Parent 1 parent 2


#21

Je doute quand même


#22

Comment pouvons nous le savoir ? Bon après-midi à tous. :stuck_out_tongue_winking_eye:


#23

re
Juste une précision sur ce que dit Dakota et qui est très vrai: l’homosexualité n’est pas un problème.
je suis un fervent admirateur de la civilisation Etrusque qui a précédé celle des Romains.
Dans cette formidable société presque parfaite en tout point, il y avait une forte puissance matriarcale et les femmes, comme bon leur semblaient, changeaient de partenaires, et, pour cette raison, la progéniture portait le nom de la mère; ça c’était pour le coté familial. Ce que les Romains n’ont pas inventé (comme les égouts d’ailleurs) mais qu’ils ont reproduit , c’étaient les orgies qui mélangeaient allègrement femmes/hommes/jeunes/vieux avec probablement un goût prononcé pour les plus jeunes.
Une mode comme une autre, qui ne choquait personne.
Cette civilisation avait même évité l’idée la guerre jusqu’à ce que les romains voisins, s’intéressent à leurs richesses.
Je ne cautionne pas ces pratiques, et pour cause je n’étais pas né (ou alors je ne me souviens plus?). Je dis juste que nous n’inventons rien.
Par contre, je me suis trompé sur un point, ce sujet ne part pas en sucette et j’en suis content
@++


#24

Tout a été dit concernant l’homosexualité,donc, revenons à nous!Nous vivons dans une époque où une toute petite poignée d’illuminés,parce qu’il on eu ,ou qu’ils ont le pouvoir,peuvent (essayer)modifier la façon de vivre,de penser,et maintenant de se reproduire de millions d’individus,et, cela sans pratiquement aucune concertation! C’est bon pour vous, nous affirme-t-on!Finalement, c’est de la dictature consentie!
À ce sujet, Seb devrait lire: Le Meilleur des Mondes! (Aldans Huxley).
Comme le dit Dakota,pas mal d’entre nous avons pas mal d’heures de vol,et, c’est ce qui nous pousse à dire des choses qui peuvent (bien qu’énoncées sans aucune animosité)surprendre. Mais c’est précisément parce-que nous aussi, nous avons été surpris par les observations de nos anciens! Nous n’en avons souvent pas tenu compte, mais, bon dieu qu’il avaient raison!


#25

Notre problème, c’est ce troupeau de presque 600 députés sans expérience et livrés à eux même, abandonnés par leur chef, qui ne savent plus quoi faire et qu’i n’ont aucune idée du quotidien des Français qui ont moins de 2000€ par mois pour vivre.
cdt,
gérard


#26

et oui Guilhem, ceux-là on ne les refait pas :confused:


#27

“Pour les familles à 2 pères / 2 mères, psychologiquement il n’y a aucun impact pour l’enfant ! Et je ne vois pas quelles impacts il pourrait avoir ?”
Pas sûr…
Pour commencer, à moins d’avoir été adopté ou d’avoir fait appel à un géniteur/génitrice extérieur, un enfant ne peut être le fruit d’un couple exclusivement homosexuel, pour des raisons bien naturelles.
Donc l’enfant sera au minimum privé d’un de ses vrais parents.
Bien sûr, cela peut arriver pour d’autres raisons, maladie, accident etc., mais dans tous les cas, l’enfant ne recevra pas la même éducation “familiale” qu’il aurait reçue avec un couple hétéro ordinaire.

L’homosexualité est un choix, il faut en accepter les inconvénients, le premier étant de ne pas pouvoir procréer.
cdt,
gérard


#28

Bonjour,

Je comprends.
Bon, je reste quand même buté sur mon idée.
Les coucou par exemple, leur mode de reproduction est spécial ! Mais ca n’en fait pas des oiseaux “dérangés”. Donc on sais pour eux ?!

(Humour, les mantes-religieuses par exemple ! Et ba … et ba … euuuuuu si en fait ! eux, ce sont des psychopathes :grimacing::grimacing::grimacing:)

Peut-être que je changerais d’avis en prenant de l’expérience dans le temps ? Ou peut-être pas ?

Pas de problèmes pour lire “Le Meilleur des Mondes (Aldans Huxley)” mais avant, j’ai quelques livres sur la radio à lire, que l’on m’a gentiment envoyé par mail ^^

Pour en revenir sur un dernier point (ce n’est pas pour avoir le dernier mot ou quoi … )
Mais non. L’homosexualité N’est PAS un choix. Les homosexuels en SUBISSENT les inconvénients.


#29

Vous voulez sans doute dire : Aldous Huxley

Maintenant, dans la “gay pride”, il y a aussi une bonne dose de provocation. Peut-on être fier de sa sexualité ? On peut être fier de ses enfants lorsqu’ils réussissent, fiers de son pays lorsqu’il vote des lois humanistes, mais fier de sa sexualité, ça rime à quoi ? Est-ce que je suis fier de la mienne ? Vais-je le clamer sur les toits ?
De plus, c’est pas du meilleur goût de défiler avec des ballons sous le pull-over, à la place des seins, ou des “plumes” au schtroumpf comme le disait notre ami Guillem. Moi quand je vois ça, ça m’afflige de voir ces gens s’exhiber de la sorte. Ca me fait de la peine pour eux! Ca me navre !

