Nos/Vos collections

Je n’ose imaginer ! :wink:
DG

Bonjour,

et , dites, a propos de qualificatif pour collectionneurs en « iste » ou en « phile », y a t’il un qualificatif avec l’un de ces suffixes pour désigner un personne (tel l’auteur de ces lignes ) qui collectionne de vieilles lampes d’éclairage domestique ou industriel ?

(En parlant non pas de « luminaires », mais bien de ce que le quidam appelle des « ampoules » …)

sloup

En lisant vos propos je viens d’avoir l’idée (seulement maintenant) de mettre sur mon site les postes de ma collection !

1 J'aime

Peut-être lampiste ?.. :thinking: :stuck_out_tongue_winking_eye:

Un forum que vous connaissez, certainement !


DG

Bonjour,

Lampiste : ce mot est « déjà pris » au sujet des lampes bien plus anciennes , non électrique (a huile, au pétrole …)

Lampophile : c’est un néologisme crée de toute pièces , et n’existant dans aucun dictionnaire

Par ailleurs :

Cet ancien forum sur les LED et les lampes d’éclairage semble « vérolé » (il provoque des alertes de l’antivirus …)

sloup

@slouptoouut
Oui, c’est un ampoulslouptoouutophile

1 J'aime

La collection est toujours plurielle !

Dans une collection. Mais parce qu’ils n’intéressent que vous-même !

Ils ne sont dans aucun catalogue, ils n’ont pas d’existence reconnue internationalement par les instances officielles. Ce sont des bricolages, des pièces uniques, cela n’a aucun intérêt pour un collectionneur. Un collectionneur ne s’intéressera qu’à des pièces reconnues, répertoriées, cataloguées, internationalement. C’est vrai pour les voitures, c’est vrai pour les timbres poste, c’est vrai pour tout objet collectionnable, pourquoi cela serait-il différent pour les radios ?

Honnêtement, une collection de radios, c’est comme un musée privé. Pensez vous que des réalisations amateurs auraient un intérêt dans un vrai musée de la radio ?

Bon, ben tant pis, nous n’avons pas la même vision des choses, mais c’est pas grave.

Qui a jamais dit le contraire ? J’aurais dit ça moi ? Sûrement pas ! De quoi parlions nous ? Des réalisations amateur il me semble.

Bonne soirée à tous.

:smile: :hugs: :relaxed:

La maladie des collectionneurs de radio se soigne par la radiothérapie…

2 J'aime

Bonjour dakota_du_sud
J’aurais appris quelque chose, et je t’en remercie: je ne suis donc pas un collectionneur, alors je vais donc demander à mes amis de changer leur vocabulaire. (Mais qu’ils continuent à m’apporter des vieux Tektros en panne…)

J’ai un nombre important d’appareils de mesure (+++) des scopes, des génés, un peu de radio aussi, ce qui m’intéresse, c’est de comprendre leur histoire et leur fonctionnement, les remettre en état afin qu’ils soient utilisables comme ils l’étaient à l’origine.

Mes croyances:
Un appareil bien pensé et bien réalisé, même s’il n’a pas de pédigré prestigieux m’intéresse plus qu’une réalisation mal faite d’une marque connue.

La possession pour aligner dans un musée, ce n’est pas ce qui me motive.
Montrer ce que j’ai remis en état, à d’autres passionnés et échanger avec eux me permets d’en apprendre un peu plus.

Ce qui me plait: Le dépannage et la réparation, se creuser le tête, chercher des infos, refabriquer le morceau manquant, réobtenir un fonctionnement comme à l’origine et avoir au final un appareil fonctionnel, parfaitement propre, calibré et utilisable.
Qu’il soit marqué avec des traces de son histoire fait aussi partie de son histoire.

Ce ne sont jamais des investissements, car je n’espère pas en tirer le moindre profit, en plus cela me coute souvent beaucoup plus cher que cela ne vaut. Mais bon, cela fait travailler mes neurones et j’y prends plaisir.
Si je ne suis pas un collectionneur, je suis plutôt un passionné, qui collecte et rassemble, avec l’idée naïve de préserver des objets bien réalisés, bien pensés et un savoir technique qui disparait jour après jour.

Les loisirs, ce n’est pas fait pour gagner de l’argent, mais juste pour en dépenser un peu (ou beaucoup) selon le niveau de folie que l’on a.
Cela ne sert strictement à rien, mais faut-il aller voir un psy pour me soigner?

