Lampemètre

Bonjour à tous,
Je viens de m’inscrire sur votre Forum.
Je me présente j’ai 65 ans, je suis à la retraite, je suis un mélomane qui passe beaucoup de temps à écouter de la musique sur mon Préampli et mes Amplis Air Tight à tubes.
En 15 ans de découverte du tube j’ai accumulé pas mal de Tube EL34 ,ECC82, ECC83 neuf et ancien.
Aujourd’hui je voudrais pouvoir acheter un Lampemètre afin de pouvoir trier tous mes tubes.
Est ce que pour quelqu’un qui n’est pas ingénieur électronicien peut se former à l’utilisation d’un lampemètre.
Quelle matériel a acheté et ou?
Comment se former à l’utilisation d’un lampemètre pour contrôler ces 3 types de tube?
Merci beaucoup pour vos réponses.

bonjour et bienvenue
voir le lien ,un bon lampemètre a vendre http://retro-forum.com/viewtopic.php?f=3&t=256140
ou bien ici , https://www.radioelec.com/modulesetkitselectroniques-xsl-354.html

bjr,
bienvenue sur le forum!
il existe de tres nombreux modèles de lampemètres, on part du modèle d’initiation genre lampemetre eurelec pour aller jusqu’au modèle de laboratoire comme le Metrix U61 (très complexe)
il faut avant tout définir votre budget et l’usage que vous en ferez à long terme…
Ensuite l’offre est tres large!
cdt
domi

Bonjour et bienvenue,

Le Metrix U61 cité ci-dessus ne vous sera pas d’une grande utilité s’il s’agit de mesurer et comparer un nombre restreint de types.

Le modèle développé par Christian @Sep44 dont les schémas sont sur son site devrait pleinement convenir à vos besoins.

Il est par ailleurs vendu à la demande tout fini par Christian en le contactant via son site si vous ne désirez pas vous lancer dans sa construction.

Un modèle à peu près équivalent commercialisé par Radioelec.

bjr,
oui, et le modèle à 380,00€ euros suffit largement! (c’est cher pour un emploi ponctuel)

Toutefois si vous n’avez que quelques tubes a tester le plus judicieux sera de vous rapprocher d’un amateur de radio ancienne qui en posséde un et qui vous fera les mesures souhaitées…
Une petite étiquette collée sur le tube et c’est bon.
c’est en tout cas la solution qui me paraît la plus…logique!

cdt
domi

Bjr, j’ai un FC 2013 vraiment bien construit ! je l’ai acheté d’occasion il y a quelques années je me suis bien amusé avec j’ai même fait quelques fausses manips mais avec les schémas c’est vite dépanné … j’ai fabriqué plusieurs adaptateurs et j’ai aussi rajouté un potar pour descendre en dessous de 150 volts … voilà je vais peut être m’en séparer

Bonjour,
je viens de monter un lampemétre Radioelec ( à impulsions ) et cela me parait un choix trés pertinent et peu couteux quand on en fait le montage soi-méme.
Monté avec deux supports seulement , un octal et un noval, suffisants pour tester les tubes récents en BF.

Bonjour,
Le lampemètre, vaste sujet…
La plupart de ceux qui en ont un ne s’en servent qu’une ou deux fois par an, et l’utilisation et le paramétrage a de quoi en décourager plus d’un.
Quand on a compris comment fonctionne un tube, on n’a plus besoin de lampemètre, il suffit d’un support adapté à la lampe, d’une alimentation HT qu’on peut fabriquer avec un transfo un Variac suivi d’un pont redresseur et d’une autre alim 0-30V pour la grille de commande et le tour est joué.

J’ai un Métrix 310 qui me sert 1 fois par an, un lampemètre Radioelec à 65€ acheté sur Ebay plus précis qui se connecte au PC que j’utilise guère plus souvent, et j’ai réalisé un tas d’amplis à tubes sans allumer le lampemètre, vu que le meilleur test des tubes se fait avec un voltmètre sur l’ampli lui même.
cdt,
Gérard

1 J'aime

salut :wink: moi perso j’ai un lampemetre serviceman universel acheté 60€ et pour un debutant comme moi :sweat_smile:, ca suffit largement je trouve pour faire le trie dans les lampes hs ou non :grin:

Mais ici avec l’énoncé de la demande de @Melomane18 qui ne veut tester que des ECC82, ECC83 et EL34 on peut penser qu’il veut tester autre chose que le débit cathodique avec toutes les autres électrodes reliés à l’anode, donc en mode diode, comme le font la plupart des lampemètres d’atelier simples.