Est-ce que les hétéros se livrent à un pareil spectacle ?

L’effet sur la population est désastreux. C’est totalement contre-productif. Comment voulez-vous prendre au sérieux une bande d’énergumènes affublés d’attributs féminins, soutifs en bandoulière, etc…

Ca discrédite plus que ça fait aimer. C’est pas par la provoc qu’on se fait accepter.

Enfin bon, tout le monde peut se tromper.

Gay%20pride%202


#30

ils subissent peut-être une vie qu’on leur a voulue trop aseptisée. Dans mon école maternelle, nous avions douche collective, garçons et filles (quelle horreur !). On tombait déjà amoureux à cette époque (horrible)

puis vers 6-8 ans, par le biais de cette même école de la banlieue industrielle, on nous envoyait l’été respirer le grand air chez des paysans qui n’avaient pas eu d’enfant (horreur 2). Dans la seule et unique chambre, le couple de paysans séparé de 2 enfants par un seul paravent. (horreur 3). Horreur suprême, parmi les 2 enfants, des fois un garçon (moi), et une fille ! J’avoue m’être levé pour aller la chatouiller.

j’imagine aujourd’hui les cris des services sociaux. Pire, ce couple ne serait plus homo…logué


#31

image


#32

Édifiant n’est-ce pas! Pas tout neuf,mais nous sommes en plein dedans!!


#33

Je ne suis pas d’accord avec ça .Mais alors…pas du tout !


#34

Bonjour à tous
Une autre époque…!


A peine croyable et pourtant…bientôt 100 ans à peine…:wink:
Cdlt
Fernand


#35

Ah oui! C’était mieux avant…


#36

oui mais avec ça ma grand mère qui n’était allé a l’école que jusqu’à 14 ans écrivait sans aucune faute d’orthographe et savait lire couramment, compter , faire les 4 opération et la règle de trois appelée a l’époque proportions ( très utile pour les confitures et la pâtisserie……)
et maintenant ? on anonne, lortografe: n’en parlons pas, et les calculs plus qu’approximatif……


#37

Sans doute, j’admet ne pas connaitre cet écrivain, je l’ai simplement repris du poste plus haut :





Monsieur,
je suis fier d’avoir des amis qui peuvent enfin s’assumer !
je suis fier qu’ils trouvent une place, dans un pays où il y a encore des ados qui se suicident à cause de leur sexualité. Dans un monde ou des gens subissent encore la peine de mort à cause de leur sexualité.

Les homosexuels ont largement le droit d’être fiers de leur sexualité ! ils ont le droit d’être fiers de qui ils sont ! De le crier sur tous les toits !!! De faire passer le message aux autres de ne plus avoir honte de qui ils sont ! Et de foutre, par la même occasion, une belle branlée aux homophobes persistant, en leur faisant passer le message : Vous, vous avez perdu !
Et grâce à ça, on fait avancer les choses.

Et ça monsieur, si les hétéros auraient subi la même chose et bien OUI ! nous nous serions livré “à un pareil spectacle”.

Là prauvocation et ùne àrme puiçante.





“La provocation est très précieuse. Elle est absolument nécessaire en démocratie.”
– Élisabeth Badinter


#38

Bonsoir
Absolument , dans ma campagne, il y avait trois classes : la maternelle et deux classes pour les “grands” , filles d’un coté , garçons de l’autre (faut pas déco…er non plus !) tout le monde au même régime jusqu’au “certif” puis pour ceux qui voulaient continuer , examen d’entrée en sixième : ce n’était peut-être pas mieux avant mais au moins tout le monde sortait de la en sachant lire écrire et compter
Ah la nostalgie du calcul des intérêts composés


#39

C’est une question d’équilibre entre autorité brutale, règles rigides, et totale liberté qui peut donner des résultats catastrophiques.
L’école doit jouer son rôle, mais c’est surtout l’éducation que l’on reçoit qui forme la personne que l’on devient.
On peut discuter longtemps sur ce sujet, chacun avec ses convictions… S’il y avait un mode d’emploi infaillible pour élever les enfants et leur donner une bonne ligne de vie, ça se saurait.
Je pense que le dialogue et le raisonnement sont plus bénéfiques que les recettes ou les règles issues du passé. Comme pour toutes choses, on a tendance à se référer aux expériences déjà vécues, mais il faut aussi régulièrement mettre à jour le logiciel et les nouvelles données.


#40

Je ne sais pas pourquoi Seb fait une fixation sur les homos,car, nous, on s’en fout,il peuvent faire ce qu’ils veulent,pour nous, ça ne change rien! Ce que nous signalons,c’est juste les conneries que l’on arrive à inventer pour servir la cause d’une poignée de bobos!De plus suite au tollé général,la copie va être revue.