Maurice Guilbert Constructeur

Hallo,
J’ai acheté un récepteur avec 6 lampes et un panneau “Maurice Guilbert Constructeur”. Nulle part je ne peux pas trouver les moindres détails de ce récepteur ou du constructeur Maurice Guilbert. Cet appareil a besoin d’un haut-parleur extern. On ne peut que reconnaître la destination de 3 lampes: Philips A415,B406, B405. Les destinations des 3 autre lampes ne sont pas lisible. J’ai seulement trouvé une description de l’appareil sous
doctsf.com/grandlivre/fiche.php?ref=21928&ori=fu
et chez Radiomuseum une description exacte du récepteur, que j’ai acheté
radiomuseum.org/r/guilbert_6_lampes.html
Si quelqu’un connaît ce constructeur ou le récepteur, je vous saurais gré de bien vouloir me donner une information. Naturellement ca me manque aussi d’une schéma et de la destination des 3 lampes inconnues.
Merci
Hartmut Höpken
phpphpphp

Bonsoir,

C’est un récepteur superhétérodyne batterie classique des années 1927-1929, le schéma type est toujours le même, voir sur le site de JC Jardine une bonne description : tsf.pagesperso-orange.fr/tsf/sh_sch1.htm

Pour le jeu de lampes en Philips cela donne : A441N (bigrille changement de fréquence, culot avec 5 broches plus écartées), A410N ou A409 (étages ampli moyenne fréquence), A415 (détection), B405 ou B406 (amplificateur BF)
Pour une équivalence avec les types des autres fabricants regardez ici : tsf-radio.org/pg.php?p=6#taEquiv

Votre poste est équipé de bobinages Gamma, oscillateur, tesla et transfo MF accordés sur 55 kHz.

Pour le faire fonctionner, il faut tout d’abord vous assurer que toutes les lampes sont ok, au moins du point de vue du filament (chauffage direct), puis il faut contrôler la continuité des différents bobinages, oscillateur, transfos MF et BF.

Si tout est ok, il vous suffit de trouver un cadre d’époque, un HP électromagnétique à autre impédance et alimenter le poste avec les diverses tensions continues requises : 4 volts pour les filaments, 40 volts pour la bigrille, 80 volts pour les autres étages, sans oublier une pile de 4,5 volts pour la polarisation des étages BF équipes des B406 (ou 405)

Vous pouvez aussi consulter les diverses restauration de postes batterie ici : cfp-radio.com/restaurations/ … tions.html

Bonsoir,
votre explication est parfaite. Je suis très heureux de votre réponse qui m’aide beaucoup. Merci beaucoup. Malheureusement je ne suis pas chez moi maintenant pour expérimenter vos conseilles immédiatement. Mais si je suis retour la semaine prochaine, je le vais faire tout de suite.
Est-ce que j’ai compris correct, que j’ai besoin d’un haut-parleur à haute impédance?
Savez vous quelques choses de plus de ce fameux Constructeur Maurice Guilbert? A-t-il fabriqué aussi d’autres appareilles? Où était située sa fabrique? Y-a-t-il une histoire de sa fabrique? Le vendeur m’a écrit que sa famille demeurait près de Lyon, quand on avait acheté le récepteur. Il ne savait pas d’additionel.
À bientôt
Hartmut Höpken

Bonsoir,

Oui soit un haut-parleur à pavillon ou col de cygne, soit un haut-parleur électromagnétique appelé aussi “diffuseur” dans les années 1927-30, voir les différents modèles et explication sur le site de JC Jardine également : tsf.pagesperso-orange.fr/tsf/hp.htm

Il y avait dans toute la France une foule de petits constructeurs artisanaux dans la deuxième partie des années vingt, qui assemblait des appareils avec les pièces et les schémas proposées par les fabricants de bobinages, certains ont subsisté dans les années trente lors du passage aux postes secteur, d’autres sont devenus de simples revendeurs de grandes marques.
Il est donc très difficile en dehors de renseignements et témoignages trouvés localement de retraçer l’activité de ces petits constructeurs.

Bonjour,
Merci beaucoup pour toute la peine que vous vous êtes donnée.
Cordialement
Hartmut Höpken