Magnéto à fil, transformation, l'électronique


#1

L’électronique générale du SAMAS revisité.
Première chose, comme il a été conçu à l’époque des lampes, il faut savoir que les têtes reçoivent plus de 100V crête à crête, il va falloir faire avec.
La partie enregistrement: entrées audio, j’ai rajouté une entrée “ligne” pour y brancher toute source audio actuelle. Un mixage avec l’entré micro préamplifiée suivi d’un réglage “level” et d’un vu-mètre à led, ce qui manquait à la version d’origine. Ensuite la superposition du 60KHz de bias issu de l’oscillateur d’éffacement pour terminer par un générateur de courant associé à un transformateur élévateur pour magnétiser la tête d’enregistrement et parrallèlement l’oscillateur de “bias” sur la tête d’effacement par l’intermédiaire d’un autre transformateur. En mode “lecture”, la même tête “enregistrement/lecture” est préamplifiée pour arriver sur le potentiomètre de volume et la sortie “audio”, ça me parait un plus de pouvoir le brancher sur un ampli externe vu que le petit HP ne peut sortir un son très correct. 4 commutateurs analogiques assurent les différentes connections et déconnections des amplis (9 AOP au total) selon les modes de fonctionnement.
Par manque de place, j’ai dû mettre des bouts de circuits là où j’ai pu. Le bargraph “level” collé sur la tôle par le LM3915, le TDA2030 refroidi aussi par la tôle, la carte principale est déjà bien pleine. Puis les connecteurs “micro”, audio input en jack 3,5, la sortie audio en Cinch. Bref, peu de place sur ce portable de l’époque, mais bon, ça rentre.
Au passage, 2 interviews de l’époque que j’ai récupéré sur le fil
https://drive.google.com/open?id=0B3Q398PannSCTHU0NTNnMkR0dzA



#2

Il est enfin terminé après des semaines de travail. C’était un gros boulot que je ne recommande à personne mais j’ai au moins la satisfaction d’avoir reconstruit un magnéto à fil avec différentes technologies (logique, analogique, découpage, bobines HF…) mais j’ai maintenant un magnéto à fil tout à fait utilisable en 230v avec entrée audio (pour brancher un lecteur CD, un ordi, une tablette, un MP3…), une sortie audio pour brancher un ampli externe ou numériser un fil.


#3

Bonjour
Chapeaux bas … Mais avez vous un schéma de l’ensemble ???
Cordialement


#4

bien sûr G-G, si d’autres ont le courage de se lancer dans cette aventure mais il faut se bobiner des transfo HF
cmde électro-aimant.pdf (31,1 Ko)
Samas_CI définitif.pdf (84,5 Ko)


#5

Chouette je vais me lancer


#6

Tu as aussi un SAMAS? G-G?
L’idéal, c’est d’avoir deux magnétos couplés côte à côte avec un seul fil pour faire les réglages, avec une tête qui enregistre et une autre pour lire en même temps. C’est fastidieux de faire un réglage, de rembobiner, d’écouter, de rembobiner encore pour faire un nouveau réglage.


#7

Hélas … non !!!


#8

Je préfère celui la Rétro-forum, le forum de Radiofil, les amateurs de TSF • Afficher le sujet - restauration magneto a fil


#9

ah oui, en effet, sympa le concept de cartouche à fil, Philips n’a rien inventé avec sa K7, le câblage est plus aéré mais la tête ressemble comme une soeur à celle d’un SAMAS. J’imagine qu’à l’époque il ne devait pas y avoir 40 fabricants de têtes