Ondemètre 1935

Bonsoir, à tous,
Après ouverture rendue difficile par une vis récalcitrante, découverte de l’intérieur de l’ondemètre.
Je le posterai sur le GL et essayerai d’en relever le schéma.
DG

bonsoir,

appareil de mesure de qualité surement de bonne précision
beau mécanisme démultiplié entrainement cv est son flector
qui pour leur age est resté en bonne santé
idem pour la self est le cv bien à l’abri dans son coffret
le tambour gradué est en qu’elle matiére ?

c’est qui le constructeur ?

Ondemètre de la télégraphie militaire, de belle facture.
Le cadran est en métal, gravé.
Pas de nom de constructeur.

Bonjour
Comment se fait la détection ?

Bonjour,
Je ne sais pas.
Schéma à relever pour mieux comprendre.

Une piste :
https://radioamateur.org/formation/technique-metrolog-ond

Autre piste :
http://www.maginot.org/trans/tr14-060.htm

Je ne suis pas très technicien mais j’en déduis que le circuit LC accordé sur la fréquence de l’émetteur, crée un courant suffisant pour faire dévier le microampèremètre.
Ceci expliquerai la présence anachronique d’une douille rouge, dans un des quatre petits trous de la plaque manquante, reliée à un bout de fil, sous plastique transparent et isolé par du scotch, à son extrémité libre, placé tout près de la self !
Cet ajout pouvait, peut-être, permettre un meilleur couplage.

j’ ai le meme modele : pas de trous et de bornes en face arriere ou superieure ?
c’est visiblement une rajouture
par contre le mien n’avait plus son galva d’origine ni de detecteur
diode genre sirutor ? ou thermocouple ?

Sur la photo du livre d’Aimé Salles, on devine une plaque, en avant de la plaque « Télégraphie militaire ».
Sur le mien, quatre petits trous qui pourraient correspondre aux rivets de fixation de cette seconde plaque. Un d’eux a été agrandi pour y placer une fiche moderne, rouge.
Pas de détecteur, juste un circuit LC accordable et un galvanomètre.

Des photos du vôtre ?

Bonjour
Merci pour avoir essayé de trouver le détecteur , si on regarde bien le microampèremètre Guerpillon , on voit que la graduation est linéaire ,il ne s’agit donc pas d’un ampèremètre thermique ou d’un thermocouple , Il doit s’agir d’un westector c’est tout a fait de cette époque

bonjour,

il suffit de lire pour apprendre et Doctsf en fait bien la preuve

sirutor, westector ( bien confondu avec une résistance ou condensateur céramique tubulaire ) détecteur d’autrefois que l’on trouve sur certain poste de tsf

sujet traité par @domi_du_33 le « WESTECTOR »

merci @Radiolo,@F6CER d’en avoir fait le rapprochement de son utilisation pour cet ondemètre Militaire

je ne connaissais pas ce composant ancien du notre époque j’étais encore dans les choux !

Merci pour le faire découvrir ce composant original et intéressant mais ne vois rien de tel dans l’ondemètre.
Je vais essayer de prendre une photo du microamperemètre et de ses branchements.

Sirutor : production Siemens:
image
Westector : production Westinghouse:


comme cela vous savez a peu pres ce que vous devez chercher

Merci.
Je venais de trouver ces modèles sur Internet mais, à première vue, rien de tel dans mon ondemètre.

D’après les explications trouvées sur le site radioamateur que j’ai précédemment signalé, il n’est pas besoin de redresseur pour obtenir un courant lisible, avec un circuit accordé. Alors :thinking:

Examen plus minutieux, je n’avais pas remarqué ce toit petit composant qui joint une extrémité de la self à une borne du galva.
Soudure qui ne fait pas aussi professionnelle que les autres !

Autre soudure pas très professionnelle !