On nous prendrait pas .... ?


#21

Il ne faut pas oublier non plus, que la population du pays s’accroît malgré une natalité négative (allez comprendre… !) De 40 millions d’habitants après la guerre, 50 millions dans les sixties, on est à 67 millions aujourd’hui, et ça croît encore.

Il faudra bien que ce phénomène s’arrête à un moment ou à un autre car sur une superficie finie, on ne peut pas envisager une progression démographique infinie. C’est valable pour la France, mais aussi pour la planète entière.
,
Car qui dit démographie en hausse, dit construction de logements nouveaux, donc consommation d’énergies nouvelles, et malheureusement aussi, hausse de la production de déchets et donc hausse de la pollution.


#22

Au lieu de supputer des choses inexactes , il est quand même assez basique de prendre sa facture d’electricité a plusieurs périodes différentes , je l’ai fait et il n’y a pas photo , les raisons sont assez simples, entre des ordinateurs et leurs moniteurs qui consommaient un bras , des télés qui frisaient les 300 ou 400 Watts , des ampoules qui consommaient quatre ou cinq fois plus que les led, etc. etc.
quant aux fameux appareils en veille soit-disant « energivores » il faut arrêter de se la jouer c’etait Il y a dix ou quinze ans
Regardez bien , ce sont les taxes et le prix de l’energie qui ont augmenté, pas la consommation


#23

Je ne parlais pas du niveau individuel mais du niveau global de la consommation / production (en principe égales, aux exportations près).
La production d’électricité a beaucoup cru (plus que doublé !) des années 80 au début des années 2000 et marque un plateau depuis mais elle n’a pas décru de manière significative.
On note un creux dû à la crise de 2008-2009 pour remonter au même niveau ensuite.
On peut noter aussi une réduction récente de la part du thermique (pétrole, charbon) compensée par l’apparition des énergies renouvelables.

Et à mon avis la production d’électricité va se remettre à croître rapidement avec la multiplication des véhicules électriques.


#24

Bonjour
Ah oui les carburants ont légèrement baissé , alors que le baril a énormément chuté , donc l’état se goinfre avec les taxes où va ce pognon ???


#25

A première vue, la différence est restée chez les distributeurs, puisque la taxe est restée au même niveau…
Il y a des profiteurs partout !


#26

Les grandes surfaces ont répercuté ! Le litre d’ essence SP 95 a bien baissé dans ces stations . 1.375 il y a une 15 aine contre presque 1.50 mi novembre .
Je n’ ai pas eu l’ occasion de révérifier ces jours ci , mais j’ y passe devant cet am on verra :wink:


#27

Il me reste de la grande distribution une concurrence déloyale qui a éliminé le petit commerce et détruit l’agriculture et l’artisanat , même si elle est le miroir aux alouettes de la populace qui se précipite sur les bonnes affaires et malheureusement c’est ancré dans notre société ,


#28

La semaine dernière j’ai fait mon plein en Belgique ( je ne suis pas loin ) 1,245 … le SP 95 … par contre le fioul domestique 0,85 mardi ( en France cette fois ) et 0,88 hier


#29

Le diesel,on l’a enterré un peu trop vite, car il y a des pistes d’améliorations (injection d’eau,injection d’hydrogène) pour réduire sensiblement les émissions polluantes.aucun constructeur ne les a explorés.Cela me rappelle l’allumage électronique sur les voitures, techniquement au point dès 1965 environ,il a fallu attendre 15 ans pour qu’il se généralise .Ma premiere voiture (204C) je l’ai équipé d’un allumage à thyristor en 1975, cet allumage a été sur deux autres successives (R15 et R17TS) ,en 86 j’ai eu une Ford Escort,elle avait un allumage électronique et j’ai mis mon module au placard! Que de temps perdu.


#30

Il y a deux ans nous avons acheté des vélos électriques et à l’époque j’ai demandé le prix d’une batterie supplémentaire elles étaient à 240 euros pour vélo à 1700 euros et bien maintenant il faut multiplier par 3😠.


#31

bonsoir

Deretour d’ une conférence à Louviers, sujet : la SDN… qui n’ a pas enpêché l’ attaque du chjapon contre la mandchourie , ni celle de l’ Italie contre l’ Éthiopie entre deux guerers , ni bien sur conflit meurtrier de 1939/45 ,
L’ ONU n’ a pas été tellement plus efficace ensuite .

Passé jeter un oeil chez Leclerc , sur ma route du retour : SP95-E10à 1.341, SP95 à 1.389 et gazole à 1.344.

