir comment on arrive à Zligne = racine(L/C)?

Bonjour,
Autre manière :
Zl = Lw ; Zc = 1/Cw ; ce sont des Ohms (sans tenir compte des complexes)!
Le produit des deux donne Z^2 = Lw/Cw et finalement : Z = racine (L/C)
Trente années de classe prépa m’ont dégouté de ces démonstrations !
A rajouter : Le 0dB des acousticiens c’est 1 mW dans 600 Ohms.

salut Daniel
c’est le surnom du téléphone filaire
souvent utilisé par les radio amateurs ou les cibistes
600 Ohms, c’est l’impédance « présumée » d’une ligne téléphonique
niveau zéro dB 1 Mw SUR 600 OHMS
christian

1 J'aime

Citation
Devrait-on parler d’impédance au mètre , je suppose que cette impédance est fonction de la longueur du câble utilisé?
L’impédance nominale d’un câble (75 ohms par exemple) est-elle donnée pour une fréquence bien précise?

Bonjour,
L’impédance du câble n’est pas « au mètre », elle est indépendante de sa longueur.
Elle n’est pas non plus à une fréquence particulière, elle est valable à n’importe quelle fréquence.

Ce qui varie en fonction de la longueur et de la fréquence c’est l’atténuation du câble (généralement indiquée en dB pour 100 m à une certaine fréquence, 800 MHz pour le coaxial TV).
L’atténuation d’un câble est d’autant plus grande que sa longueur est importante et que la fréquence taransportée est élevée.

L’ impédance donnée pour un câble est ce que l’ on appelle son " impédance caractéristique " qui ne dépend que des caractéristiques mécaniques et électriques du câble : entre autres ses dimensions , le diamètre de la gaine et de l’ âme ( si c’ est un coaxial ) et la composition du délectrique ( air , PE aéré , PE plein , etc ) .

Oui. J’ai déjà des éléments avec vos réponses et celle de jfcrois. Sur Wikipedia on trouve aussi le calcul. Par contre, j’ai du mal à comprendre comment une impédance de câble peut être indépendante de la longueur et de la fréquence appliquée. Je vais approfondir les recherches pour voir ce qui me trompe.
La formule donnant l’impédance en fonction des dimensions du coaxial est plus mystérieuse, mais je suppose qu’elle résulte de simplifications pratiques. Calculs sur une ligne coaxiale