Les condensateurs à remplacer et ceux a garder

Bjr,
Pris sur un forum Allemand et traduit par Google

Puisqu’on se pose parfois la question de savoir quels condensateurs de vieilles radios devraient sortir et lesquels peuvent rester ici, voici une petite compilation des types les plus courants de radios à tubes.
Elkos jusqu’aux années 60 devrait toujours être vérifié.

image

Les condensateurs sur la photo ci-dessus sont déjà reconnaissables à première vue, ils doivent toujours être remplacés immédiatement.

Les méchants:

image

A: mauvais!
Condensateurs Ero-Teerkondensatoren et Ero 100: Ces condensateurs sont en fait toujours cassés et doivent être remplacés. Surtout avec le composé de rempotage blanc.

A1: mauvais!
Condensateurs de goudron Saba: Type similaire au type Ero A. Ces condensateurs sont en réalité toujours cassés. Surtout plus que l’Ero!

image

B: mauvais!
Le Wima Tropydur ou les bonbons sont toujours cassés. Ceux-ci devraient définitivement sortir!

imageimage

B1 / B2: mauvais!
Types similaires à Wima-Tropydur. B2 est particulièrement répandu à Grundig, et ils devraient toujours être présents. (Photo B1 M. Woodenapple, photo B2 Amiga3000)

imageimage
image

C: mauvais!
La photo montre une sélection de types de condenseurs de goudron courants. Il y en a d’autres, par exemple dans un tube de verre. Le rempotage noir sur le côté est toujours typique. Même les condensateurs de ces types doivent être remplacés.

C1: mauvais!
Les condensateurs goudronnés Elkos sont toujours défectueux et doivent être remplacés!

C2: mauvais!
Ce sont aussi des condensateurs en papier. Boîte en carton et habituellement fermée sur les côtés avec Pertinax. Ces condensateurs doivent également être remplacés. (Photo: « Niko »)

image

D: mauvais!
Condensateurs de goudron de Philips. Ceux-ci sont toujours cassés.

E: mauvais!
Divers condensateurs de bobinage de papier de la production DDR / Eastern Block. Pour ceux-ci, la même chose s’applique que dans C.

image

F: mauvais!
Condensateurs d’enroulement de papier dans la gaine métallique. Aussi, la plupart du temps cassé, devrait être échangé ou vérifié. Principalement trouvé dans les radios Blaupunkt.

Les bons:

image

G: Très bien!
Sikatrop: condenseurs tropicaux des années 50. Ces condensateurs sont scellés hermétiquement et généralement parfaitement. Alors n’échangez pas sans raison.

image

H: très bien!
Condensateurs Philips des années 60. Ces condensateurs sont de très bonne qualité et sont encore utilisés aujourd’hui pour restaurer les anciennes radios. Alors laissez-le dans

image

K: Très bien!
À première vue, confondu avec les condensateurs Eroid, mais beaucoup plus récent. Les condensateurs de la série KT1800 sont souvent neufs et de bonne qualité.

O: toujours sans image

O: très bien!
Erofol II condensateurs. À première vue, confondu avec les condensateurs Eroid. Cependant, ce sont des condensateurs à film plastique, qui sont généralement acceptables.

imageimage

J: Très bien!
Condensateurs en céramique dans une grande variété de conceptions. Rarement jamais cassé. Ne remplacez jamais ces condensateurs sans raison impérieuse, car ils se trouvent souvent dans des pièces déterminant la fréquence!

L: très bien!
Styroflex. La meilleure chose qui puisse arriver à une radio à tubes en production. Ces condensateurs sont de moindre qualité et ne sont jamais cassés. Ne remplacez jamais ces condensateurs sans raison impérieuse, car ils se trouvent souvent dans des pièces déterminant la fréquence!

cas: Borderline

imageimage

I / I1: Vérifiez!
Condensateurs Durolit ou Eroid des années 60. Avec ces condensateurs, le processus de vieillissement commence si lentement. Ne l’utilisez pas en remplacement, intégré à des appareils que vous pouvez généralement laisser. En cas de doute. (I2 photo Amiga3000)

image

C3: Vérifiez!
Condensateurs en papier de ACE. Ceux-ci devraient être vérifiés, souvent mauvais, mais pas toujours.