Pour le pb des batteries , il n’ y a pas que les vélos , tous les outils de bricolage … aux multiples tensions disparates : 12V , 14.4 V , 18 V et j’ en passe, pareil . aucun pack batteries pareil! et c’ est pire : pas moyen une fois la batterie usée de racheter un pack de rechange il faut racheter l’ outil complet et jeter l’ ancien :unamused: société de consommation !

Il y a qqs années j’ avais acheté chez Brico une perceuse -visseuse genre " rondy " sous pack 18 V Ni - Cd quand j’ ai voulu changer ma batterie … Ah non , on ne fait pas , le pack seul coûterait plus que l’ ensemble neuf , donc aucun intérêt !

En cherchant j’ avais trouvé un pack 18 V au " camion " Outiror , à prix abordable , mais pas les mêmes fixations . j’ avais donc ouvert le pack neuf , démonté les batteries et reconstitué mon pack ancien .

Depuis début 2018 , il ne tient plus la charge … et la plupart des perceuses maintenant sont avec des Li ion , il faut un chargeur adapté qui régule , sinon risque d’ explosion , parait il … que faire ?

il y avait chez lidl il y a 3 semaines une perceuse - visseuse avec batteries 14.4 V li ion à 39.99 … j’ ai hésité , silvercrest … le suivi ?? donc pas pris et à mon passage suivant il n’ y en avait plus …

J’ ai donc cherché et trouvé sur le net des sets de 6/10/12/15 éléments individuels , au choix, de batteries de 1.2 V Ni Cd pour pouvoir reconstituer le pack … j’ ai choisi cette solution . en plus j’ ai deux packs de 15 éléments chacun … sur le site trouvé , 3 packs de 10 ça coûtait nettement moins cher que deux packs de 15 ! va comprendre . j’ ai donc pris 3 packs de 10 !
il me reste maintenant à refaire le meccano avec le fer à souder :smile:
sinon c’ était la perceuse et son chargeur au rebus

combien de temps vont ils durer ? là est la question :thinking:

et qui s’ amuse encore à faire cette gymnastique ! :thinking:


#32

:bonsoir:Les batteries de vos vélos sont-elles mortes? Si c’est le cas,vous trouverez à certainement meilleur marché,mais pas chez le type qui vous a vendu les bicyclettes,car à 240 euros, il vous attendait déjà au tournant.Toutes les batteries destinées à ce genre d’engin,sont fabriquées en Chine,donc il convient de les acheter directement à un chinois,et vous vous rendrez compte que pour moins des 240 euros annoncés,vous aurez non pas une, mais deux batteries! :grin:


#33

les batteries de votre vélo sont mortes ?? Un coup de barre ? , Mars et ça repart :sunglasses:


#34

:bonsoir: à tous.

Faites comme moi: prenez un vélo normal et avec un peu d’ huile de genou et ça le fait :smiley:

A +.


#35

Yes Mon vélo il a pas de batteries , mais un petit alternateur - baptisé " dynamo " depuis la nuit des temps - pour son éclairage la nuit , et qui fonctionne à l’ huile de genoux comme dit notre ami Gilles .


#36

il y a aussi cette solution


en ce moment par chez nos Avignon> Marseille a 100Km/H
le retour plus problematique……….
avec ça peut etre ?

Capture


#37

Breveté par Gaston Lagaffe, celui-là? :laughing:


#38

Bonjour,
Pas de solution pour l’outillage équipé de batteries Ni-Mh, cette technologie est en voie de disparition, il n’y a aucune compatibilité avec le Lithium en ce qui concerne la tension et le mode de charge.
Ne jamais utiliser un chargeur prévu pour le Cd-Ni ou le Ni-Mh sur du lithium.

En fait, le Ni-Mh n’a jamais vraiment bien fonctionné, contrairement au Cd-Ni (déjà obsolète) qui était d’une robustesse à toute épreuve, ne craignant pas trop les décharges profondes qui tuent à tous les coups le NI-MH.
J’ai conservé plus de 20 ans une perceuse Makita avec 2 batterie Cd-Ni, mais je l’utilisais plusieurs fois par semaine.
Elle fonctionne encore avec des batteries Ni-Mh trouvées sur le web mais je doute qu’elles durent aussi longtemps.

Le problème des batteries est évidemment la charge, un outillage portatif doit être chargé avant utilisation, qu’on ne prévoit pas forcément la veille.
Donc on charge à moitié, on décharge très vite à fond et on ne pense pas toujours à recharger.
Pour le Cd-NI, il suffisait de stocker chargé à moitié et donner un petit coup de recharge de temps en temps, et surtout pas à 100% si on n’utilisait pas immédiatement.

Il y a la mauvaise solution qui consiste à laisser branché le chargeur en permanence, mais les batteries n’aiment pas rester à pleine charge indéfiniment, des phénomènes comme la métallisation du séparateur apparaissent et l’auto-décharge s’amplifie.

