Le brexit ! Faut-il s'en étonner ?

#1

Bonjour,

Churchill disait “Chaque fois qu’il nous faudra choisir entre l’Europe et le grand large, nous serons toujours pour le grand large”.

Ces paroles en forme de prophétie se vérifient une fois de plus, et le brexit en est une magnifique illustration.

Regardez bien ces images du peuple britannique (regardez les deux vidéos en entier pour voir les manifestations de rues). Jamais vous ne verrez l’équivalent en France.

Cordialement et God Save the Queen.

0 Likes

#2

Normal qu’on ne voit pas ça en France, nous on a des gilets jaunes… et ça pète autrement plus fort :rage:

0 Likes

#3

Bonjour,

La première vidéo date tout de même de 2009 et la seconde de 2012.Pour en revenir au Brexit, à Londres il y a quinze jours, la manif anti Brexit a réuni 1 million de personnes et même si on peut enlever à cette estimation quelques centaines de milliers de participants, ils étaient largement aussi nombreux que les 700000 du mois d’octobre dernier.; il y a tout de même une grande partie de la population qui est moins traditionnelle.

Depuis un certain jour de 1909, à cause d’un français nommé Blériot ,l’Angleterre n’est plus une île et en plus ce sont les anglais qui l’ont dit à l’époque.

Cordialement.

Patrick.

0 Likes

#4

et il y a 20 000 ans, l’ Angleterre n’ était pas une ile ! :wink:

et la manche n’ était qu’ un fleuve ( env - 15 000 ans ) , qui récoltait les eaux de nos fleuves actuels

0 Likes

#5

Bonsoir tout le monde …

Si Dieu les a mis sur une île, ce n’est sûrement pas pour rien …:joy::joy::joy:

:je_sors:

0 Likes

#6

Non , c’ est parce que c’ est devenu une ile il y a 15 000 ans qu’ ils ont évolué différemment du reste des homo sapiens de l’ Europe . comme les kangourous en Australie ou les iguanes marins qui survivent aux Galapagos :laughing:

0 Likes

#7

Ca va peut-être étonner, mais j’aime beaucoup la Grande Bretagne et le peuple Britannique, ce peuple si particulier.

Même si de Gaulle a eu très souvent des prises de bec “sanglantes” avec le premier ministre de l’époque W. Churchill, davantage soucieux des intérêts britanniques que des intérêts français, c’est grâce à ce dernier, grâce à la nation anglaise, et aux antennes de la BBC que la France a fini par gagner la guerre, pu avoir une zone d’occupation en Allemagne, et siéger au conseil de sécurité de l’ONU.
Sans Churchill, il n’y aurait pas eu de de Gaulle.

0 Likes

#8

:bonjour: Pourtant, Roosevelt a fait tout ce qu’il pouvait (aidé en cela par le bras droit même de W. Churchill: Antony Hopkins) pour obtenir le contraire!!

0 Likes

#9

Oui, il est exact que Roosevelt a tout fait pour contrarier les efforts de de Gaulle pour restaurer une France combattante. Il pensait, influencé aussi en cela par des français de son entourage (Jean Monnet notamment), que de Gaulle était un dictateur à la Franco, qui voulait libérer la France d’une dictature pour instaurer la sienne.

Bien évidemment W Churchill était sous l’influence directe de l’Amérique, de laquelle il attendait tout, et dont il dépendait entièrement, et de son chef, car Churchill sans l’Amérique n’aurait pas gagné la guerre.

Le mérite d’avoir pu construire de toutes pièces une France combattante et au final gagnante malgré l’hostilité des USA en est d’autant plus grand.

Notons toutefois que Churchill forte personnalité n’a JAMAIS abandonné de Gaulle autre forte personnalité malgré des prises de bec homériques.

C’est lui qui, après la victoire a partagé sa zone d’occupation avec la France pour que la France ait aussi la sienne. C’est lui qui a insisté auprès des alliés, pour que la France en la personne du général de Lattre de Tassigny participe au nom de la France à la signature de la capitulation allemande.
C’est lui qui a donné les antennes de la BBC pour lancer l’appel du 18 juin, et ceux qui ont suivi, ainsi que l’émission quotidienne “les Français parlent aux Français”.

Il est tout à fait clair que sans Churchill, il n’y aurait pas eu de Gaulle. Et que donc, la France de 45 n’aurait pas été du tout celle qu’elle a été. Deux hommes déterminés peuvent changer la face du monde.

0 Likes

#10

Reçu fort et clair! Si cela pouvait servir longtemps d’exemple. A part un petit coup de canif dans le contrat (au Levant),il est vrai qu’il l’a toujours soutenu,même repêché,tant notre Charles était difficile à manoeuvrer (heureusement). Mais, quels HOMMES!