image

M: Vérifiez!
Céramique rouge C de la production de l’URSS, « drapeaux ouvriers ». Ont souvent des shorts et doivent être testés en cas de suspicion. Soyez prudent lorsque vous soudez, casser vite! (Photo HolgerHa)

image

N: Vérifiez!
Frako-Elkos blanc « bonhommes de neige ». Souvent cassé! (Photo HolgerHa)

La série continuera à fonctionner! Tous les types ne peuvent pas être montrés ici. Ce qui est décrit ici s’applique en principe également pour des types identiques d’autres fabricants.

Vous savez maintenant ce qui vous reste à faire!
cdt
domi

1 J'aime

Bp,jour,

j’ajouterais , dans « cas: Borderline »

  • tous les condensateurs tantale goutte , non cités ici, et bien reconaissable a leur forme de goutte , soit avec des aneaux de couleur, soit un marquage en clair …

Ils ont de fortes propention a se mettre en court-jus, ou a éclater

sloup

Patrick, vous oubliez les Sic-Safco à bouts rouge et vert… :wink:

D’accord pour les tantale, me souviens d’un souci avec un ampli de sono Cerwin-Vega qui se mettait en sécurité aléatoirement… C’était un de ces tantales (dans le circuit de sécurité lui même) qui foirait par moments, aléatoirement !
On trouve nombre de ces tantale, curieusement utilisés en liaisons audio, dans certains appareils hi-fi de Yamaha.

Bonjour,
Je plussoie pour les tantales « goutte ».
J’en ai conservé un pour l’exemple, bon au capacimètre et au testeur de composants, mais se met en court-circuit quand la tension dépasse une dizaine de Volts…
Il mettait en panne un four à induction de 750kW, je l’ai remplacé par un céramique SMD.
Les condensateurs électrochimiques et tantale sont la cause de plus de la moitié des pannes dans les alimentations à découpage et l’électronique industrielle.
Compte tenu de leur faible prix, le remplacement systématique est une bonne option sur du matériel sensible.

cdt,
gérard

bjr,
j’ai pris cet article sur un forum Allemand dédié à la TSF, il est certains que dans les composants « plus modernes » il y a aussi des bêtes noires dont les fameux « sic-safco » verts et rouges et ces petits tantales.
On se rends compte aussi que les condos chimiques modernes (la plupart chinois) ne valent pas grand chose!

Bonjour,

j’ai pas mal de condensateurs "modernes"WIMA que j’achetés récemment.Je pensais que c’était de la production asiatique mais je m’aperçois qu’en fait c’est une ancienne marque allemande.

Merci pour toutes ces intéressantes informations.

Patrick.

+1
Les condensateurs Tantale, surtout utilisés dans des produits professionnels, qui avaient une bonne réputation de fiabilité jusque dans les années 90 s’avèrent mal vieillir et finissent presque toujours en court-circuit, contrairement aux électrolytiques « ordinaires » qui sèchent sans court-circuit, ce qui est beaucoup moins dangereux pour la partie amont …

La chasse aux condensateurs est ouverte :grin:

Bonjour,

oui, les tantales , bien que parfois présents dans certains TV ou certains amplis, étaient surtout utilisé dans du matériel pro et industriel, ils avaient bonne réputation …au début …jusqu’a ce qu’on s’apercoive qu’il vieillissent mal et se mette en court-jus ! ( pour ma part, je les ai surtout rencontrés sur des automatismes de lignes de productions, des tours et fraiseuses a commande numérique, ou tables d’oxydécoupage …)

Pour les chimiques Sic safco avec les bouts rouges et verts …

condo%20minisic%20bouts%20rouge%20vert

c’étais tout l’inverse, on les trouvais surtout sur des produits typyquements grand public des années 1960 à 70 (typiquement tout ce qui est postes à transistors, électrophones, amplis hifi d’entrée de gamme, modulateurs de lumières et autres produits « cheap » du temps des premières boum …)

Les électrochimiques « novea » de la même époque , sous gaine plastique turquoise , étaient , eux aussi, très employé sur les produits électroniques grand public et tout aussi mauvais…

toujours a propos de condensateurs mauvais, et pourtant très utilisé en électronique pro et industrielle : les condensateurs blocs translucides Rifa série PME

condo%20rifa%20pme%20defect

Tres courants dans les variateurs de fréquence pour moteurs asynchrone , ou brushless, qu’on trouvent dans bon nombre de machines-outils, ils éclatent ou prenne feu avec l’age !

