Les 10 plus gros mensonges en audio

A lire, c’est un bon résumé des affirmations des sites dits « audiophile »!

=> Les 10 plus gros mensonges en audio - Pasbanal

1 J'aime

Forcément il y a des débiles qui tombent dans le panneau, et qui sont convaincus de leurs sciences dites infuses, c’est malheureusement incurable, j’aime bien les technologies anciennes et nouvelles, ont peut même allié les deux qui m’a fois n’est pas déplaisant, l’ampli à tubes je l’aime bien de part son esthétique et peux de watts suffisent à embellire ces petites oreilles, par contre c’est lourd, prend un peut de places, le transistor va très bien aussi, le circuit de conception est miniaturisé, moin lourd et donne autant de satisfaction, par contre en dernier et j’aime beaucoup moins c’est ces amplis qui tiennent dans une main, OK sa marche mais ne tiens pas vraiment dans le temps mais c’est du chinois :relieved:
Christophe

difficile de lutter contre un marché qui vous fait prendre des vessies pour des lanternes
on c’est tous fait avoir un jour ou l’autre quelque en soit le domaine :pensive:

Bonjour ,j’ai deja consulté ces pages et en ai discuté avec beaucoup de gens ,personnellement j’ai deja entendu sur des systèmes très évolués un changement de câble d’alimentation ou le rendu musicale était tout a fait différents ,je ne prêtent pas avoir une oreille en or, je suis comme tout le monde au dessus de 15/16000hz il n’y a plus rien a entendre.Quand on lit bien entre les lignes de cet auteur il dit des vérités mais aussi beaucoup de conneries.peut-être écoute-t-il la musique sur une radio tout en plastique avec enceinte intégrées made in RPC .Car si vous prenez un ampli Mac Intosh a lampes avec des enceintes Altec style VOT et en lecteur Cd un Marantz ex:CD85 avec dac 1541 double couronne cela n’as pas le meme rendu .
Pour finir connaissais vous le dernier né de chez Wurlitzer?

Très intéressé par les « conneries » vous semblez un spécialiste , pouvez vous nous en dire plus ?

Peut-être aussi que l’auteur fume la moquette en écoutant la musique.

Qui peut prétendre avoir l’oreille assez fine pour entendre les fréquences de 15 à 16000Hz ?? , 15Hz sont des infrasons inaudibles.
Dans ma rue j’entend de temps à autre une bagnole 200 mètres avant de passer devant chez moi, avec un boum boum et un conducteur inconscient alors qu’il deviendra appareillé tôt où tard;;

Donc d’apres vous ce genre de cordon secteur à plus de 2000€ apporte une reelle différence:

https://www.audiophonics.fr/fr/cables-secteur/furutech-power-flux-18e-cable-secteur-plaque-rhodium-18m-p-9479.html

Donc d’apres vous ce genre de cordon secteur à plus de 2000€ apporte une reelle différence:

Bah, oui, environ 1998€ par rapport à un câble d’alimentation standard. La différence se voit sur le relevé bancaire.

4 J'aime

Bonjour ,ouah gros débat ,je n’ai jamais dis ça ,qui est assez con pour achetez un câble a 2000€ et dire qu’il va mieux qu’un autre ,pour le prix cette personne se sent OBLIGE de dire qu’il va mieux sinon il a l’air con !!Je n’ai jamais dit que j’entendais les infrasons ?? ni les ultrasons ?? mais que a 15000 ou 16000 Hz c’etait ma limite d’audition.Pour ce qui est du câble testé ce n’était pas un câble envouté ni ensorcelé ni rodé ni ésotérique ni quoique ce soit.

3. Le mensonge anti-digital

Vous l’avez souvent entendu, sous une forme ou une autre. A savoir : le son digital est largement inférieur à l’analogique. Le son numérisé est comme la photographie basique constituée de points dans un journal.
Ce n’est pas moi qui le dit mais ça c’est une connerie pour ma part.J’écoute autant avec des lampes(Circlotron ) et du numérique (Classe D) ou transistors MOSFET(Kaneda)je sais faire la différence,je trouve l’un et l’autre bon mais différent .Après ,chacun a les oreilles qu’il a et il interprète a sa manière le son qu’il entend…

Je pense qu’il y a une ÉNORME confusion entre ce que l’on appel la musicalité et les caractéristiques technique d’un produit.Ce sont deux choses incomparables ! on voudrait comparer un taux de distorsion ou un rapport S/B avec la beauté d’un son ? Un ampli a lampes avec un TDH de 0.5% est parfois plus mélodieux qu’un autre a transistors avec un TDH de 0.0000000000000001%:upside_down_face:

oui bof ! une bonne chaine correctement raccordée avec des câbles de bonne qualité ( et de bon diamètre ) à 2 ou 3 eu le mètre c’est bien suffisant
sinon j’adore et je préfère le vinyle aux CD ! surtout quant il s’agit de maxi 45 …

