Le pont de Gênes

Même s’il y a plus de haubans (et en acier) sur le viaduc de Millau, j’ai toujours un petit frisson lorsque je passe dessus… car malheureusement, l’histoire montre qu’on avait tout prévu… jusqu’à ce que l’imprévu arrive!

certains ont parlé de la foudre pour le pont de Gênes; peut être que ça a suffi à abimer un des haubans et faire éclater le béton autour? ça fait 25% de support en moins…

bonjour

Ce fil est juste pour informer comment ce genre de pont, datant des années 1960, avec les techniques et moyens de calcul de l’ époque , est construit , et comparer aussi avec d’ autres structures plus modernes , comme effectivement le pont de Normandie ou le pont de Millau .

Quant aux cause de son effondrement elles sont surement multiples et cumulées aboutissant un jour à la cata .

L’ enquête en cours nous en dira surement plus le moment venu .

avant la chute , sans être aucunement expert , ça fait un peu " bricolo " !!! :worried:

ce qu’ il y a est quand on passe sur un pont , on ne voit pas le dessous … , sinon on se poserait des fois question : je passe ou je passe pas !

Déjà avec un seul hauban …, avec le trafic et le poids des camions de nos jours … :thinking:

Ils auraient fait un pont comme celui de Porto !!!

Bonjour,
On en a un beau aussi à Garabit :
image
Bravo Gustave!

Bonjour,

D’après ce que j’ai compris, le problème viendrait des haubans en béton précontraint.

Le béton précontraint, est fabriqué différemment du béton armé traditionnel. Pour faire du béton armé traditionnel, on coule du béton sur des armatures métalliques, et on laisse durcir.

Dans le béton précontraint, c’est différent. On tend des câbles préalablement au coulage, câbles qui vont se retrouver tendus dans le béton dur, et qui vont donc compresser le béton sur lui-même, comme si c’étaient des ressorts.

Le problème avec le béton précontraint, le béton dont étaient faits les haubans qui se sont rompus, c’est que à l’intérieur du béton il est impossible de vérifier l’état des câbles tendus, et donc, de voir s’ils sont ou non corrodés. D’autant que la faible épaisseur du béton autour des câbles ne protège en rien ceux-ci de la corrosion (rouille).

Il aurait bien mieux fallu installer des haubans en câbles nus, comme l’on fait sur tous les ponts aujourd’hui, car dans ce cas, on peut à tout moment vérifier l’état des câbles.

On voit bien sur la photo ci-dessus du pont Morandi, la portion du pont à haubans en câbles à droite, qui a tenu, et la portion à haubans en béton précontraint à gauche, qui a cédé.

Après, quel a été l’élément déclencheur, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, ce peut être effectivement un coup de foudre (le pont était sous l’orage au moment de sa chute), ou autre chose, mais cela reste un élément déclencheur, mais pas la racine du problème. Le gros problèmes ce sont les haubans corrodés en béton précontraint, qui étaient en fin de vie.

Je pense surtout a notre ingénieur Mr Eiffel …Qui n’aurait pas conçue un tel pont!!

oui, mais après Eiffel, il y a eu Auguste Perret, et bien d’autres, et l’âge d’or du béton armé, précontraint, etc…

les romains ont eu raison de ne pas armer la voute du Panthéon…

Bien sûr, ça n’était pas la même époque, ni donc les mêmes méthodes.

M. Eiffel n’aurait pas non plus pu concevoir le viaduc de Millau tel qu’il est.
Sinon il aurait ressemblé à celui de Garabit (photos ci-dessus).

Et si Morandi avait construit la tour Eiffel…

tour

:mort_de_rire:
Excellent !

Sinon, il y a celui de la rivière Kwaï aussi, tout en bois, il n’était pas signé Eiffel, mais il permettait aussi de faire passer les trains et était sans doute plus résistant que celui de Morandi

Pont%20de%20la%20rivi%C3%A8re%20Kwa%C3%AF .

Maintenant je comprend mieux pourquoi il ne faut pas couche sous les ponts … :joy:

Un pont tout en bambou …

Vous oubliez les ponts de Wheastone et Graëtz :wink:

Voilà une photo qui circule , probablement de l’ un des haubans … :thinking:

A ce point là , j’ai un doute quand même sur l’info :face_with_head_bandage:

moi également : source non contrôlée ! Cette photo n’ est peut être pas celle d’ un hauban , mais d’ une autre partie de la structure de ce pont focalisant le manque d’ entretien.

Autre article

Cet article, je pense, pointe du doigt la structure défaillante qui est le “tirant” en béton précontraint, utilisé par Morandi en lieu et place de câbles en acier.

Morandi

Voici ce que dit la page Wikipédia de Morandi, sur les tirants en béton précontraint, ce qui était la spécialité de Morandi, et qui corrobore ce que nous disions sur ce procédé.

impressionnant également…

http://www.notre-dame-royan.com/expositions/notre-dame-le-symbole-de-royan/il-faut-restaurer-notre-dame/

mais il y avait moins de poids-lourds qui la traversaient…

Pffff ! Edifiant !

La vie du béton est de courte durée, si on la compare avec celle de la pierre qui a été utilisée pour les édifices romains toujours en place, et les cathédrales.

Il n’y a qu’à regarder le triste état des blockhaus sur nos plages, vieux pourtant que de quelques dizaines d’années.

Déjà, le béton a tendance à se contracter dans le temps, il se fissure, laisse passer l’humidité qui corrode les armatures, qui, en rouillant augmentent de volume, faisant éclater le béton. A ce stade, l’ouvrage nécessite une maintenance permanente.

J’ai quelques inquiétudes avec les réalisations du Corbusier, grand amateur de béton lui aussi (armé mais pas forcément précontraint). Jusqu’à quand tout cela va-t-il tenir ? Jusqu’à la corrosion des ferrailles qui arment le béton. Quelques décennies.