Le Ni-Mh est beaucoup plus sensible à la décharge profonde que le Cd-NI, et plus difficile à charger parce que les bons chargeurs qui fonctionne en delta U ont du mal à le détecter.

Pour info, le delta U est la petite chute de tension qui se produit juste après la pleine charge au moment où la cellule commence à produire du gaz et à s’échauffer.
Le chargeur passe à ce moment en charge lente pour procéder à l’indispensable surcharge, qui va équilibrer les cellules.

Malheureusement, la pleine charge n’est pas atteinte forcément au même moment pour toutes les cellules en série, et devient de plus en plus difficile à détecter, d’où surcharge de certaines cellules.
Le chargeur ne voit pas une chute de tension, mais plusieurs bien plus faibles qui se succèdent,
Ce phénomène s’amplifie avec le nombre de charges et l’écart se creuse immanquablement avec le temps.

Finalement, le chargeur reste en charge forte et l’accu s’échauffe, le clapet s’ouvre et l’électrolyte s’échappe sous forme de gaz.
Si le chargeur n’est pas équipé d’une surveillance de la température, c’est la destruction de la batterie, comme sur ce laser de chantier qu’on m’a apporté la semaine dernière, les 4 cellules Ni-Mh détruites, le plastique fondu tout autour, et le chargeur HS, et il y avait une sonde de température, qui semble t’il n’a pas su stopper la charge…

Le seul moyen de rééquilibrer la batterie consiste à faire une longue surcharge à faible régime pour éviter l’échauffement et la production de gaz.

En fait les batteries, quelle que soit la technologie, n’aiment pas rester chargées à fond ni complètement déchargées.

Hélas, difficile d’échapper au sans fil aujourd’hui dans les magasins de bricolage, cher, vendu obligatoirement avec le chargeur et souvent deux batteries, donc deux fois plus de contraintes.

Les batteries au Lithium, ont un peu amélioré l’utilisation, dépourvues d’effet “mémoire”, avec une grande capacité, un poids réduit, mais délicates à charger, nécessitent un chargeur intelligent.

En ce qui concerne la longévité, pas certain qu’elles soient éternelles, et les incendies provoqués par les défaillances de batteries Li commencent à devenir préoccupants, plus de 160 incidents provoqués par les appareils portables équipés de batteries Li dans les avions en 2017.

Finalement, pour le bricoleur intensif, rien ne remplace l’outillage électrique fonctionnant sur le secteur, immédiatement prêt à l’emploi, lui…
Et les cas sont rares où l’on ne dispose pas d’une prise secteur à proximité.
Les grandes surfaces de bricolage nous proposent presque exclusivement l’outillage sans fil, cher, sur lequel ils font de bonnes marges et sont assurés qu’on y reviendra, vu la faible longévité.
Là encore le con-sommateur est bien exploité !!
cdt,
gérard


#39

Bonjour,

a propos de l’outillage électroportatif, oui, c’est une vraie plaie, tous ces trucs à batteries Ni/cd …Ni/MH …Li-ion … La durée de vie des accus est souvent bien courte , les tensions sont batardes et les chargeurs spécifiques et souvent peu fiables …Qui soit ne chargent plus ! soit ne savent plus s’arrêter a temps et détruise les batteries parce une sécurité n’a pas fonctionné !

Cepandant, j’ai trouvé une parade, certe peu pratique , mais qui dépanne :
-Acheter d’occasion un de ces outils, en veillant a ce que la tension soit assez classique (12 ou 24V )et ce que la batterie soit démontable …
-Utiliser sa ou ses batteries d’origines jusqu’a ce qu’elles soient mortes …
-Une fois celle ci morte, vider la batterie de ses éléments H.S et y raccorder , aux contacts alimentant l’outil, un long câble souple terminé par deux grosses pinces crocodile type “câble de démarrage” et continuer d’utiliser l’outil sur batterie au plomb de voiture (soit celle de la voiture quand elle n’est pas loin…Soit des batteries acheté à la casse et posé a coté du chantier ou est utilisé l’outil ! )

C’est moins pratique, certe, l’outil électroportatif sans fil devenant “filaire” … mais ça permet de finir d’user son outil, tout en étant pas tributaire d’une prise secteur murale (inexistante si on est à la campagne loin de tout) ou d’un câble secteur (toujours trop court !)

sloup


#40

La part des taxes est tellement élevée dans le prix du litre, que la chute des cours n’a que peu d’impact sur le prix total du carburant.

Même si le carburant devenait gratuit, le prix du litre, pratiquement composé que de taxes, serait encore très élevé.