Si on veut bien comparer ces tubes audio, il faut pouvoir mesurer la pente, chose que ne font pas les lampemètres d’atelier (ou testeur de tubes comme les apellent certains), il faut pouvoir alimenter le tube en courant continu et pouvoir varier la polarisation négative de la G1, exactement ce que font les lampemètres développés par @Sep44 qui conviennent tout à fait au but recherché par @Melomane18

Merci à vous pour vos conseils je vais m’orienter vers un Lampemètre de radioélec je vais aller chez lui il me propose une petite formation pour testé mes 3 types de tube.
J’ai en tout 196 tubes à tester, j’ai donc de quoi m’occuper cet hiver.
Merci encore et à plus tard pour d’autres renseignements.

Merci à vous pour vos conseils je vais m’orienter vers un Lampemètre de Radioélec je vais aller chez lui il me propose une petite formation pour testé mes 3 types de tube.
J’ai en tout 196 tubes à tester, j’ai donc de quoi m’occuper cet hiver.
Merci encore et à plus tard pour d’autres renseignements.

C’est donc une fin heureuse à votre demande, nous vous souhaitons une heureuse découverte du monde des caractéristiques des tubes et de leurs subtilités.

C’est en vous lisant que je me dis que le Lampemètre Radioelec n’est peut pas adapter ou suffisant à ce que je recherche.
Je ne suis pas électronicien j’ai travaillé 42 ans dans l’industrie mécanique donc un peu éloigné des Lampemètres.
Pour revenir à ce que je recherche j’ai 196 tubes à tester 69 ECC83 71 ECC82 46 EL34 avec un mélange de tubes usés ou HS des tubes d’usure moyenne et des tubes neufs.
Je voudrais pouvoir les appairers par groupe de 6 pour les EL34.
Alors que me conseillez vous par rapport à ce que je recherche.
Qu’est qu’il faut réellement contrôler afin de pouvoir trier et appairer ces tubes.
Merci encore pour votre Forum je vais très rarement sur des forums.
Merci pour votre aide et vos conseils

Il faut pouvoir mesurer la pente c’est à dire la caractéristique d’amplification.

Sur un tube on fait varier la tension en volts [V] sur la grille 1 et on récupère une variation de courant en miliampères [mA] sur l’anode.

Pour pouvoir effectuer cette mesure il faut disposer de trois alimentations en courant continu et deux instruments de mesure, un sur la tension de grille [Ug1] et un sur le courant d’anode [Ia].

Avec un potentiomètre on fait varier la tension de polarisation de grille et on observe les deux instruments, pour appairer deux lampes d’un même type la variation des tensions Ia/ Ug1 doit être similaire sur les deux tubes.

Le lampemètre de Radioelec permet cette mesure et doit donc convenir.

Merci beaucoup
Donc vous pensez que le Lampemètre valise à 380€ de Radioelec pourra convenir faire les mesures que j’aurai besoin.
Je vous tiendrai au courant après mon achat pour vous donner mes impressions.
Bonne soirée à vous et merci encore à tous les forumeurs qui ont participés à cette discussion.

En ce qui me concerne, j’en suis convaincu.
Et il a aussi pour intéret de pouvoir tester avec une Va qui monte plus haut que la plupart ses autres, permettant donc de mesurer au plus prés des conditions réelles de fonctionnement, à la fois en pente et en débit. C’est utile pour des appairages précis, meilleurs que ceux faits avec les seules données des datasheets.

Les ECC82 et ECC83 étant des double triodes, vous aurez à mesurer le débit et la pente pour chacune des deux triodes du tube.
Vous aurez donc quatre données à prendre en compte pour faire de l’appairage, et même plus si vous rajoutez la marque voire la série dans la marque…

Bonjour. Il faut aussi pouvoir contrôler le bon vide du tube, qu’il ne soit pas trop gazeux sinon courant grille et fonctionnement aléatoire.

Facile… enlever le vide pollué et remettre un vide propre, Coluche n’aurait pas dit mieux… :blush:
cdt,
Gérard

1 J'aime