Nouvelles trouvailles

5ème pièce:

Un autre châssis incomplet celui là…
Si ça vous fait penser à un modèle, n’hésitez pas à me l’indiquer.

1 J'aime

Bonjour,

Le jeu de bobinages avec blindage en cuivre est très certainement de la marque Suga.

L’ensemble a toutes les caractéristiques d’une construction artisanale comme plus de la moitié (je pense) des postes batterie produits.

C’est aussi, comme le modèle présenté plus haut dans le sujet, un montage « Supradyne BGP » avec l’ampli MF équipé de deux tétrodes, courant années 29-31 selon le post plus haut :


Le jeu de lampes serait en Philips :
A441N, A442, A442, A415, B443, je suppose, ne voyant pas tous les emplacements de lampes avec les photos postées.

1 J'aime

6ème pièce:

Un signal tracer artisanal. Il n’y a qu’un seul fil donc il ne doit pas faire office de générateur de signal.
J’ai fait un essai en injectant de la HF. Ca fonctionne.
Le petit potar règle le niveau de son donc c’est l’atténuateur.
Par contre je ne sait pas à quoi sert le gros potar (gradué de 0 à 25). Quand j’agis dessus la puissance du signal reçu varie un peu mais de façon qui parait aléatoire.
Une idée sur la fonction du gros potar?

1 J'aime

Salut Jean Michel
Tu as « trouvé » un ancien atelier ?
6 ème pièce ,du travail mais la plus part valent le coup.!
A+
Fernand

Salut Fernand,

J’ai récupéré ces pièces dans le box d’un brocanteur de l’Hérault qui voulait se débarrasser de tout ça…
Tu verras, il reste encore quelques pièces!

7ème pièce:

Ca a l’air d’être une méga alimentation.
On y voit transformateur, self, redresseur à ailettes, inductances, condensateurs, rhéostat?
Pour quel type d’appareil pensez vous que cela pouvait servir?


C’est ce que l’on appelait à l’époque (1928-31) une « alimentation totale », permettant d’alimenter non seulement la HT en 40, 60, 80, 120 volts, mais également aussi le 4 volts pour le chauffage des filaments.

Le redresseur et filtrage à basse tension pour le 4 volts des filaments à chauffage direct est resté longtemps problématique et on a longtemps utilisé un accumulateur tampon que l’on chargeait en permanence quand on écoutait pas la radio.

Avec le redresseur oxymétal à l’oxyde de cuivre (ailettes) et les premiers condensateurs électrolytiques à basse tension la possibilité d’alimenter les filaments d’un poste batterie directement sur le secteur devint possible, sans accumulateur tampon, ceci en plus de la HT qui existait déjà .depuis plusieurs années.

Cela donne lieu à ces premières réalisations assez monstrueuses comme ici sur une planche en bois avec deux transfos, une redresseuse à lampe pour la HT (ou également un redresseur oxymétal comme ici), de nombreuses selfs et condensateurs de filtrage au papier pour les différentes tensions HT et un redresseur oxymétal puis un filtrage de la tension filament 4 volts.

1 J'aime

Donc le gars il avait tout ça juste à côté de son poste batterie? :scream:

c’était un grand progres par rapport aux bac de batterie suintant l’acide sulfurique , sans parler des sels grimpants qu’il fallait gratter périodiquement; les niveaux a refaire , la recharge periodique……

Tout est relatif…
Je suppose que tous les condos sont hors d’usage?

A redemarrer avec la plus grande circonspection…….
je pense qu’il te faudra en « farcir » qq uns
idem pour les deux chimiques d’epoque doubles par les capas touges
quand aux seleniums s’ils n’ont par vu trop d’humidite……
par contre l’oxymetal Westinghouse HT cela doit etre un morceau de bravoure pour redresser la HT il doit y avoir une palanquée de cellules
mais il y a moyen de faire une belle alimentation pour poste batterie

Je jetterai un oeil quand j’aurai un moment, en tout cas c’est intéressant.

8ème pièce:

Un chassis de ATWATER KENT model 55 sans ses tubes.
Je pense que je vais récupérer quelques trucs et puis direction déchetterie…



Superbe tous ces appareils de la belle époque…
Celui-ci est un « Rexola VII » de ± 1933 :

Kit de Radio Bourse Bruxelles.
Jacky.

s alut

Si ça vient d’ un meuble radio , ça serait intéressant de pouvoir un jour récupérer le meuble vide ! et de le remettre dedans ! :wink:

il y a une plaquette avec réf sur le chassis, c’e st effectivement le modèle 55 !

voilà le meuble d’ où vient ce chassis , ça serait dommage de le bouziller ! :frowning_face:

Je le reconnais bien et je pense qu’ on en a parlé un jour sur le forum , où;que je l’ ai vu passer sur LBC

Si c’ est bien un 55, ça donnerait ça:

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55_console_wo_doors.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55_console_wdoors.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55c_55_c_chassis.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55c_55_c_chassis_1.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55_kiel_table.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55_table_model_1.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55_table_model.html

https://www.radiomuseum.org/r/atwater_55fc_console.html

Il y a de quoi faire ! :wink:

A +.

En plus il a l’air en très bon état…!

Ce meuble est passé , mais complet avec son chassis sur LBC en 2015 , proposé à St Mandé . :wink:

Donc il n’ est pas impossible qu’ on retrouve un meuble vide un jour en France , et en RP peut être

J’ ai comme ça trois meubles du même genre , vides , en attente de retrouver le chassis d’ origine

Nom d’un chien, il y en a des trucs dans l’Aveyron! Même un distributeur de matériel électronique, a Laustalnau, dans la circonscription de 12390 Rignac!!

c,est un très beau châssis je dirai 1929 , juste avant la dépression, en bel état , c,est dommage de le sacrifié :pleure:, les ricains construisaient super costaud a cette époque.il faut le conservé!
console eveready


console sparton
console stromberg et carlson
console zenith
a+