Bonsoir,
Les audiophiles aux oreilles ultrasoniques deviennent comme tout le monde dès qu’on leur propose un test ABX, qui, le plus souvent les mettent en colère.
J’ai fait des dizaines de ces tests et le résultat a été sans appel, à condition bien sûr
qu’il s’agisse de matériel en bon état, soudures bien faites, impédances respectées.
Pour ce qui est des amplis à lampes, ils se caractérisent par leurs défauts, distorsion, facteur d’amortissement.
Un ampli à lampes qui a moins de 0,2% de distorsion est absolument indiscernable de son homologue a transistors.
Cdt,
Gerard

2 J'aime

Je croirais ces balivernes quand on acceptera de traiter des ensembles en " aveugle ", dans des salles séparées. Jusque là…je rigole ! :face_with_hand_over_mouth:

Joël , Tu as raison , on reste dans le délire idiophilique :upside_down_face:

Bonjour,
Le monde de l’audio vient de faire une avancée décisive avec le numérique.
Pour le professionnel, il y a déjà un bon moment.
Seuls quelques « audiophiles » surtout accros a leur matériel plutôt qu’à la musique résistent encore, mais il faudra qu’ils se contentent des vieux enregistrements sur vinyles, parce que tout ce qui est produit aujourd’hui est numérisé dès la prise de son, et traité au goût du jour, compression, etc…
Le matériel est devenu bien plus performant grâce au numérique, la chaîne de papa a cedé la place à un amplificateur numérique qui récupère la musique sur un réseau, un support USB ou même un simple smartphone.
Exit les platines, lecteurs de disques ou magnétiques, les preamplis, les égaliseurs etc…
Un système complet tient dans la main, avec un rapport signal/bruit supérieur à 100dB et une dynamique époustouflante, il ne chauffe pas, consomme peu et à un rendement bien meilleur.
Le seul maillon qui peut encore évoluer est le final : l’enceinte, toujours équipée de ce haut-parleur électrodynamique qui n’a pas évolué depuis plus d’un siècle.
Alors on peut effectivement trouver une différence entre un vinyle et un enregistrement numérique : le premier émet craquements et bruits d’aiguille, le second est totalement silencieux entre les plages.
On peut trouver également une différence entre un ampli à tubes et un FDA à cent balles, le premier ronfle et devient très chaud, alors que le second reste silencieux et froid.
Et la musique dans tout ça ?
Pas besoin d’avoir une oreille d’or pour avoir constaté que ce qui a changé entre un vinyle et un CD, c’est le mode d’enregistrement, la compression, la prise de son.

Numérisez un vinyle récent et vous obtiendrez le même son que la version galette, bruits en moins.

La plupart des audiophiles « réfractaires » au changement que je connais, sont surtout accrochés a leur matériel, souvent des éléments de sono détournés, le summum de 'audiophile :
Des enceintes d’1 mètre cube genre Altec « voix du théâtre », pavillons multicellulaires, amplificateurs à tubes simple étage, filtrage passif.
Tout cela pour écouter à 80 dB avec un ampli au minimum, qui va délivrer moins d’1W, vu le rendement.
Il faut disposer d’une pièce pour ça, avoir un WAF* compréhensif, et des voisins pas trop près…

  • Woman Acceptance Factor.

Celui qui aime la musique trouvera un morceau bien interprété aussi bon sur un baladeur en vélo que sur une chaîne à 50 000 balles…
Et puis vouloir recréer chez soi l’ambiance d’un concert est illusoire, il suffit d’allumer sa chaîne quand on en revient…

Cdt,
Gérard

3 J'aime

Bonjour,
La plupart des audiophiles ont passé la cinquantaine, quand ce n’est pas dix ans de plus.
Alors pour mettre les pendules à l’heure, voici la courbe de dégradation de l’audition avec l’âge :

Audiogramme%20age

On peut constater qu’à 50 balais, on n’entend plus les mouches péter depuis longtemps, et que dire d’après la soixantaine, où une fréquence de 5kHz, (tout à fait dans la bande audible) sera perçue 300 fois plus faible que si on avait 20 ans…

L’appareil le plus utile en audio c’est finalement celui là…

IMG_1397

cdt,
Gérard

1 J'aime

Audiomètre,_tester_laudition__part_1.pdf (184,0 Ko)
salut
je n’aie pas touta fait les memes valeurs ?

Bonsoir,
Même avec une prothèse auditive, on peut apprécier la musique, depuis deux ans j’en fais l’expérience.
Au début, j’avis peur que ça pourrisse le son, puis avec le temps, j’ai fini par m’habituer, le cerveau s’est calibré et quand j’enlève mes prothèses, je trouve qu’il manque quand même beaucoup de choses.
Le seul inconvénient c’est que les sons forts sont déformés parce que le régulateur de volume baisse brutalement le gain et le son est déformé.
Mais pour écouter la fanfare de la garde républicaine à 10m, pas besoin d’aides auditives…
cdt,
gérard

15625 Hz , c’ est la fréquence de balayage des anciens TVs 625 lignes .

Avec les premiers Tvs en 625 lignes , en 1963 , quand on avait 19 ou 20 ans , on entendait parfaitement le sifflement des premiers transfos THT Quand je disais - ou que mon frère disait - à mes parents que la TV " sifflait ", eux n 'entendaient pas .

La fréquence du 819 lignes , seuls les chiens , notamment , devaient entendre . les autres animaux , j’ ignore :thinking:

bon maintenant , à 75 ans … :frowning_face:

1 J'aime