6 J'aime

Bonjour, à tous,
Pas besoin de psy, Guy, sinon, ils seraient encore plus débordés, surtout en ces périodes si difficiles !
La chine et la restauration, de vielles radios ou d’autre choses, sont des passe-temps sains qui peuvent, certes, devenir passionnel mais rien de grave tant que ça ne tourne pas à l’obsession et que les achats ne sont pas compulsifs !
Quant à la définition du collectionneur, comme je l’ai écrit précédemment, rien n’est figé, tout est relatif car où donc se trouve la vérité ? Quelle encyclopédie dicte ce qui est collectionnable ? Certes, les catalogues des marques quant ils existent, voire le GL, peuvent servir de références mais quid quant ils n’existent pas ?
La notoriété est, aussi, affaire de mode et donc de gros sous, comme pour tout ce qui concerne l’art marchand !
Alors, n’ayant pas pour objectif de faire des affaires, à la revente hypothétique, je continue, très « égoïstement », de chiner, de restaurer et d’exposer les esthétiques qui me plaisent ou pour l’histoire des très très anciens !
Chacun ses passions et ses aspirations !
DG

Voir ici : Nouvelle page 26
Celui là n’a pas de pédigrée : Le constructeur est identifié mais inconnu. L’appareil est probablement unique et rien ne permet d’affirmer que son auteur ai jamais fabriqué d’autres radios « à titre professionnel ».
Pourtant c’est à mes yeux l’un des meilleurs achats…je ne dois pas être un « vrai » collectionneur.

2 J'aime

Tiens, je vais t’envoyer mes petits montages sur contreplaqué et barres à cosses, de mes premiers temps de bidouillage de la radio, j’espère qu’ils auront une belle place dans ta collection :smile:

Non, non, ne me remercie pas, ça me fait plaisir ! :heart_eyes:

Si tout le monde pensait la même chose, qu’est-ce qu’on s’ennuierait !
Cordialement
:wink:

ah ? les lampes et les lampistes … on en parlait sur " retroforum " en 2010 déjà !

Bonjour,
Pourrais-tu nous donner des exemples de modèles que, selon toi, doit avoir un « vrai » collectionneur ?
DG

Bonjour,
j’aimerai bien savoir quelles sont les instances officielles que nous serions censé suivre en matière de collection de radio.
et aussi quels catalogues feraient référence.

A moins que le catalogue ne soient le Grand Livre et que l’instance officielle soit nous même ici. (Sans oublier Radiofil, Radiomuséum, etc.)

Autrement dit, les collectionneurs dans toute leur diversité qui contribuent à l’inventaire de la TSF.

Quand à l’histoire de la radio, il ne faudrait pas oublier la part primordiale des radio amateurs dans l’exploration des ondes courtes, dans les années 20. Ils étaient tous des bidouilleurs. Ils continuent toujours actuellement…

:wink: Daniel

2 J'aime

C’est pas ce qui manque dans le Grand Livre ! En revanche, je n’y ai pas rencontré beaucoup de montages amateur. :thinking:

Bon, cette discussion est sans fin et piétine, je crois qu’il est temps de conclure et de passer à autre chose.

Voici donc la conclusion, que je vous propose, et qui je pense mettra tout le monde d’accord.

  • De mon strict point de vue, une collection, ce sont d’abord des marques et des modèles, ce qui exclut les montages amateurs qui de mon humble avis ne sont pas collectionnables.

  • Cependant, ce point de vue est loin de faire l’unanimité parmi les collectionneurs de radios anciennes, qui pensent dans leur grande majorité que les montages amateurs ont au contraire toute leur place dans une collection de radios anciennes.

Voilà, je pense que nous pouvons conclure cette discussion sur ce constat de désaccord, ce qui nous permettra de passer à autre chose.

Bien cordialement à tous.
:wink:

Tu peux me répondre aussi, avant de passer à autre chose.
:wink: Daniel

Bonsoir,
C’est un compromis très diplomatique ! :wink:
Tu considères donc qu’une collection ce sont seulement des marques mais tu admets, malgré tout qu’une majorité d’entre nous, considère les montages amateur comme pouvant, aussi, constituer des collections ! :clap::wink:
DG