La Guerre des Ondes

Bonjour,

Ce lundi 15/12 France 3 propose la diffusion du téléfilm "La Guerre des Ondes", traitant de la diffusion radio pendant la seconde guerre mondiale. La Guerre des Ondes

L'occasion de voir dans les décors quelques radios de deux collections : celle d'un ami et de la mienne. Modeste contribution....

Cordialement

Thierry

Programme TV

lundi 15 à 20h45 , sur france 3

La guerre des ondes (Radio Londres 1943-1944)

Genre : Téléfilm

Pays : France

Date de sortie : 2014 | Durée : 1h30

Réalisé par : Laurent Jaoui

Avec : Jean-Yves Lafesse - Olivier Massart

Voir le casting complet de La guerre des ondes (Radio Londres 1943-1944)

Tous publics

La guerre des ondes (Radio Londres 1943-1944)

Synopsis :

En octobre 1943, Pierre Dac, l’humoriste le plus célèbre de France, arrive enfin à Londres après une longue période de captivité et d’exil. Il rejoint l'équipe des « Voix de la liberté » qui anime chaque soir l'émission « Radio Londres » dans le studio de la section française de la BBC. Pendant neuf mois, le plus écouté des « Français qui parlent aux Français » va aider à sa manière les Allliés à acoucher de la victoire .

Bonsoirdiffusé ce soir, a ne pas manquer

merci Jean Yves , sans toi , j' oubliais ! Sourire

Un Lafeysse à contre-emploi. Un film déroutant, émouvant.

 

Boulet Claude a écrit :

merci Jean Yves , sans toi , j' oubliais ! Sourirede rien Claude j ai enregistré sur le disque dur du lecteur dvd(mme voulais regarder un autre programme) je vous aurai envoyer un ptit dvd sinon 

Bonsoir à tous.

Un bien intéressant film suivi d’ un beau documentaire historique.
On a pu y voir une multitude de postes T.S.F. et pour une fois sans anachronisme :!:

A +.

En effet, un beau film. Lafesse n'est pas forcément à contre emploi. C'est aussi un humoriste dans son genre. Quelle "touche" avec son "melon" ! Les toutes dernières minutes sont haletantes et "happy ending" alors qu'on s'attend au pire ! Belle réalisation.

Des vieux postes, on en voit partout ! De Gaulle un peu jeunot, malgré qu'on ne voie que son dos, Schumann pas très ressemblant. Mais bon ! C'est un film.

La suite était très bien aussi, sur les collabos et les résistants. Belle soirée historique.

Cordialement.

Bonjour,

J'ai effectué ce matin sur le forum de Radiofil une réponse un peu mitigée sur ce téléfilm.Certes comme le stipule Gilles pour une fois il n'y a pas d'anachronisme et de loin dirais-je car j'ai trouvé que les postes présentés étaient pratiquement tous très anciens pour 1943.L'action se déroulait principalement dans le monde assez aisé de la radio diffusion et du spectacle pourtant nous avons pratiquement vu que de vieux  postes verticaux qui dataient souvent d'avant 1935  alors que nous aurions pu voir aussi quelques postes beaucoup plus modrenes, des horizontaux en bakélite par exemple; il y avait bien un petit horizontal dans la chambre de Pierre DAC mais c'était un "midget" du début des années 30! Vous me direz que ce n'est qu'un détail sans importance pour la grande majorité des télespectateurs mais comme ici nous sommes sur un forum où il y a des spécialistes de l'histoire de la radio, je tenais à souligner ce détail.Par ailleurs, j'ai été sur le coup assez déçu par l'ensemble de ce téléfilm car je n'ai pas vraiment "accroché" à cette histoire;les séquences d'archives archi connues y sont certainement pour quelque chose.Comme Dakota j'ai remarqué que le général De Gaulle même vu de dos était un peu trop jeunot cependant sa grande taille assez rare à cette époque y étai.t

Cordialement.

Patrick.

Bonsoir,j'ai trouvé le film interessant,je suis d'accord que quelques postes horizontaux auraient été bienvenus. Et celui qui atterrit par terre!!Aie aie ! Seul manque à mon avis : la chanson "Radio Paris ment,Radio Paris est allemand" j'espérais bien l'entendre.

Le Melodium 75A  (radio Paris) existait -t'il à l'époque?

Olivier

Les décoratrices avaient emporté des radios horizontales plus récentes aussi, et je suppose que des choix ont été faits lors du tournage...  Mon pote et moi avons évité de prêter des appareils anachroniques, évidemment.

Tous les postes empruntés n'ont pas été utilisés. Ils ont sans doute voulu montrer des postes plus classiques dans l'imaginaire des gens.

99,99% des gens qui auront vu le film n'auront pas fait atention à ce détail, bien entendu. Perso j'ai bien aimé, même remarque pour de Gaulle un peu jeunot et pour Henriot (l'orateur vedette de Radio Paris) nettement plus âgé que sur les photos d'époque.

Je ne connaissais pas l'acteur qui prend le rôle de Pierre Dac, mais ai bien aimé son interprétation ici.

La plupart des postes vus dans le film sont sur doc-tsf, sauf peut être le petit "Libertas" de la chambre de Pierre Dac. Le voici en pièce jointe, photo prise lors de l'achat en 2009. C'est un petit tout-courants à lampes américaines.

Cordialement,

Thierry


Et pas de regrets avec celui qui est cassé, c'était un petit FNR super 5 à l'état de semi épave, visible sur cette fiche-ci : http://www.doctsf.com/grandlivre/fiche.php?f_ref=6296&ori=ps

Il a l'air beau sur la photo mais en réalité il était en état très difficile à restaurer (et encore empiré depuis la photo de la fiche)...

De profundis...

C'est vrai et Olivier Palix fait bien de le souligner il manque le célèbre jingle sur Radio Paris ment...

La pince à linge avec le petit poste Libertas ne pouvait pas mieux tomber ! En effet c'est le titre d'une oeuvre impérissable de Francis Blanche, complice de Pierre Dac et tout aussi loufoque (ou loup-phoque) que lui. Ici, la chanson (sur une musique bien connue de Beethoven !) est interprétée par les 4 barbus et accompagnée d'un montage délirant qui vaut le coup d'oeil : 

http://youtu.be/0sPcbMbpzo0

P.S. Je confirme aussi que le curseur a un comportement loufoque : il remonte au début du message quand on fait retour (avec Safari du moins, peut-être pas avec un autre navigateur ...)

 

Et tant qu'on y est, Perre Dac et Francis Blanche, revisitant le Boléro de Ravel, pour "Le parti d'en rire"

http://youtu.be/ZrbT9e42IHA

... le seul parti auquel je veux bien adhérer Langue

Excellente la chanson "la pince à linge" ! En plus, c'est le fameux indicatif de Radio Londres, les français parlent aux français, le fameux POM POM POM POM ! La boucle est bouclée.

Lien ci-dessous, quelques messages personnels d'époque, dont l'appel au maquis de la Haute-Savoie, qu'on entend dans le film, mais avec la vraie voix de Maurice Schumann (à ce qu'il me semble), avec QRM et fading comme il se doit, ainsi que le fameux "Radio Paris ment" avec en fond sonore, la non moins fameuse "moulinette".

https://www.youtube.com/watch?v=gVTGBLgMT1E

Cordialement