Montage bizarre

Bonjour à tous ceux qui sont au frais et aux autres
Je suis en train de réparer un curieux poste : ECH3, ECF1, EBL1, 1883.
Poste dont j’ai dû refaire le câblage. Mais des petites mains étaient passées avant : transfo de sortie de 5000ohms au lieu des 7000, branchement folklo sur l’excitation…
J’ai un doute : à quoi pourrit servir le branchement de la plaque de la triode de la ECF1 sur la plaque de la penthode EBL1 via une résistance de 540K en série avec un condo de’ 0.1mF???
Ah les petites mains !!!

Bonjour
La résistance entre les deux plaques est tout simplement une contre-réaction , c’est un montage très classique , les « petites mains « savaient ce qu’elles faisaient !
Remplacer un transfo de sortie de 5000 Ohms au lieu de 7000 n’a aucune conséquence pratique

Merci
Vos confirmez ce que je pensais être une contreréaction.
On peut donc remplacer n’importe quel transfo de sortie par n’importe quel transfo ?
Sans perte de puissance sonore ?

faut pas pousser mais entre 5000 et 7000 pas grande difference
par contre 2500 a la place de 7000 la on y laissera quelques plumes

bonjour,

et suite à une erreur de montage un jour de grande fatigue, j’ai oublié le transfo de sortie et branché directement un HP de 8 ohms entre la plaque de la EL84 et la HT…

ce n’est qu’en me demandant pourquoi le niveau sonore était un peu faible, que j’ai compris… et la composante continue étant relativement faible, pas de dommage pour le HP! donc, comme dit Radiolo, ce ne sont pas des valeurs critiques, si on reste raisonnable, bien sur!

A tien donc ….jamais essayé ce truc la……

Bonjour.
Ce qui importe le plus c’est le rapport de transformation K entre le primaire et le secondaire du transfo BF.
Par exemple avec un rapport K de 25.
Si l’on met un HP de 4 ohms l’entrée sera vu comme une impédance de 2500 ohms.
Si l’on met un HP de 8 ohms l’entrée sera vu comme une impédance de 5000 ohms.

ne pas oublier en ce cas que plus on augmente l’impedande du HP pour augmenter l’impedance primaire plus la puissance transmissible par le transfo baisse
augmentation de l’impedance du HP passer de 4 ohms a 8 ohms pour le meme Pout par exemple 4W
P = U² / R donc U = rac( P * R)
4 W sous 4 ohms U =4V
4W sous 8 ohms U = 5.6 V
comme ces petits transfos de BCL sont proches de la saturation la aussi il ne faut pas trop pousser

ne jamais oublier qu’en electronique ce que l’on gane d’un cote on le pert de l’autre

Bien sur que vous perdrez de la puissance de sortie !

Mais dans votre cas, rien n’indique l’impédance de charge du transfo de sortie, elle dépend comment est montée la EBL1.
Si la tension plaque est 250V, l’impédance peut être 5000 ou 7000 ohms suivant la polarisation de la finale.

Si la HT est de 110V, l’impédance sera autour de 2500 ohms…

Il faut savoir lire les caractéristique des tubes.

Merci à tous
bon, alors quand je lis sur un transfo : 7000 ohms, c’est bien fonction de la sortie au secondaire ( en gnl 2 ohms)?

oui c’est bien fonction de l’impedance raccordée au secondaire
un transformateur n’a pas d’impedance qui lui soit propre il ne fait que transformer comme son nom l’indique ce qu’il voit au secondaire.
il vous a été donne dans les posts précédents toutes les information et calculs
a part que pascal n’a pas precise dans son exemple qu’il faut multiplier l’impedance vue en sortie par le carre du rapport de transformation

Bien sur
Mais si l’impédance du secondaire n’est pas indiquée , cela n’a aucun sens
L’impédance optimale de sortie d’une penthode peut varier du simple au double selon qu’on privilégie la puissance ou la distorsion ainsi que la tension et le courant plaque
De plus lors de l’application d’une contre-réaction tout change
A voir : http://www.extra.research.philips.com/hera/people/aarts/_Philips%20Bound%20Archive/PTechReview/PTechReview-05-1940-189.pdf

1 J'aime

Exactement !

Merci à tous
Ca c’est un forum d’entr’aide!

sur les transfos de sortie que j’ai, l’impédance du secondaire n’est jamais indiquée. Seule figure l’impédance du primaire.
J’ai fait un petit engin, pris dans le livre vendu par Radiofil. Il permet de savoir facilement, en injectant à l’entrée une tension à 400Hz. On tourne le potard, et lorsque on atteint la moitié de la tension initiale, c’est la valeur de l’impédance.
Si bien qu’on peu peut utiliser des 2.5 Ohms, des 4, des… et cela fonctionne.

Ce montage a été décrit en 1947 par W. Sorokine dans les “Bases du Dépannage Radio” en 2 tomes que je vous conseille de lire…

Bonsoir

J’aimerais bien savoir quel est le meilleur : je dispose de l’ouvrage de L Chrétien, l’Art du dépannage radio celui d’Eurelec, le livre de Radiofil, un livre de Sorokine, qui passe en revue toutes les pannées rencontrées (???)
Je m’en fous de savoir de qui est la paternité de tel ou tel montage, d’autant plus que tout le monde le connait, et certains le méprisent. Ce qui m’importe c’est l’efficacité.
Je ne suis pas sorti du sérail assez fermé (-???) des dépanneurs de Radio, TV, mais m’intéresse depuis mes 15 ans (75 pour l’heure), j’ai potassé les livres de Raffin, Berché et qques autres.
et j’ai tjrs la passion et me retrouve ici avec des passionnés.

la mesure que vous décrivez est un grand classique des mesures électriques, sa paternite doit remonter bien avant Sorokine , L Chretien et Bercher sans doute a l’epoque des concepteurs des ponts de mesure Wheastone, Saulty, Maxwell et tous les autre.
tous ces concepteurs on cherche des moyens de mesurer R, L ,C et les rapports de transformation et les taux de couplage (inductance mutuelle) en n’utilisant que des résistances , inductances et capacités a l’exclusion de tout voltmetre qui a l’epoques était peu precis

elle peut se pratiquer sans appareil de mesure precis on a juste besoin d’un generateur BF , d’une boite de resistance et d’un voltmetre dont precision est sans importance; seule compte la precision de la boite de resistance