Pill-cam ...Ou une application radio et vidéo pour la gastroenterologie

Bonjour,

Ce topic , inclassable (d’ou sa présence dans « sans catégorie » ) fait suite a celui ci :

https://forum.doctsf.com/t/retour-de-sloup-mais-tentative-infructueuse-dutilisation/24302/114

Pour dire que, suite a mon hospitalisation, j’ai subi toute une série d’examens nombreux, dives , et variées , dont la plupart sont connus
( Puisque j’ai eu, entre autre, droit à : Un écouvillonage de dépistage Covid, un électrocardiogramme, une radio des poumons, un passage au scanner, une échoghraphie doppler de l’abdomen, une gastroscopie, une coloscopie …Sans compter les examens les plus basiques, auscultation au sthétoscope, température, tension artérielle, concentration en O² …)

Mais aussi dont un , relativement nouveau, et que je ne conaissais pas, et relevant de la SSTV et de l’émission/réception …consistant en une exploration du tube digestif par « vidéo capsule » , aussi il m’a semblé utile d’en parler sur un forum de radio .

La préparation préalable a l’examen est semblable a celui requis pour une coloscopie ( absobsion d’une solution laxative pour purger tout le tube digestif, nombreux passages aux toilettes jusqu’a ce que le tube digestif soit propre et vide , et mise a la diète en attendant l’examen)

Mais ensuite, au lieu d’utiliser un endoscope, introduit par la bouche (pour la partie supérieure) ou par l’anus (pour la partie inférieure) on place sur le patient une ceinture réceptrice , muni d’un fil faisant le tour de l’abdomen (fil servant d’antenne réceptrice) … Puis on avale simplement une espèce de gélule émmetrice , a peine plus grosse qu’un gélule normale , avec un peu d’eau …

Cette gélule mérite quelques commentaire vu la complexité et la miniaturisation de son électronique interne !
En effet, elle contient, une petite caméra , l’électronique de gestion de prise de vue, 4 LED blanches, un emmetteur UHF, une antenne, et deux piles alimentant le tout, montés une fois pour toute dans une gélule d’environ 10 mm de diamètre …
( Elle est activé au démarrage de l’examen, pour une durée de 8 h, et elle est a usage unique )

Le récepteur et ses accus d’alimentation se présente sous forme d’une ceinture , porté par le patient, et le laissant a peu près libre , et l’enregistreur consiste en un petit disque dur externe autonome, recevant les signaux traités par le récepteur et converti en signal numérique , alimenté par les accus du récepteur …

Le tout s’apparente a un système d’émission/réception SSTV (télévision a vitesse lente) prenant 2 à 7 images/secondes, durant tout le transit , dans tous les organes parcourus (l’autonomie de 8 h est suffisante pour « filmer » tout le transit …) Et ceci explore , de manière « non invasive » , même des organes qu’un endoscope n’est pas capable d’explorer (ensuite, elle ressort par l’anus avec les selles ! )

La lecture de la vidéo enregistrée sur le disque dur s’effectue avec un ordinateur et un moniteur informatique , analogue a un P.C normal …

Je ne conaissais pas ! et on arrête pas le progrès !

(Ceci permet d’explorer tous les organes du tube digestif sans endoscope . On peut juste regretter que la petitesse de la caméra par rapport au diamètre du colon ne permette pas de tout observer correctement dans le colon , parce elle peut se mettre dans toutes les direction a ce niveau là , et donc qu’ elle ne remplace pas totalement l’emploi d’un endoscope…De sorte que, pour le cas du colon, elle ne remplace pas une coloscopie mais ne fait que la compléter )

sloup

J’avais entendu parler de cette méthode. Cdt

comme quoi le « numerdique » n’a pas que des inconvénients ! :slight_smile:

Sans jeu de mot (du moins, pour la fin du trajet), je suppose!? :rofl:

donc jeu de mots suppositoire???

1 J'aime

J’attends la vidéo avec impatience ! :wink:

Ça me rappelle un film: