La Radio au Cinéma


#1

Bonjour. :smiley:
Quelle ne fut pas ma surprise en regardant une des nouvelles des versions de " La Guerre des Boutons " de voir un Zenith Trans-océanic en situation pendant un match de foot organisé par le Curé du bourg et tout ça sur la musique " du pont de la rivière Kwaï ", et vous verrez il ne lui fait pas de cadeaux au pauvre poste, décidément ils n’ont pas de chance ces pauvres Zenith au cinéma dans un autre film américain un joli trans-o de couleur grise il me semble finissait dans le naufrage d’un voilier école … :diable:
bonne journée
christian


#2

Bonjour,
Eh oui, c’est un peu le destin des Transocéanic de finir dans les naufrages.
Tiens, ça me rappelle que j’ai vu un beau Zénith de salon, récemment dans un film, il faut juste que je me rappelle lequel !!!
Ah ça y est, c’était dans “Public Enemies”, un film qui retrace l’histoire agitée de “John Dillinger” avec Johnny Depp dans le rôle, et Marion Cotillard, et passé récemment à la télé ! On y voit en effet, à plusieurs reprises, un beau “Zénith” de salon.


#3

bonsoir …

oui , 7 ans plus tard ! :smile:

hier soir sur la 5 : les semailles et les moissons .

https://www.france.tv/france-5/les-semailles-et-les-moissons/856823-les-semailles-et-les-moissons.html

image

image

il y en avait un autre - philips - bien plus beau qqs moments avant , mais je n’ ai pas dégainé l’ APN assez vite :unamused:

je l’ ai retrouvé ! :grinning:

un autre philips à clapet , bien connu aussi ,dans le même film !


#4

Bonsoir,

Si c’est sensé se passer dans les années 30, le Philips “à clapet” n’existait pas encore, il date des années 40 …


#5

bonjour

Ce roman est en 5 épisodes

Le premier se passe à la veille de la première guerre mondiale

" Les jours heureux et les travaux paisibles se succèdent à la Chapelle-au-Bois, une bourgade corrézienne plutôt déshéritée, à la veille de la Grande Guerre. "

L’ épisode de la TV semble le dernier et se passer pendant l’ occupation de la seconde guerre, donc au début des années 1940 .

Au GL ; l’ Arpège de Philips est dit dater de 1942 , donc ça collerait bien ! :wink:


#6

Bonjour,
Je viens de voir le film “Malèna”. Film italo-américain de Giuseppe Tornatore sorti en 2001 avec Monica Bellucci dans le rôle de Malèna. Film tourné à Cinecitta (Rome) et Syracuse. La partition musicale est signée Ennio Morricone reconnaissable entre mille.

Du vrai cinéma italien comme on aime. Italien jusqu’à l’outrance. Si on aime le cinéma italien, ici on est servi ! Télérama n’a pas aimé ! Mais heureusement qu’on se fout des avis de Télérama depuis longtemps. Sinon on serait passé à côté de chefs-d’oeuvres.

L’action se déroule pendant la 2e guerre mondiale, de 40 jusqu’à 45 ou 46., dans le village de Castelcuto en Sicile. Le Duce va parler à la radio, et tout le monde doit l’entendre. On sort les radios dans la rue, sur les balcons, de partout, et tout le monde doit arrêter le travail pour l’écouter.

La Belle Malèna (Monica Bellucci), est décidément trop belle et trop moderne pour ce petit village sicilien ancré dans ses traditions. Fantasmée par les hommes, haïe par les femmes, elle perd son mari tué au combat, et son père, à cause d’une lettre anonyme dans laquelle une “belle âme” la décrit comme une prostituée. Définitivement lorsque celui-ci périt dans un bombardement allié.

Pendant ce temps, Renato est en train de passer de l’enfance à l’adolescence et n’est pas insensible aux charmes de l’iinatteignable Malèna. Comment ne pas s’identifier à ce jeune garçon et ne pas revoir, à travers ce personnage notre propre adolescence ?
S’ensuit de nombreuses scènes d’un comique dont seul le cinéma italien est capable.

Puis vient le débarquement américain. Les GI’s, ennemis d’hier, sont accueillis en libérateurs. Les idoles d’hier sont brûlées sur le bûcher d’aujourd’hui. Bientôt, Mussolini, hier adulé par les foules en liesse, sera pendu par les pieds en compagnie de sa maîtresse, par son peuple, leurs corps martyrisés, profanés, ensanglantés, seront jetés dans la fange. (Ca c’est pas dans le film, c’est juste un rappel historique :wink:).
Bref le vent tourne, et la populace, dans sa partie féminine, va s’acharner sur Malèna, trop belle, trop moderne, trop fragile, pour s’en servir de défouloir à sa haine, sa frustration, sa lâcheté, sa bassesse. Pendant que sa partie masculine gravira les sommets de la veulerie en regardant sans rien dire ni faire. Elle subit le sort des femmes qui ont couché avec l’ennemi et est chassée du village.

Je ne divulguerai pas bien sûr le dénouement -heureux- de ce film que j’ai particulièrement aimé. Madame, qui n’est pas spécialement fan du cinéma italien a cependant apprécié. Elle et moi, avons passé un très agréable moment devant ce film.

Voici quelques photos glanées tout au long du film :

Affiche%203


#7

Bonjour à tous
@dakota_du_sud Parfait,sur quelle chaîne est-il passé…?
Cdlt
Fernand


#8

Bonjour Fernand et tous.
Sur aucune chaîne, je l’ai téléchargé sur le net.
Je sais, c’est pas très moral. Mais on se fait tellement plumer par ailleurs (augmentation de 6% de l’électricité annoncée aujourd’hui, plus les augmentations des péages… alors que les retraites sont gelées) que quand on peut gratter quelques miettes au système on ne se prive pas.
Je vais voir si je retrouve le lien, et je te le transmets en MP.
Cordialement


#9

Quelques scènes du film, avec de belles images, et la très belle musique de Morricone.


#10

Bonjour
Hier soir sur la 2 : Tintin et le trésor de Rackham le rouge
Dans la salle radio du cargo on distingue
-un National HRO
-un National NC183
-un petit Hallicrafter S38
-un émetteur Collins 32v-1


#11

C’est bizarre, moi j’ai vu Tintin et le Secret de la Licorne…
A moins que Georges ne parle du Crabe aux pinces d’or ?


#12

Non c’est le truc d’hier soir, j’ai du mélanger les titres entre les albums et le film …c’est ça la vieillerie !


#13

Bonjour,
En zappant, je suis tombé par hasard sur la scène du vide-grenier. On y voit une belle radio verticale à la vente. Le prix n’était pas indiqué.:blush: