La TV N et B de notre jeunesse

La TV de notre jeunesse , en Noir et Blanc jusqu’ en 1967

a renommer en .ppt ou.pps :wink:

ORTF111.pdf (5,3 Mo)

Pour ceux qui comme moi n’ont pas acheté à Bilou la suite Microsoft,
le voici en vrai pdf :

ORTF111.pdf (5,0 Mo)

et en images…
(En cliquant sur une image, vous pouvez accéder au mode diaporama)



2 Likes

merci , mais y a pas la musique et c’ est pas animé ! :disappointed_relieved:

et y a pas besoin d’ avoir acheté quoi que ce soit à Bilou ( j’ ai pas la suite à Bilou dans mon portable ! :wink:! )
Open office gratuit sait parfaitement lire les pps et les ppt ! à renommer alors en .ods ! :wink:

Tout à fait, merci pour ces précisions.
Ce sera pour ceux qui n’ont aucun logiciel installé…

Super rétrospective !

Très intéressant …beau rappel.
Merci
Fernand

Bonsoir
Bien entendu je suis de la génération qui a suivi toute cette époque, comme je l’ai déjà indiqué j’ai connu le 441L, quels progrès en qq décennies , s’il y a eu des inconditionnels des séries américaines , ce qui n’est pas mon cas , heureusement qu’il y eut d’autres films, pièces de théâtre , 1, 2 et 3 chaînes avec d’excellentes séries et émissions ,
La quantité des chaînes actuelles n’a pas amélioré le niveau , c’est de voir la médiocrité de la majorité des programmes

Joli document !! Nous n’avions pas la télé à l’époque, beaucoup trop chère pour une très très modeste famille d’ouvriers :frowning:
Ce n’est qu’au mariage de ma sœur aînée en 1968 que j’ai vraiment connu la télé.et très occasionnellement chez des copains.
Par contre la radio, je l’ai personnellement en perfusion depuis ma naissance :wink:
Ma mémé, chez qui nous habitions, avait un poste TSF Radio LL de 1936 acheté par son défunt mari et que j’écoutais encore dans les années 70. Quelle fierté quand ma pauvre maman avait enfin pu m’offrir pour mes 12 ans.un poste à transistors Sonolor toilé de skai bleu marine, PO/GO bien sûr, pas de FM trop chère ! chez un petit revendeur de Bois-Colombes. Et un peu plus tard un électrophone Ducretet-Thomson. On savait se contenter de peu à l’époque et comme disait Maman “Nous sommes trop pauvres pour acheter de la mauvaise qualité” . J’ai toujours en moi cette démarche d’achat.
Nul besoin de s’offrir un smartphone à 500 ou 1000 euros pour être heureux ??
J’ai encore dans l’oreille, entre autres beaux souvenirs, les voix de Roger Coudert et Pierre Albaladejo “Allez allez les petits” sur Europe 1 les samedis après-midi, alors que je ne suis aucunement sportif :wink:
L’oreille est pour moi un instrument de précision, bien plus que l’œil. Je ne regarde quasiment plus la télé depuis longtemps et ne m’en porte pas plus mal, sinon mieux :wink:
.

Et sur la TSF de Mémé la fameuse Geneviève Tabouis le dimanche soir sur Radio-Luxembourg, peut-être déjà RTL <je ne suis pas si vieux que çà quand même :wink: :
"Amis auditeurs, apprêtez-vous à savoir que … "
Tout gamin je m’intéressais déjà à la politique ( locale et internationale ) et mon rêve de gosse aurait été de devenir journaliste ( radio bien sûr )
Bon je finirai informaticien dans un gros ministère. Encore 2/3 ans avant la retraite si Dieu (auquel je ne crois pas ) me prête vie comme on dit … :wink:

Bonjour,

Désormais tous ces pionniers sont décédés…
Voici une photo de la première mire et de la première pendule mais surtout pour la mire, c’était peut-être avant l’époque de le TV Net B de notre jeunesse.

Merci pour cet agréable retour dans le passé.

Patrick.

