Phonographe Pathe 6 pavillon aluminium (?)

En Pathéphone vous pouvez déjà trouver cela

Copie de 10 (gepzongora.hu)

Finalement, ce pavillon en aluminium lisse (bien qu’absent des catalogues) semble bien être d’origine Pathé. Sa rareté s’explique du fait qu’il n’a pas dû rencontrer un grand succès commercial, les clients préférant les pavillons floraux beaucoup plus esthétiques.

Pour ce qui est de la série ABCD …il s’agit de la toute première série de phonographes à disques Pathé, sortie en 1906 quand Pathé abandonnait le cylindre pour passer au disque plat (une révolution technologique !)
Le modèle A conservait le pavillon droit flottant (hérité des machines à cylindres) tandis que le modèle B et les suivants (sauf le C) adoptaient le pavillon monté sur potence arrière et un bras coudé.
Quelques pages du catalogue 1906 pour le plaisir des yeux :

P.S. Je ne garantis pas que les prix mentionnés soient toujours valides :grinning:

Merci beaucoup!

Merci pour cette mine d’informations. Je prendrais bien un modèle E à 260 francs! :smile:

Je vais devoir poser une autre question bête mais est-ce que tous les bras qu’on trouve sur les phonographes Pathé 6,8, 12 etc. sont compatibles?
Si j’acquiers le phono en question (Pathé 6), il manquera vraisemblablement le « bras », jonction entre le pavillon et le reproducteur (en rouge sur l’image). Sur differents sites de vente, on peut trouver des épaves de phono pour une 50aine d’euros, me sera-t-il facile de récupérer un de ces bras?

Bonjour,

merci pour l’info, je croyais que les saphirs étaient apparus avec le microsillon

Michel…

Bonjour,

D’après le Pdf que j’ai mis plus haut, il est dit qu’ils étaient compatibles pour tous les modèles…
Par contre si vous pouviez poster une photo du modèle que vous souhaitez acquérir, cela lèverai quelques doutes, notamment sur le N° du modèle, vu vos indications, si il n’y a pas de décoration sur le socle, il pourrait s’agir d’après les docs d’ un N°2 ou10. A la vue de photos, des spécialistes comme TSF_36 pourront ainsi vous donner un avis plus précis. Personnellement n’étant pas spécialiste, 500€ avec un élément en moins et, sans certitude sur le modèle, je ne le prends pas :hugs:

C’est un 6 ou un G si cela existe. Il y a bien une decalcomanie discobole devant, un coq sur le couvercle et le bas ciselé qui ressemble au document qu’a envoyé TSF36.
En y regardant de plus pres, on dirait plutot une caisse de modele D (?)

Je me réponds tout seul mais je viens de trouver un modèle G sur un autre site.

Re,

Regardez cette vidéo et vous allez apprendre quelques subtilités sur ce modèle G notamment au niveau du bras!
#17 Pathéphone G [ENGLISH Subtitles] - YouTube
sachant que sur youtube vous trouverez beaucoup d’autres modèles
Bonne visu

Ah excellent ! Merci beaucoup. Je me laissé tenter, je crois. Plus qu’à trouver le bras!

je vais me laisser tenter … c’est mieux avec tous les mots

Bonne chance dans vos recherche! :hugs: :crossed_fingers:

Merci à vous!

Il y a bien sûr saphir et saphir, la matière est la même mais la taille de la pierre pas identique entre un sillon Pathé à gravure verticale et un microsillon.

oui, et puis il me semble que le microsillon n’est apparu que dans les années 50, non ?

Oui, en 1953. Eddy Barclay l’a rapporté d’Amérique.

1 J'aime

Ce n’est pas ce qui est dit sur Wikipedia, c’est Philips qui l’a lancé en Europe en 1949 …

Une année après le lancement aux USA pas Columbia.

Un autre Wikipédia : Le développement du microsillonModifier

Les disques en vinyle ont progressivement remplacé le disque 78 tours du milieu des années 1950 à 1959. En France, Pathé-Marconi pressa en 1951 le premier disque microsillon aux usines de Chatou, à la suite des études menées avec le laboratoire de Pechiney. Eddie Barclay favorisa le développement de ces premiers microsillons en France, important 3 000 tourne-disques des États-Unis, créant par la suite sa propre firme sous son label.

Oui, j’ai posté rapidement et de mémoire. Je pense que cet historique est plus fiable.