Sloup

bonjour,

un petit rajout : si un condensateur seul chauffe il est a remplacer avant que la catastrophe arrive…surtout valable pour les condensateurs chimiques et les vieux goudrons.

pour les goudrons : si de l’humidité est présent sur le verre en interne…a remplacer.

les chimiques rouge cylindriques Micro (et Sic) sont tous foireux la plupart du temps…si l’appareil as déjà fonctionné il gonfle et se mets en CC en détruisant la lampe redresseuse. (du vécu)

si quelqu’un veut une photo du chimique rouge Micro prêt a faire feu…qu’il me fasse signe :grin:

Il peut en même temps détruire le transfo d’alimentation (du vécu aussi).

1 J'aime

Bonjour
De tous ceux parmi nous qui ont eu une longue expérience en SAV, beaucoup de chimiques mis en parallèle avec les originaux sec, qu’on trouve encore, pour une rapidité de dépannage avec le risque voulu pour une autre intervention, intervention très courante à l’époque où il y avait beaucoup de dépanneurs bricoleurs .
J’ai pour habitude de virer tous les sous verre/brai y compris ceux qui ne sont pas soumis aux différences de potentiel, leurs valeurs ont très souvent bougées même si les fuites sont minimes et les nouveaux plus petits et plus fiables permettent de refaire des câblages plus propres, un travail qui n’est pas souvent pris en compte ? .
Cdt

Roger

Bonjour,

a propos des condo, une autre sorte, très répandue, et pas encore mentionné ici: les condensateurs « drapeau » ou « tropical fish » avec leur marquage par bandes de couleurs , qui les rendent souvent fort jolis …

cond-drapeau

Ces condensateurs, fabriqué par Philips, ou Mullard, étaient très répandus dans les années 1970-80 , ce sont des condensateurs au mylar, de bonne qualité, mais méritant quelques commentaires …

Ces condensateurs ont a peu près les même qualités que les condensateurs « moutarde » Philips (désigné par « H » au début de ce topics) et vieillissent très bien, mais attention :
-Ils sont assez fragiles au niveau de leur connexions (soumises a des tiraillements, des chocs, ou vibrations, celles ci peuvent se détacher et le condo est fichu … ou , plus vicieux, se décoller légèrement , on constate alors que le condo est fendu, et a changé de valeur , toujours en diminution (condensateurs a manier avec précautions, et dont il faut vérifier l’intégrité si ils ont été soumis ades chocs ou vibrations, notamment sur machine-outil ! )
-ils peuvent être altéré par de mauvaises conditions atmosphériques (ne concerne guère les applications courantes type radio-TV-hifi habituellement rencontrés ici …Mais il faut se méfier de condensateurs « drapeau » d’équipements ayant été utilisé pour des usages tel que matériel de T.P, matériel agricole, manèges forains, sonos de plein air de festivaliers …)

Donc, si ils s’agit de condos « drapeau » sur des postes radio, TV, amplis, ou autre matériels électroniques domestiques, et que ce matériel est resté a l’abri dans une maison :
-pas d’inquiétude particulère a avoir …
…Mais si il s’agit de condos équipant du matériel industriel , ou du matériel de plein air, ou ayant été exposé a de mauvaises conditions :
-a vérifier physiquement (pas de fentes, de coups) et au capacimètre (valeur conforme et sans fuites)

C’est pourtant simple :

  • Il faut remplacer les mauvais et garder les bons !
    Quelques appareils de mesure et on teste…

Bonjour

oui, c’est pas faux, mais pas suffisant …
Certains condos ont des tares congénitales ou sont d’une fabrication tellement médiocre que , même si ils sont encore bons aux tests au capacimètre, ils peuvent ne plus être bons pour le service en conditions réelles ! ou peuvent ne pas tenir, ne pas durer !