TF.
PENDULE

Séquence nostalgie fin : j’avais demandé à ma maman de m’offrir ma toute toute première mini-perceuse en coffret avec tous ses forets, fraises, brosses etc…
Et je n’osais pas trop m’en servir car j’avais peur de l’user ce bel outil un peu cher ?
Ma maman me sort “Mais c’est comme les pneus des voitures de course, ils ne servent qu’une fois”
Je ne sais pas d’où elle avait sorti ça. Nous n’avions pas la télé donc. Mais elle lisait “Sélection du Reader’s digest” jolie propagande pro-USA à l’époque :wink: :wink:
Souvenirs, souvenirs …

Bonjour
Cette sélection d’images est un rappel de notre télévision française très particulière passant du 441L à 819L , unique au monde, avec la couleur nous sommes descendus au 625L, l’analogique nous avait contraint à le faire ;;
De 1954/1957 mon passage en usine à Paris m’a permis de voir cette évolution que les plus jeunes n’ont pas connu , revenu ensuite dans ma commune , région nantaise , même la radio n’était pas dans tous les foyers , pour la télé se lancer dans la vente était prématuré , l’implantation des émetteurs ne c’est faite qu’en 1959 à Nantes, en attendant avec déjà une certaine expérience j’avais installé une antenne longue distance et un TV Amplix pour recevoir Caen émetteur le plus proche ??

C’est un certain vécu

Cdt
Roger

Ma mère aussi lisait Sélection. J’aimais bien cette formule de nouvelles condensées à l’essentiel. Et il y avait des blagues aussi. Je ne sais pas si Sélection était une jolie propagande pour les USA, mais mon oncle lisait l’Humanité, jolie propagande pour Krouchtchev ! Il m’avait abonné à Pif le chien, qui s’appelait autrefois “Vaillant”.

Pour en revenir à la télé. Je me souviens fort bien de toutes ces émissions des années 50. Mes grands-parents étant des précurseurs en matière de télé, ils l’avaient dès le milieu des années 50, alors que mes parents durent attendre début des années 60, et même à cette époque le nombre de postes en France était restreint.

Dans les années 50, ce dont je me rappelle, c’est la “boite à sel” entre midi et deux, avec Raymond Souplex, et une équipe de chansonniers, il me vient ce nom : Jacques Grello, Jacques Chabannes c’était Paris Club, également entre midi et deux, je crois si mes souvenirs sont exacts (c’est si ancien).

Le dimanche c’était “Télé match” des jeux animés par Pierre Bellemarre. Mon grand-père était fan des jeux de l’époque. Plus tard ça a été “des chiffres et des lettres”. Il ne fallait surtout pas parler pendant qu’il était rivé à son écran…
Et le jeudi (jour ou les enfants n’allaient pas à l’école), il y avait l’“Antenne est à nous”, où Pierre Tchernia présentait des dessins animés de Walt Disney.

Pour résumer, il y avait de très bonnes émissions, et celles-ci étaient de qualité. Mais il y avait aussi des émissions “nunuche”. On ne peut pas être au top tout le temps.

Mais c’est vrai que la télé à l’époque savait se tenir. Elle tirait les gens vers le haut, au contraire d’aujourd’hui où ce sont les instincts les plus bas qui sont mis en exergue, grossièreté, mauvais goût, etc…
Mais dire que c’était mieux avant vous ferait passer au yeux de beaucoup pour des ringards rétrogrades voire réactionnaires limite fachos.

Il ne faut pas tout jeter dans la télé d’aujourd’hui. Il y a des documentaires sentationnels, sur la 5e, et RMC découverte ou encore Arte, des films de cinémathèques tel “Gilda” avec Rita Hayworth" et Glen Ford, qui est passé sur Arte il y a quelques jours, un régal.

Mais les “feuilletons” qui passent à l’heure des infos le soir, sur les 3 premières chaînes, ne font rien pour tirer les gens vers le haut c’est une évidence.

C’est comme pour tout, et notamment le bon vin. Il faut boire le meilleur avec délectation, et écarter la lie, ou la laisser à ceux qui aiment ça.

Merci pour cette rétrospective qui ne nous rajeunit pas.
Cordialement

Pour Sélection je m’étais abonné et j’ai vite vu le sujet propagande US qui a fini par m’agacer et j’ai stoppé c’était un plus du plan Marchal pour nous conditionner …

A la Radio il y avait ZAPPY MAX

L’HOMME A LA VOITURE ROUGE

Sponsoisée par " Esso " ! le samedi am si je me souviens bien !

mais c’ était à la radio et pas à la TV ! :wink:

oui je l’ais dit plus haut ( avec zappy max )

je cherche le nom du feuilleton qu’il y avait aussi cela remonte je fait travaillé ma mémoire

Ça va bouillir !

Pour la tv nous en Lorraine ici nous avions en plus Radio Télévision Luxembourg