Nostalgie : objets du passé ou insolites

Du temps où le lait ne se vendait pas encore en briques ou en bouteilles plastiques au supermarché , pasteurisé, et qu’ on allait encore le chercher à la ferme , de l’ autre côté de la rue … :slightly_smiling_face:

Vous m’ en mettrez trois pintes !

https://www.leboncoin.fr/vi/871098552.htm/

Bonsoir
Je m’en souviens comme si c’était hier …de l’autre coté de la rue à l’épicerie le lait arrivait dans un bidon comme ceux ci


et on repartait avec celui ci et une fois reposé il y avait une couche de crème …et au passage j’achetais des ritas à 1 centile
image
bricoleur

salut bricoleur!

Le pot au lait de 3 pintes en alu avec couvercle , on l’ avait quand j’ avais 5/10 ans ! pour aller à la ferme de l’ autre côté de la rue :slightly_smiling_face:

Les gaufres " Rita " à la cassonade , on en trouve encore couramment dans les supermarchés du 62 ! j’ en ai encore rapportées mi novembre dernier :heart_eyes:

non c’était des petits bonbons enveloppés

Ah ,

Rita : Gaufre de Flandre. Les « Rita » sont des gaufrettes très fines et molles fourrées au goût vanille, vergeoise, chocolat ou caramel. Spécialité issue du Nord de la France, elle constitue un véritable retour en enfance pour certains.

image

à l’ échelle 1/1 !

je ne connaissais pas

et les carambars mais au départ il y en avait qu’une sorte

oui , et en 1950 , ils étaient à 5 cents de l’ époque , et bien plus gros que ceux d’ aujourdhui ! :heart_eyes:

Ils ont du être longtemps à ce prix et je suis né en 1963 …et les chewing-gums gagnant

Certes oui ils ont été longtemps à 5 cents , mais régulièrement ils maigrissaient :frowning_face:

et pour le lait avec le bidon je dirai que l’épicière d’en face a du faire ça jusqu’à les années 75 et on a vu arriver les bouteilles en verre de la laiterie Valco (qui n’existe plus) de Valognes dans la Manche.

Ah oui , Valognes … quand j’ allais en 1972 à l’ arsenal de Cherbourg par le turbotrain ! Paris - Cherbourg , 300km en 3h01 !

le turbotrain , encore un " objet du passé " !

3h01 !!! c’était avant maintenant c’est plus c’est ça le progrès !!! et l’arsenal la mère nourricière de Cherbourg c’est là que je bosse.

je me suis trompé de 2 minutes … c’ était 2h59 minutes !! :laughing:

https://www.ouest-france.fr/normandie/quand-le-paris-cherbourg-mettait-le-turbo-1466398

image

image

je ne vous raconte pas l’ enfumage sous la verrière de la gare de Paris St Lazare 1/2 h avant le départ quand on mettait la turbine en chauffe …

Le récipient pour le lait s’appelle une berthe.

Chez nous c’est une bouille

Bonjour Jean Michel

En triant qqs documents , je retrouve la notice utilisateur et la facture payée par les parents en mars 1958 ! pour un poste à transistors PO GO de marque Pizon Bros " translitor seven " , acheté pour ma jeune soeur qui partait en pensionnat à Lille dans un institut pour handicapés à l’ époque .
Intérrogée il y a qqs temps ma soeur me dit que son poste a disparu depuis bien longtemps … mais il me reste les documents retrouvés dans un tiroir de la maison familiale au décès du père en 2013 .
prix payé : 45 900F de l’ époque … une petite fortune , moins 14080, comme il est indiqué sur le document , de reprise d’ un poste Philips BF103U neuf en emballage d’ origine .

En effet le père qui faisait des concours à l’ époque avait " gagné " 2 ou 3 postes radio dont un - donc ce BF103U - qu’ a bien voulu lui racheter le revendeur, ce qui a minimiser la douloureuse !

Ce devait être un modèle de Philetta si je me souviens bien .

Malheureusement de BF103U n 'est pas au GL me semble t il , ni sur radiomuseum :thinking:

mais on en parlait ici , page plus disponible :frowning_face:

philetta - TSF-Radio: Forum

www.tsf-radio.org › forum › forum
](TSF-Radio: Forum)

22 sept. 2007 - 41 posts - ‎2 auteurs

Philips qui se trouve ici mème dans la partie archive. … Le schéma est pour les 2 versions, le BF103 /U n’a pas de transfo, il est en 110 V .

je me souviens parfaitement que les " philetta " gagnés étaient en 110V et n’ avaient pas de transfo car on se faisait " électriser " quand on mettait malencontreusement le doigt sur la vis du bouton de volume ! et j’ y avais mis un bout de sparadrah pour éviter cet inconvéniant .
Au passage au 220 volts , EDF nous avait fourni des petits autotransfos que j’ ai encore ! :wink:

En effet ! Moi qui rêvais d’en avoir un vrai, j’ai bavé devant les vitrines des revendeurs pendant des années, jusqu’en 1962 ou 63 si mes souvenirs sont exacts, pour en acheter un en kit PO/GO à 6 transistors, que j’ai monté moi-même, je crois que c’était chez Nord Radio pour moins de 100 francs.

En mars 1958 , c’ était encore 45900 anciens francs ! :wink:

C’ est seulement le 27 décembre 1958 qu’ on note l’adoption du plan Pinay-Rueff qui vise la création du nouveau franc .

C’ est le le1er janvier 1960 que sont mis en circulation les nouvelles pièces et billets.

Tout à fait. Personne n’a dit le contraire. 45900 anciens francs équivalait à 459 NF, ce qui était une somme assez rondelette. Un mois de salaire. C’est comme si on achetait aujourd’hui un poste à 1500 ou 2000 euros à quelque-chose près.

Ce qu’il faut savoir en revanche, mais tout le monde le sait, c’est que pendant de très nombreuses années, les gens ont continué de parler en ancien francs.

A l’inverse, le passage à l’Euro est entré dans les moeurs presque immédiatement.

Bien sûr il y a des exceptions. Mon père DCD en 2013, convertissait tous les prix affichés en euros, d’abord en francs, puis ensuite en ancien francs. Dur dur !!!

En ce qui me concerne, j’ai maintenant de la difficulté à comprendre lorsqu’on me parle en francs, je ne sais plus à quoi ça correspond. J’ai complètement déconnecté des francs.