Dans ce cas là, et surtout si l’appareil est a usage industriel (par exemple, une machine-outil de production devant tourner tous les jours 8 h par jour , sans interrompre la production suite a avarie … ) ou a usage domestique régulier et durable (par exemple, un poste ou une chaine hifi utilisé quotidiennement , pendant plusieurs heures , dans son salon ou sa cuisine …) ou encore si il s’agit d’un usage ponctuel, mais avec obligation de résultat sans faille, et pour ne pas compromettre un événement unique (par exemple , un appareil utilisé lors d’un mariage …)
Il y a intérêt à a ce que ce soit fiable, et il vaut mieux changer tous les condos douteux , même faisant encore la bonne valeur, par prophylaxie !

bjr,
j’ai toujours remplacé TOUS les condensateurs susceptibles de causer un problème!
Je sais bien que ce n’est pas l’avis de tout le monde mais à mes yeux c’est la seule solution pour que le poste reparte sur des bases saines, évitant ainsi comportement bizarre et pannes intermittentes…ou destructrices!
Tout cela avait été résumé ici:
http://www.radioman33.com/pages/mes-depannages/remplacer-les-condensateurs-pour-les-debutants.html
cdt
domi

bonsoir,

On se rejoint tous en disant que chaque condensateur à une fonction bien précise et selon sa fonction son choix de qualité et primordial . Pour autant malgré tout de vilaines surprises apparues sur le nombre et type de nombreux condensateurs ont bien créé des soucis aux techniciens et des sous aux constructeurs .Changer tous les capas n’est pas forcément systématiques comme les antibiotiques mais surement l’expérience des mauvaises surprises que ce soit dans l’industrie où le grand public implique à se méfier le mot savant de @slouptoouut bien choisi pour la circonstance prophylaxie soigner mais aussi prévenir

par exemple virer un papier goudron qui à plus de 60 ans c’est soigné et le remplacé par un condensateur aux caractéristiques adaptées voir mieux suivant l’expérience pour le même type d’usage c’est prévenir

Bonjour,

et j’ajouterai que, outre le vif conseil de remplacer systématiquement des condos douteux par d’autre, du bon modèle, et de bonne qualité, il y a des circonstances ou ça a plus d’importance que d’autres, et pas forcément là ou on le pense !

Prenons par exemple particulier, et pourtant tout a fait plausible , mais dont on parle fort peu ici … Le cas d’un mariage !
Ce mariage est , par exemple, sonorisé par un amplificateur d’occasion restauré unpeu a la hate , voyons maintenant ce qui peux arriver suite la défaillance d’un condensateur de découplage secteur entre primaire du transfo d’alimentation et châssis de l’ampli …

Le condensateur defectueux cree une fuite …Mais en étant pas forcément en court-circuit , un défaut phase-condo-chassis-conducteur de protection-terre apparait mais on est en présence d’un défaut larvé …Au début ça marche quand même (d’autant qu’un tel condensateur n’a quasiment aucune influence sur le fonctionnement normal !) mais le condo chauffe, le défaut s’accentue , et quand le seuil de déclenchement du disjoncteur est atteint le différentiel de la salle des fête « tombe » …Ceci en plein milieu de la fête qui bat son plein !

La, tout le monde est plongé dans le noir, et si on ne se doute pas de l’origine du défaut tout de suite on peux réarmer en vain le disjoncteur … On peux chercher longtemps, surtout si il n’est pas franc … et pendant ce temps là on a gaché un événement qu’on ne fait qu’une fois dans sa vie

Ce n’est pas uniquement parce qu’ils sont rouges qu’on les surnomme « pétards » !

Bonjour,

Ca c’est un grand classique!

Les gros "pétards " rouges de marque « micro » ou « SIC » sous étui en carton qu’on trouve dans la plupart des électrophones valoches ! ils explosent très souvent !
(mais, comme ce sont des chimiques, et qu’ils sont bien visibles, on s’en méfie davantage que du condo de découplage secteur …)