Moi pas comprendre ! le morse

Vous pouvez leur souhaiter en morse une bonne fête de Ste Catherine elles vous répondront

ma question

comment fonctionne le manipulateurs les contacts contact droite et gauche ???

Une réponse parmi d’autres :


En gros, ces manipulateurs électroniques qu’on voit sur la vidéo génèrent d’un coté des traits, de l’autre des points parfaitement calibrés et espacés
Le Vibroplex est lui mécanique et génère d’un coté un trait et de l’autre une salve de points.
Mais je ne suis pas un expert de la télégraphie (d’où l’indicatif F1)

Si, et seulement si la personne manipule correctement!
Le résultat n’est pas toujours compréhensible, et certains opérateurs se demandent pourquoi personne ne leur répond!

1 J'aime

oui, un opérateur bien entrainé pouvais transmettre assez vite!
regardez cette vidéo entre 1"24 et 1"50:


Vidéo filmée en 1994 lors de l’inauguration de l’hotel des thermes à DAX :
durant un weekend les radioamateurs du 40 et du 64 avaient fait une présentation de leurs activités et j’avais tourné cette vidéo souvenir! (vidéo8 repiqué plus tard en numérique)
1 J'aime

Cela me rajeunit de 53 ans, à l’époque où j’apprenais le Morse le soir avec un déjà vieux professeur, radioamateur émérite (F9IA) .
Nous étions plusieurs élèves, on apprenait par groupe de 3 ou 4 lettres, chiffres et signes , AUV4, NDB6 , EISH5, TMOCH, etc…
L’objectif était de se mettre dans l’oreille chaque lettre et nombre …
C’était quand même un peu galère…
cdt,
gérard

1 J'aime

Je me souviens qu’aux « 3 jours » (en 1982), il y avait des tests qui duraient des heures et le dernier exercice était un test de morse assez compliqué d’ailleurs ! Si on le réussissait on accédait aux EOR !
Les plus jeunes doivent se demander ce que c’était que les « 3 jours » :wink:
(Et c’était pas les 3 jours des Galeries Lafayette !)

1 J'aime

J’ai dû le rater, ce test d’otarie… :sleepy:

1 J'aime

J’ai fait mes 3 jours à Limoges en 70, je n’ai pas eu de test en Morse, dommage…
cdt,
Gérard

bonsoir,

ah ces fameux trois jours en fait pour moi se fut 1j 1/2 car réformé mais sous officier de réserve a rien n’y comprendre mais bon

je garde un souvenir aussi trés amusant car au test morse
un examinateur aprés le premier test
"bon ceux qui n’ont pas su suivre peuvent sortir

un vrai nuage de mouches il restait plus que 5 gars dans la salle sur les 180 :grinning:

1 J'aime

bonsoir ,

merci pour votre réponse claire et net et aussi F6FCO pour son agréable site et beau spécimens de manipulateurs

et en allant plus loin j’ai vu sa réalisation d’une belle litiére pour son chat( le décor borgne fraisé)

bon il pourra nous faire des belles ébénisteries pour nos tsf ( le décor borgne fraisé a ajouré pour le hp :grinning:

Oui effectivement les 3 jours duraient 2 jours, et ça choquait personne !
En même temps on était bien content de se barrer plus tôt !

Bonjour
Un site a voir : http://www.uft.net/
Pour les fameux trois jours , on ne m’a pas proposé les EOR bien que titulaire d’un certificat d’operateur radiotélégraphiste en bonne et due forme !

Moi non plus!
Juste une année dans des réseaux militaires, avec du matériel d’émission très varié, et quelques centaines d’heures avec un manip sur la cuisse droite!..

J’ai retrouvé ça dans mes vieux 78 T il y a 10 ou 12 leçons avec rien d’autre que du morse . Mais les disques sont très beaux !

3 J'aime

J’ai fait un an à Spire (FFA) comme radio transmetteur Morse avec les réseaux militaires. certains d’entre nous arrivaient à maniper à la vitesse de 1200 groupes de 5 lettres à l’heure

J’étais en 48 à Neustadt FFA Ma vitesse était entre 600et 800 et même 1000 en double contact suivant ma forme; mais je ne le faisait qu’en démo car en réel en lecture je n’était bon que jusqu’à 600. donc si j’envoyait a 800 j’avais du 900 en retour et là c’était la cata.
Mon Margi DL5BK était toujours au dessus de 1200 en A/R

Une chose aussi à préciser c’est que nous avons tous une «  » une manip" propre comme en écriture.

Je passais mon temps a faire des liaison avec la station de mon Margi BC312 en écoute et émetteur maison .quand j’envoyais un appel les habitués du 20 m me reconnaissais de suite.

1 J'aime

Ben moi j’ai galéré pour arriver péniblement à 12 mots/minute en 1995, ce qui m’a valu le titre glorieux de F5 :grin:
Et inutile de dire que je n’ai jamais fait un QSO en Morse par la suite et que ce n’est pas demain la veille que je m’y mette. Un micro, c’est quand même plus pratique !

J’ai déjà lu des écrits de 14-18 où les télégraphistes reconnaissaient la personne avec qui ils conversaient en morse rien que par leur façon de manipuler.

Bonsoir,
Comme en 40-44, les radiographistes de la Résistance, étaient ainsi reconnus par leurs correspondant(e)s des centres de commandement anglais.
DG

1 J'aime