0 Likes

#11

Des hommes de cette trempe ne peuvent se révéler que dans des crises gravissimes où le Pays est au bord de l’abîme.
Ce qui était le cas pour la France en 1940, et aussi pour la Grande Bretagne.

Avant la guerre de Gaulle était un colonel écrivain, visionnaire certes, mais d’une influence nulle sur la vie publique. Churchill était un versatile qui a changé de parti plusieurs fois et qui traînait la casserole de la défaite des Dardanelles.

Comme quoi ! :grin:

A ceux qui veulent en savoir plus sur cette période charnière de l’Histoire, je ne peux que conseiller de lire :

  • Mémoires de guerre (Charles de Gaulle)
  • Mémoires de guerre (Winston Chuchill)

Cordialement

0 Likes

#12

Les 12 volumes des mémoires de guerre de Churchill!! Je les ai dévorés! Pour faire simple,pour qui s’intéresse à cette période de notre histoire commune,c’est passionnant,c’est pratiquement obligatoire! Quand aux mémoires de cette même “histoire” de Charles de Gaulle,c’en est le miroir, on retrouve les événements, les drames et les réussites,vue bien sûr d’une autre fenêtre,mais, nul doute que les deux hommes regardaient dans la même direction!
Il est vrai que W. Churchill était particulier,et pour comprendre un peu mieux cette personnalité,il faut lire également: Mes jeunes années. Ce type est passé au travers des plus grands conflits du XIX° et XX°siècles! En gardant son “flègme”!

0 Likes

#13

C’est vrai que des hommes de cette trempe ne peuvent se révéler que dans des circonstances aussi graves c’est pour cela que je préfère que l’on ne connaisse plus des hommes de cette trempe…

0 Likes

#14

Bonjour,
L’Angleterre est un grand pays, qui nous a apporté des savants illustres comme Darwin pour n’en citer qu’un.
L’Angleterre est le seul pays qui ne s’est pas couché devant l’occupant, comme la plupart des pays d’Europe.
La culture Anglaise est immense, le seul reproche que je peux lui faire, c’est cet attachement à leur royauté décadente, mais cela fait leur singularité, comme leurs unités de mesures, dues sans aucun doute à leur autonomie insulaire, et certaines de leurs réglementations, comme celle qui fait circuler les voitures à gauche.
Les Anglais sont un peuple à part, remarquable et toujours incompréhensible …pour un Français.
cdt,
gérard

0 Likes

#15

Bonjour
Les iles britanniques sont l formées de plusieurs peuples dites pompeusement nations , sans le régime royaliste ça pourrait éclater ??
Appelés bretons par César ils ont été ensuite envahis par les vikings et Guillaume le conquérant le normand “français” , les seuls qui ont résistés et pris leur autonomie sont les irlandais qui se battent pour récupérer un bout de leur ile .
Si les nazis n’ont pas réussi à traverser la Manche pendant la dernière guerre, c’est consécutif à l’extension du conflit contre les soviétiques sans quoi ils auraient peut être subi le même sort que nous…
Cdt
Roger

0 Likes

#16

c’est surtout du a la raclée qu’a pris la lufthwaffe en essayant de prendre la superiorite aerienne avant le debarquement que Hitler avait prevu
la cause : la faible autonomie des chasseurs allemand que les anglais forçait a se battre le plus loin possible de la cote a l’interieur des terres anglaises et quand il rentrait a cour de carburant des patrouilles les attendait sur le retour
grace a “chain home” qui permettait de n’engager que le strict minimum pour tendre la piege
il est vrai que pendant ce temps la les bombardiers avait le champ libre, c’était le pris a payer….

0 Likes

#17

Heureux de voir que je ne suis pas le seul à me passionner pour cette période de l’Histoire.

J’approuve bien entendu tout ce qui a été dit. Y compris que le peuple anglais est un conglomérat de peuples divers, mais qui ont réussi à fabriquer une Nation soudée et indivisible dans l’adversité. Garder son flegme sans se plaindre pendant qu’on vous bombarde journellement, pendant qu’on détruit vos maisons, qu’on tue vos parents et amis, et garder sa détermination à vaincre coûte que coûte, c’est plus que du flegme.

La raclée de la Luftwaffe, bien sûr. Göring n’a jamais fait le poids devant la détermination des pilotes britanniques à défendre leur île. Et les anglais avaient des “Spitfires”. Mais la Luftwaffe a abandonné la partie, alors que la RAF était sur le point de s’effondrer faute de combattants. Chance ? Coup de pouce de la Providence ?

Mais en 40, Churchill était tout seul à lutter contre les nazis. Reconnaissons-lui ce courage et cette détermination. Même dans son pays, beaucoup de ses pairs, y compris de son propre parti, étaient résolument pour une collaboration avec les nazis pour éviter la guerre. Je veux parler notamment du ministre des affaires étrangères pacifiste Lord Halifax, et de Neville Chamberlain, ancien premier ministre, pacifiste convaincu lui aussi. Le pacifisme consiste à se rendre aux conditions de l’ennemi sans combattre.

Winston seul savait depuis longtemps que la parole de Hitler ne valait rien. La Tchécoslovaquie et la Pologne l’ont compris un peu tard. Et Staline est tombé littéralement des nues lorsque la Wermacht a commencé à envahir l’URSS, brisant le pacte germano-soviétique, lui qui croyait que donner à Hitler tout ce qu’il voulait (ce qu’il fit assidûment) lui éviterait l’envie de venir le chercher lui-même. Ce en quoi il se trompait.

Bref, je recommande le superbe film sorti en début d’année dernière, qu’on doit pouvoir trouver en DVD ou télécharger sur le net :
“Les heures sombres” (Darkest hour). C’est la déroulé jour après jour, qui part du 9 mai 40, la veille de l’offensive allemande, jusqu’à juin 40, incluant l’évacuation des troupes britanniques à Dunkerque.

On voit vraiment dans ce film, que le personnage était vraiment seul, seul, seul, à lutter contre son gouvernement animé de velléités pacifistes, même après avoir été nommé “prime minister”. Même le roi a douté de lui au début. Jusqu’à ce qu’il lui accorde enfin son soutien sans faille. Comme quoi, l’Histoire tient à vraiment peu de choses. La détermination d’un seul homme a fait basculer l’Histoire.

Film génial, plein d’émotion, dans lequel, on mesure très exactement la quantité de courage qu’il a fallu à ce bonhomme à qui rien n’avait réussi jusqu’à ce moment, pour aller, seul contre le monde entier, aidé par personne, même Roosevelt ne pouvait rien faire pour lui, jusqu’au bout de ses idées. Il était seul, la Grande Bretagne était seule. Seule contre le nazisme.

Il en a fallu une sacré dose de courage et de détermination. Beaucoup d’autres se seraient pliés à la majorité, auraient démissionné, et fini leur carrière dans leur cottage les pieds dans leurs pantoufles, en attendant des jours meilleurs.

Regardez au moins la bande annonce :

Cordialement

0 Likes

#18

Nous sommes nés très peu de temps après la fin de ce conflit,nos parents y ont pris part,en ont subit les désagréments,ou y ont participé, les armes à la main,ou,combattu dans l’ombre,sans parler de ceux qui furent déportés. Il est normal que nous nous y intéressions,mais les plus jeunes ,peut-être, n’ont pas la curiosité d’apprendre ce qui c’est passé à cette époque.C’est sûrement en sachant la vérité que le monde pourra éviter de nouvelles guerres de ce genre. A mon avis, nos générations ont eu beaucoup de chance à ce sujet,car l’équilibre me semble assez précaire! Pour ma part, je m’intéresse à cette période,non pas pour la guerre elle même,mais parce-qu’elle fait partie de notre histoire, de l’histoire de notre pays. De plus, cette période a vu des progrès considérables dans un domaine qui nous est cher à tous: la radio et l’électronique en général.
Le film: les heures sombre, est le reflet le plus exact qui soit de ce moment décisif.
À voir également, dans le même esprit,Dunkerque,un peu romancé,mais réussi tout de même.

0 Likes

#19

Surement trop jeune à l’époque j’ai malgré tout de nombreux souvenirs de cette guerre 39/45 et si Churchill reste un personnage emblématique de ces tristes années , un “coic” avec De Gaule qui n’avait pas été averti de la destruction de la flotte française ordonnée par Churchill, une initiative malheureuse et une de ses erreurs…

0 Likes

#20

bonjour à tous je lit l’histoire de la seconde mondial depuis l’age de 15 ans, et je pensais que cela n’intéressait personne,alors cela me fait plaisir de lire ce que vous avez écrit qui est la réalité en tout point. je suis admiratif de M. Churchill de sa détermination et de son courage. aussi au pilotes anglais qui se sont battu avec courage et beaucoup de sacrifices car au mois d’octobre 1940, ils avait gagné la bataille d’Angleterre ce qui à était déterminant pour la victoire.je pense aussi qu’il faudrait l’apprendre au jeunes générations. en tout cas cela à permis à notre génération de naitre dans un pays libre et j’ajoute beaucoup d’admiration au général De de Gaulle.

0 Likes